Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 20:36

 

 

 

A voir la nuée de caravanes blanches qui s'étaient posées sur les herbages de La Prade on aurait pu croire que les gens du voyage, alertés par les fêtes de Saint-Pierre de la Mer, se précipitaient sur notre commune pour y fêter dans la foulée leur révérée patronne, la sainte Marie de la mer. D'aucuns plus prosaïques pensaient que la célébrité des dindes et autres volatiles du parc communal en avaient attiré certains et que d'autres étaient en revanche plus sensibles à la belle notoriété du kiosque parisien, bientôt classé à l'inventaire supplémentaire des sites et monuments locaux à visiter.

 

En fait, l'histoire a prouvé que la démarche des réputés évangélistes était moins catholique qu'il n'y semblait. Leur invasion sur l'espace vert de prestige de Saint-Cyprien était une sorte de prise d'otage, leur permettant de négocier avec "l'autorité publique" une installation confortable. Dresser là, au coeur de la commune, et face au parc résidentiel de loisirs multi étoilé de M. Ambroise un campement sauvage de "nomades", ou comme on disait autrefois de "gitans", de "romanos", de "SDF" (Dieu merci le vocabulaire s'est policé) était d'une habileté subtile pour faire réagir un maire susceptible sur l'image de sa commune et accessoirement une préfète très attachée, on le sait, aux campings d'ici.

 

La manoeuvre a été bien menée par les évangélistes qui ont obtenu sans tarder, dans le secteur de Villerase, la réquisition (par la préfecture) d'un beau pré, jouxtant le poste de dérivation EDF, permettant un raccordement électrique, et face à un lopin de vigne utilisable en feuillées (au sens scout ou militaire du terme). L'alerte a sonné en début d'après-midi; à 17 h 30 la police et la gendarmerie s'affairaient déjà autour de ce terrain alors cloturé; à 20 heures les services techniques de Sud-Roussillon s'y démenaient encore pour tirer des cables et un tuyau d'incendie afin d'apporter aux voyageurs le minimum de confort sédentaire (en eau et électricité) auxquels la liberté de circulation leur donne droit aux dépens de contribuables résidents ... pendant que lesdits voyageurs prenaient paisiblement sous leurs auvents le rafraîchisement et le diner qu'ils avaient bien mérités. On ignore s'ils ont eu la délicatesse de proposer aux agents publics de se désaltérer avec eux à la fin de leur tâche. 

 

Donc de ce côté, les choses sont claires : les voyageurs ont bien joué, ils ont gagné, le chantage a payé: la crainte de détérioration du parc public, de ses promenades, de sa faune et de sa flore, l'atteinte à l'image tranquille, familiale et sportive de la station, ont eu vite raison des principes, des règles, des organisations. Sans doute ces principes, ces règles, ces organisations ne sont-ils pas adaptés à la réalité des problèmes et n'apportent-ils pas une solution adéquate aux besoins. Sans doute était-il expédient de s'en tirer ainsi, en y dérogeant, pour ne pas perdre du temps et aggraver la complexité du problème.

 

Il n'en reste pas moins que, encore une fois, la force du fait accompli l'a emporté, le chantage, la menace, la trangression ont fait la loi : les voyageurs ont imposé leur loi aux autorités de la commune et de l'Etat. Peut-on au moins espérer que celles-ci sauront en tirer la leçon, c'est-à-dire trouver concrètement des formules d'accueil mieux adaptées aux besoins (et aux exigences) que les actuelles installations afin de pouvoir les imposer sans faiblesse? Pour faire respecter une règle de droit et une organisation il faut que celles-ci soient valables, viables, acceptables: ce n'est pas le cas aujourd'hui, alors c'est la jungle, les collectivités proposent, la masse des caravanes dispose.

 

Du côté de "l'autorité" en revanche quel pataqués! Pitoyable et dangereux pataqués étalé sur la place publique ... alors qu'on négociait en coulisse. Outre un intense phoning (l'hôtel de vile est bien rodé après toutes ces campagnes électorales) la mairie faisait envoyer vers 15 heures à tous les présidents d'association le message d'alerte et de mobilisation suivant : 

"Monsieur le Maire souhaiterait la présence à ses côtés de tous les Présidents et Présidentes d'associations à 17 h à la Prade (face au Fourty, aire de pique nique et jeux d'enfants) pour manifester pacifiquement contre l'installation illicite d'un campement de gens du voyage . Il compte sur votre présence . D'avance il vous remercie"

 

ce message est expédié par M. Daniel NEGRE [mailto:negre.daniel@gmail.com] sans qu'on sache à quel titre ce monsieur sans responsabilité officielle (connue) est mandaté par le maire: est-ce l'époux de l'adjointe du même nom ou le "pied-noir" qui est investi d'une mission de police ou d'agit-prop? (notez en passant que le camping géré par M. Ambroise est redevenu Al Fourty ... nous avions raison)

 

C'est une grande première à Saint-Cyprien !

Le peuple est appelé à la rescousse du maire par le responsable des pieds-noirs ! le maire, chef de la police, aurait-il pris peur face au chantage des évangélistes et voulait leur opposer l'alliance des dentellières,  des chanteurs de Tutti Canti, des joueurs de pétanque et, entres autres, des adeptes du yoga ou de palengrotte ? Malgré le concours des donneurs de sang, du karaté club, des médaillés militaires et des anciens pompiers (mais sans nos amis de  Capespoir oubliés dans l'ordre de mobilisation) on doute que ce put être là une troupe de nature à fléchir la détermination de nos envahisseurs. Elle n'était guère, en tous cas, habilitée à intervenir (fut-ce "pacifiquement", c'est la moindre des choses) "contre l'installation illicite" des gens du voyage.

 

La sagesse citoyenne a fort heureusement estimé préférable de ne pas engager cet affrontement populaire entre autochtones bigarrés et migrateurs au sang chaud qui aurait pu être lourd de risques physiques et moraux et qui était d'une indécence totale dans un pays civilisé, en principe géré par des autorités mandatées pour faire respecter l'ordre, la sécurité et la salubrité publique.

 

La manif a foiré,

la photo de l'Indépendant illustre la présence de "la population" par quelques promeneurs, piétons ou cyclistes, mères de famille avec poussette et gamins et bien sûr les municipaux commis d'office à la figuration. Un message, envoyé à 17 h 25, en a pris acte en annonçant que la manifestation programmée à 17 heures était annulée ... on sait pourquoi!

 

Mais cette instrumentalisation des associations - subventionnées par la commune - est indigne en démocratie : le maire y est élu pour faire régner la paix sociale non susciter des affrontements, prévenir les désordres non les organiser,  maintenir la tranquillité publique en prenant lui-même, à titre personnel, les décisions que le maintien de l'ordre impose et que la loi organise. Il s'appuie pour cela sur les forces de l'ordre, non pas sur les citoyens ou tel ou tel groupe choisi. Une commune française en 2015, même dans le sud profond, n'est pas un far west où le shérif recrute au coup par coup des policiers et des justiciers.

 

Le PG 66 (avec lequel nous ne pouvons pour un fois qu'être d'accord) a raison de souligner le caractère démagogique de l'appel au peuple (voir son communiqué ci-dessous). D'autres responsables, politiques, intellectuels ou administratifs, le feront-ils?

 

Dans le contexte local, on peut se poser différemment la question.

  • Est-ce après la video-surveillance le facteur humain de la "delposo protection"?
  • Est-ce le dernier niveau de la mutualisation de la police municipale que préfigure cette fantomatique milice de dentellières et de pétanqueurs ?
  • est-ce le nouveau cran de soumission des obligés, par la transformation progessive du réseau associatif en milice mobilisable à l'improviste, et à tous propos, sur appel téléphonique et courriels?
  • est-ce la mise en place d'un système "citoyens-vigilants" appelés à se mobiliser autour du chef?

Reste alors à distribuer des fanions et drapeaux (on a des porte-drapeaux) et à trouver un chant des partisans (avec l'aide de Tutti Canti) : on a déjà les sirènes d'alerte mais il faudra que le directeur de cabinet organise des exercices dans le futur gymnase  (avec le concours des anciens pompiers) suivi d'une messe à la capitainerie.

  • où n'est-ce qu'un coup d'esbrouffe lancé sans aucune illusion sur la réactivité populaire. On sait bien que le cyprianais moyen est un catalan peut-être mais toujours un petit gaulois, qui grogne, menace, invective, expulse verbalement l'étranger voire l'extermine en salive, gonfle les biceps sur facebook, vote FN sans risque mais a toujours un empêchement à affronter l'autre en face sauf en deux injures fuyantes et à assumer la responsabilité de ses paroles ! (au fait tant mieux, la frousse asssure au moins la paix sociale !). Alors encore un coup d'esbrouffre de l'élu (comme le referendum sur la région)? encore une manip. de l'autocrate habile à surfer sur le populisme ambiant, qui feint toujours d'être proche, d'écouter, d'avoir besoin de soutien ... pour n'en faire qu'à sa guise?

 

En bref disons sans ambages que cette manoeuvre que la mode pourrait donc simplement qualifier de populiste a des relents fascistes insupportables ... car elle s'inscrit parfaitement dans la logique de cette commune où l'on se plait à suspendre la démocratie quand elle dérange, à transgresser les règles, à conflictualiser au plan personnel les débats d'idées, à museler l'opposition et à multiplier en justice les procédures-baillon contre toute forme d'expression libre.

 

On comprend que le maire de Saint-Cyprien soit contraint de se démener verbalement en conseil départemental pour tenter de démarquer du Front national sa droite qui se baptise républicaine (pour rester dans un pieux langage le sacrement de confirmation, gifle à l'appui, serait mieux choisi qu'un baptème à l'eau bénite)

 

 

_________________________________________________________

Communiqué de presse de Francis Daspe, co-secrétaire départemental du PG 66, sous le titre « Gens du voyage : les douteuses methodes du maire de Saint-Cyprien » :

 

 

Mardi 7 juillet, en début d’après-midi, un peu plus de deux cents caravanes de gens du voyage s’installaient sans autorisation sur une partie du parc de La Prade à Saint Cyprien.

« Avant 18 heures, elles s’ébranlaient à nouveau pour finalement s’installer légalement sur un autre terrain au bord de la ville.

Entre temps, le maire de Saint Cyprien ne s’était pas contenté de discuter avec les gens du voyage pour évoquer leur installation sur un terrain adéquat ; il avait, avant même de les rencontrer, fait téléphoner par les services municipaux aux habitants de la commune pour leur demander de manifester le jour même contre la présence des gens du voyage.

Le Parti de Gauche 66 condamne très fermement ce genre de pratique qui consiste à monter les citoyens les uns contre les autres ; il dénonce un acte irresponsable et démagogique de nature à nourrir les préjugés dont font l’objet les gens du voyage. Il appartient au premier magistrat d’une commune de faire respecter la légalité, certainement pas de donner des occasions de faire naître le désordre, encore moins de livrer en pâture à quelques administrés apeurés un groupe de nos concitoyens pour bouc-émissaires.

Dans un État de droit, les justiciables ne sont point justiciers.

Fort heureusement, l’appel n’a pas mobilisé au-delà du petit cercle des amis politiques de Monsieur le Maire. La bonne volonté manifestée par les gens du voyage a permis de trouver rapidement une solution. »

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

VIVE LA PAIX 10/07/2015 07:59

L'élu sans conscience est toléré, la révolte du citoyen est encouragée, l'état de droit est écrasé.

Cunegonde 09/07/2015 12:28

Il me semble que la réquisition est illégale! Pourquoi? On a retiré le TGV (train a grande vitesse pour occuper les espaces par les gens du voyage) d'un terrain public, pour les mettre sur un terrain privé! Ce qui nous emmène au choix de préférence. Illégal dans notre république. On privilégie Paul contre Jacques. Que ce soit un Maire ou un Préfet il me semble qu'il n'ont pas le droit de choisir! Que l'on ne parle pas de risques moindres en créant ce déplacement.Toutes les routes de St Cyprien sont en pleine utilisation en ce moment de vacances.
Cunegonde vous embrasse et vous souhaite de bonnes vacances..... en Bretagne!
Ici il y a trop de TGV, je préfère l'omnibus!

JCM 09/07/2015 12:00

Dans les réactions entendues ici et là, au fil des courses alimentaires, entre deux baguettes de pain et le journal quotidien, les propos sur le maire sont classiquement désabusés mais sévères envers les nomades. Pourtant, montrer du doigt les « méchants nomades », c’est aller là où « on » veut nous faire aller. Si elle ne s’accompagne pas d’une réflexion globale, la seule indignation contre les gens du voyage, légitime au regard de « leur coup de force » et des « avantages » obtenus par ce moyen, s’apparente à la politique du bouc émissaire parce qu’elle détourne notre jugement des autres responsabilités non ou mal assumées. Comme le dit l’article du blog, « pour faire respecter une règle de droit et une organisation, il faut que celles-ci soient valables, viables, acceptables: ce n'est pas le cas aujourd'hui, alors c'est la jungle ». Et si «la force du fait accompli l'a emporté, si la transgression a fait la loi », c’est que l’on s’autorise d’exemples qui viennent de plus haut. Il suffit de suivre les affaires locales, les séances de Conseils Municipaux par exemple, pour s’en convaincre. Le fait accompli n’est acceptable ni sur la voie publique ni dans les enceintes de décisions. Nomades municipaux, nous en savons quelque chose.

Notre maire ne peut donc dénoncer le coup de force ou le fait accompli sans balayer devant sa porte. Il est vrai que se réclamant médiatiquement de Charlie, il n’en a pas moins supprimé la démocratie locale… Tout est dans tout !

Alfred 09/07/2015 10:08

Le trabucaire ne pouvait imposer sa loi et la police mucipale etait impuissante. Hereusement les cameras de video surveillance ont fonctionne les

micheline 09/07/2015 10:02

Oyé,oyé braves gens du voyage!
A Saint-Cyprien vous etes accueillis sur un terrain privé, requisitionné par les services de l'état. Vous ne paierez rien, tout est gratuit, profitez et rigolez tant que vous pouvez. Pas de taxes de séjour, alors que les servicees municipaux sont à la recherche des gens qui loueraient en douce!

GENS DU VOYAGE Saint Cyprien vous accueillera, quitte a réquisitionner des terrains privés pour que la commune libère ses propres terrains!

JCM 09/07/2015 09:07

Rien à ajouter à cet excellent article qu’une interrogation. Cette interrogation rejoint et précise la vôtre sur l’absence de réaction « d'autres responsables, politiques, intellectuels ou administratifs» autres que le PG66. En effet, en ce qui concerne les responsables politiques, à quoi donc réfléchit le PS et sa représentante locale ? Rien à (re)dire ? N’y a-t-il rien à dire non plus en tant que conseillère municipale ? Et en tant que conseillère communautaire ? et en tant que conseillère départementale ? et en tant que présidente de la commission éducation ? Devons-nous redouter une fois de plus la connivence UMPS (RPS dorénavant) ou ne s’agit-il que d’un mutisme local qui a produit, il est vrai, bien des miracles électoraux ?

bichon maltais 08/07/2015 22:55

La préfecture a requisitionné un terrain ...........privé, pour liberer un terrain .....public!
HONTE! Les gens du voyage peuvent dispser d'un terrain de camping gratuit.
Ce pays par en couilles!

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html