Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 09:37
au tribunal des flagrants délires

 

 

Pierre Desproges concluait rituellement son émission radio par la formule "donc l'accusé est coupable. Son avocat vous en convaincra mieux que moi".

 

Jeudi 22 janvier, l'avocat de l'avocat Del Poso a fait merveille pour honorer cette réputation des défenseurs qui marquent contre leur camp. Rappelons qu'il devait prouver pour justifier sa plainte en dénonciation calomnieuse 1°: que les faits dénoncés par Jean Jouandet étaient faux et que 2°: celui-ci le savait et n'avait agi que par malveillance contre le maire.

 

Rappelons aussi que les faits c'est la vente du camping Al Fourty avec un rabais de 500 000 euros à un acquéreur offrant 10 millions et préféré à un autre qui proposait 12.

 

La thématique de l'avocat de l'avocat fut d'une simplicité delposique c'est-à-dire toujours verbeuse et le plus souvent mensongère :

 

* la fonction de maire est compliquée et l'affaire était importante,

 

* ce maire là savait "qu'il marchait sur des oeufs" mais, observons-nous, il a fait une mauvaise omelette "par négligence" selon le juge d'instruction

 

* il a obtenu l'accord du Préfet et du Trésor public (mais bien sûr il ne peut pas le prouver et maintenant ceux-là ne veulent pas l'avouer)

 

* il est en butte à la "haine féroce" de Jean Jouandet ... la preuve: il gagne plein de recours au tribunal administratif

 

* d'ailleurs "il a déjà été condamné deux fois" ... l'extrait de casier judiciaire "Néant" brandi par la présidente étant sans doute un faux !

 

* Thierry Del Poso n'a pas été mis en examen et la décision de le mettre en position de témoin assisté est une "décision politique"  (sic) ... Bizarrement le procureur n'a pas réagi et plus étrangement l'avocat de l'avocat n'a pas dit la même chose à propos de la décision de classement prise, à la veille de la campagne municipale sur présentation d'arguments faux

 

* l'annulation de la décision avec rabais par la Cour de Marseille n'a aucune importance... à preuve le maire a réitéré ... et le haineux Jouandet aussi qui continue à contester.

 

 

« Le flagrant délire consiste à plaider le faux pour prouver l'invraisemblable"

« Le flagrant délire consiste à plaider le faux pour prouver l'invraisemblable"

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace - dans Justice
commenter cet article

commentaires

CHASSEUR DE PRIMES 25/01/2015 19:59

L'avocat nous a fait pleurer en effet en évoquant la petite indemnité du maire ( si je ne ne trompe 6600€ mensuel)!!!
En ce moment il est en chasse des 2300€ du canton ...
Quand on sait qu'après l'élection il a disparut pendant un long moment ( repos au frais de la princesse , la belle vie quoi, pendant l'été tout le monde en congé), on voit bien ce qui le motive ...

Témoin 25/01/2015 17:29

Merci à cet Avocat de l'Avocat, il à fait à lui seul la démonstration de l'absence de grief à nourrir la plainte de son client. Pire il a apporté les preuves de la totale correction de la partie adverse. Les mensonges et sottises étaient superflues et n'ont servi qu'a énerver la Présidente.
Il s'écoutait parler sans filtrer les lauriers décernés à Jean JOUANDET.
Mille fois merci pour lui.

LES YEUX POUR PLEURER 25/01/2015 17:08

Moi aussi, j'ai failli pleurer, quand l'avocat à parler du papa, des parents , du métier mal rétribué car petite commune (lol), du préjudice subi (??), je n'ai pas eu assez de mouchoir!

Avis 25/01/2015 00:33

Compte tenu de toutes les anomalies de ce dossier, le maire aurait été mieux inspiré d'en rester à son "non lieu" . Le jugement de la Cour de Marseille prouve qu'il a commis beaucoup d'erreurs , il l'a lui même dit en conseil, alors cette plainte contre vous financée par les contribuables me paraît scandaleuse !

Charlie 24/01/2015 20:14

Bravo pour votre liberté d'expression, tous les charlie devraient apprécier !

Psycho 24/01/2015 19:52

Nico ne peut vous comprendre, et c'est bien pour ça qu'il parle comme son maître de haine. Qu'un homme puisse tenir un combat aussi ingrat juste pour défendre des valeurs, des principes et notre bien commun ce n'est pas audible pour des gens qui n'agissent que par intérêt de pouvoir personnel. Il y a un gouffre entre leur psychologie et la vôtre.

Petite-fille de pêcheur 24/01/2015 22:44

A Serrurier.
J'ai raconté cet épisode poignant à Grand-père. Lui aussi, a eu la larme à l'oeil lorsque l'avocat a mentionné le triste sort matériel qui était fait à notre maire. C'est qu'ils ont beaucoup de frais nos élus puisqu'ils nous représentent et qu'il n'est pas question de nous faire honte par un train de vie trop étriqué, a-t-il concédé, la rage au coeur... Puis, en guise de conclusion, il a ajouté: Et plus on mange, plus on a faim !
Grand-père a raison, mais, comme je le dis souvent, il abuse des formules.

leredoutable 24/01/2015 17:54

pour NICO::le jour où les XXXXX(adjectifs à choisir) seront satellisés, nous ne seront pas prêts de vous revoir .........

Serrurier 24/01/2015 19:39

Justice. Oui pour ce que vous dites, mais je vous avoue, j'étais au bord des larmes quand l'avocat nous a confié les conditions matérielles très difficiles d'une vie d'un Maire très mal défrayé de son éloignement de son cabinet professionnel.
J'ai sorti mon mouchoir en pensant aux Propriétaires des Mobiles Homes qui ont déposé la plainte au pénal en même temps que Jean JOUANDET et MP. SADOURNY sans oublier Jeaninne.F....
Quel malheur poursuit ce MAIRE qui avant la vente avait donné les clefs du camping à SA. Et puis de ce pas, avait expédié les RESTOS DU COEUR vers des contrées moins gênantes avec le Gardien lui aussi déporté.Les locataires dont certains avaient avancé une part des 500.000 € en loyers rétrocédé à SA, ont perdu tout ou partie de leurs économies dans ce changement éclair de propriétaire.
Suite à la parution de l'avis de vente dans l'Indépendant de cette OFFRE DE VENTE j'avais répondu et sollicité la réponse sur les biens mis en vente. Que pensez vous qu'il arriva - Pas de réponse - Circulez le Maître à décidé, l'annonce c'était pour la Galerie Une farce comme d'habitude lancée par l'ambivalent Maire.

Justice! 24/01/2015 16:11

« le métier de maire est compliqué » a effectivement avancé l’avocat de l’avocat au cours de sa plaidoirie. Il signait par là-même l’aveu d’une faute qu’au nom de son client il ne pouvait reconnaître formellement en séance sans que s’écroule les motifs de la plainte. N’oublions pas en effet que la plainte émane du maire ! Et voilà que son avocat est amené à argumenter "en défense et sur la défensive", présentant la difficulté de la tâche et le désintéressement de son client, pour faire valoir le bien-fondé de sa plainte en dénonciation calomnieuse ! Tout au contraire, ce type de démarche qui tourne le dos aux faits pour privilégier l’argutie et le pathos conduit à reconnaître implicitement la faute. Nous avons donc eu droit à la difficulté et au désintéressement d’un côté, tandis que de l’autre il était question de haine, d’acharnement, et même de complot politique( !). Le vice contre la vertu, la bonne foi contre la méchanceté, le souci parfois maladroit de bien faire contre l’entêtement destructeur ! Comment ose-t-on encore aujourd’hui plaider de la sorte ? Les pages de nos quotidiens sont remplies de ces faits divers politiciens qui tous sont argumentés de même façon. Les faits, M. l’avocat ! Tenez-vous en aux faits ! Ils sont assez lourds pour que la population informée et consciente s’en indigne, et assez têtus pour qu’ils ne puissent être durablement ignorés des autres, Justice comprise. Même un avocat ne peut faire durablement écran à cela. C’est du moins ce que les temps que nous vivons réclament, y compris dans la rue.

Julien 24/01/2015 14:45

Bonjour Mr JOUANDET et bravo pour l'humour:
Pour une citation directe, le plaignant doit il apporter les preuves de ses allégations. J'étais présent, mais pas à côté de la Petite fille du Pécheur et je n'ai pas entendu un début de preuve de la bouche de l'Avocat de l'Avocat. Mais en revanche, j'ai entendu une kyrielle de mensonges.
Que risque le plaignant en cas de nullité, en espérant qu'il soit condamné pour avoir utilisé la Justice et instrumentalisé celle-ci à des fins personnelles.
La poudre aux yeux des Cypriannais est évidente, il ne peut indéfiniment tromper tout le monde il a peut être réussi avec l'UMP, nous allons interroger Le Député SIRE et le chef de file CASTEX pour leur gênant compagnon Politique. A moins qu'ils soient sourds et aveugles....Ce qui serait navrant dans cette période pré-électorale, Ils veulent faire gagner le FRONT NATIONAL.

pugnace 24/01/2015 17:40

le risque tient d'abord à la plainte en cours d'instruction,plainte en "recel d'escroquerie en jugement" car la présente plainte de del Poso cherchait à exploiter (c'est la notion de recel) une décision de justice (le classement par la chambre d'instruction en décembre 2013) qui a été "escroquée" (en présentant des arguments mensongers).
deuxième risque que, excédé par cette persécution pénale stérile je rétorque sur le grief de plainte abusive

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html