Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 09:26

 

Le conseil municipal du 1er décembre a débuté à l'initiative du maire par un échange sur la crèche municipale. Introduction qui place la séance sous ce signe suggéré par un commentaire sur le sujet qui qualifiait de "zombie" le catholicisme résiduel, réduit à un environnement d'habitudes et de nostalgies mais érigé en "tradition" pour faire crèche. Puisque ce commentaire extrapolait en concluant: "Saint-Cyprien, commune zombie gérée par des zombies", en voici une dizaine d'illustrations dans l'ordre d'examen par le conseil le 1er décembre

1. le cadeau de Noël à M. Piller : une zone UF lodef.

  • en deux mots : le projet est présenté comme d'intérêt général et justifiant une modification du POS
  • en droit : on rend constructible un terrain situé en zone inondable, classé inconstructible, et pour cela on crée une zone spéciale dans le plan d'occupation des sols, une zone UF * dérogeant à la zone normale UF
  • en fait : on avoue oralement en conseil que le terrain appartient à la LODEF alors que le dossier d'enquête était porté par un avocat, Me Gilles Sanchez, dont le cabinet voisine celui du maire (13 Bd. Wilson à Perpignan) ... ce qui facilite la compréhension de l'intérêt général.
  • il faudra en reparler

 

2. p'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non: des tomates sans eau !

  • en deux mots : les serres à tomates Vila ont eu des permis de construire, mais leurs forages sont soumis à régularisation.
  • en droit : une enquête publique est ouverte (elle est en cours en mairie) et le conseil doit émettre un avis
  • en fait: le maire qui avait dit "oui" pour le permis de construire, dit maintenant "non" pour les forages tout en ajoutant que l'enquête peut conclure au contraire.
  • il faudra en reparler

 

3. les handicapés attendront :

  • le plan attendra encore un an
  • les handicapés attendront peut-être 9 ans que soit réalisés les accés aménagés

 

4. une belle affaire !

  • l'achat de 5 m² pour 125 euros
  • et pour le justifier un rapport de 3 pages, avec deux photos couleur du plan
  • pour le terrain Lodef de 10 ha on a un rapport de 4 pages sans plan, ni photo, pour les serres Vila de 15 ha un rapport de 5 lignes sans avis écrit, ni plan, ni photo

 

5. les mimosas sans fleurs.

il s'agit du lotisement communal décidé il y a 3 ans et comme a écrit quelqu'un "le mimosa, c'est comme le trèfle à quatre feuilles, pas besoin de regarder longtemps pour s'apercevoir qu'il n'y en a pas". Pour l'instant, il n'y a rien mais on a décidé de vendre ce qu'il y aura bientôt  : 10 lots de terrains.

Ce ne sera pas le jackpot pour la commune: le coût est estimé à 1 041 020 euros et les recettes à 1 101 020 euros ... sans compter les frais de structure (temps d'étude et de gestion) ni les aléas de chantier. Résultat prévisible négatif.

Alors : pourquoi n'avoir pas vendu le terrain à un professionnel qui sait faire? et encaisser le produit ? Ce terrain est estimé dans le décompte de la mairie à 682 800 euros HT: sa vente aurait sans doute pu rapporter davantage à en juger d'après l'offre reçue en 2010 pour le terrain de la cave coopérative (terrain plus petit et qui aurait être vendu 1 million d'euros si le maire ne l'avait pas cédé pour 0,4 à une famille d'Argelès qui a fait faillite).

Sur les "mimosas" manque à gagner = entre 700 000 euros et 1 million + 3 ans de perdus. Bravo. MM. les financiers de la commune.
 

6. PADD bis

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, encore faut-il que ce soit en temps utile et avec la volonté de changer. Le maire a accédé, mais  avec un mois de retard,  à la demande de reporter le débat sur le Plan d'aménagement et de développement durable.

Il a admis que ce pourrait être une bonne idée de développer le village en transformant le camping du Bosc en zone d'habitation, il a reconnu raisonnable de ne pas se fixer un objectif de population de 17 000 habitants ... mais il maintient son PADD

à quand le PADD ter? il faudra en reparler

 

7. des déficits cachés et retrouvés

L'adjoint aux finances est un malin (ou un coquin?) : il a présenté des déficits de l'exercice 2014 à équilibrer par de nouvelles recettes ... à trouver. Ce qui est assez bizarre au dernier mois de l'année puisque les reports ont été actés lors du vote du budget primitif. Il a invoqué une erreur de chiffres commise alors, et non détectée par la trésorerie ! Encore plus bizarre. Et il présente cela en deux rapports successifs alors qu'il s'agit du même problème : de plus en plus bizarre! D'autant qu'il ne s'agit pas de petites sommes : 245 602 et 126 542 euros soit 372 144 euros ! le déficit d'investissement annoncé en avril était de 2 832 373 euros ... l'erreur est de 13 %

Erreur ou cachoterie? n'a-t-on pas voulu tromper le conseil en avril en minorant un peu le déficit, puis en décembre en cherchant à le faire passer en douce? malin ou coquin, M. Andrault?

 

8. on régularise, en dialecte local on réitère l'irrégularité

il s'agit du tableau des effectifs voté en avril 2015 et que le maire fait confirmer sans pouvoir expliquer pourquoi. Il s'agit en particulier de la promotion d'un administrateur territorial au grade de hors classe c'est-à-dire au niveau de rémunération d'un préfet. Bien sûr le maire, un peu penaud, n'ose pas dire quel sera l'heureux gratifié d'un tel surclassement extraordinaire. 

Mais surtout la cocasserie (sournoise) de la décision est de vouloir "régulariser" la délibération d'avril 2015 sur le même objet ... avant qu'elle soit annulée par le tribunal administratif comme cela se produira ...

L'aveu (mal dissimulé) de la faute du printemps ne mérite pas l'absolution en hiver.

 

9. le gymnase : quand on aura des sous!

en réponse à la question : quid du gymnase promis pour 2014? le maire répond "ce n'est pas abandonné, mais on le fera quand on aura encaissé des recettes"

... le panneau d'affichage annonçait "BIENTÔT"

 

10. Les chalets sans permis : veut pas savoir!

en réponse à la 2ème question : "le maire a-t-il, oui on non, donné un permis de construire à M. Ambroise pour les chalets indémontables qu'il dit avoir installés sur son camping (celui de la commune, Al Fourty, bien sûr) ?" le maire répond sans scrupule et sans honte : je n'ai rien fait, je ne sais rien, je ne veux pas décider, donc je ne veux pas chercher à savoir.

 

 

Alors Zombitude, comme hébétude,

                                         ou Zomberie, comme tromperie?

finalement, pour résumer les deux je propose ZOMBALGIE.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html