Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 16:00
Avis sur les autorisations de forages pour les serres de Villerase

 

 

Le 15 décembre Pugnace avait publié l'avis défavorable émis par le conseil municipal dans l'enquête ouverte sur la régularisation des forages liés aux serres de Villerase et la note d'observation des 4 élus minoritaires qui avaient préféré ne pas se joindre à cet avis défavorable, note déposée dans le registre d'enquête. Ci-dessous, rappel de cet article

http://www.pugnace.fr/2015/12/enquete-sur-les-forages-lies-aux-serres-de-villerase.html

 

 

 

Nous déplorions en préambule qu’un dossier si important n’apporte pas au public consulté les informations de nature à éclairer son avis. Important car portant sur la gestion de l’eau (prélèvement, rejet, écoulement donc risque de pollution et d'inondation) et important car touchant une entreprise créatrice d’emplois et de production agricole abondante, existant depuis 17 ans. L’absence dans le dossier d'avis technique indépendant était déconcertant, comme si les institutions compétentes étaient incapables d’émettre une opinion sur la demande ou s’en désintéressaient, jugeant inévitable la régularisation d’un état de fait qu’elle n'avaient pas su empêcher ou ordonner.

 

Nous déplorions aussi l'ambiguïté de l’autorité municipale accordant le permis pour l’extension de serres de 5 ha, mais interdisant le démarrage du chantier et qui en conseil se déclarait défavorable en arguant de sa méconnaissance des éléments du dossier. En clair nous constations que les autorités publiques, Etat et commune, tantôt prennent des décisions contradictoires, tantôt jouent les ponce-pilate et demandent leur avis à des citoyens ignorants de ce dossier ancien et complexe et non experts en matière d’hydraulique.

 

Le commissaire-enquêteur a perçu et relayé ces remarques fondamentales sur la procédure. Il écrit "une certaine gêne à tous les niveaux ... le public manifestement dépassé par ces méandres (sic) s'est abstenu d'une participation active ... le pole institutionnel s'est abstenu de toute contribution." Avec un humour british assez inattendu de sa part il ose ajouter "mais il serait sans doute abusif d'analyser ce silence comme une prudente abstention" !

Son propos ne manque pas de piment (la serre n'en produira pas) quand il commente l'avis du conseil municipal et celui donné personnellement par le maire :

 

  • "la délibération du conseil municipal apparaît un peu singulière dans sa formulation. A la relecture, il n'est pas abusif de considérer que l'avis présenté comme "défavorable" est, en définitive, "favorable" parce que les "conditions posées" sont, chacune, des éléments figurant au dossier et qu'il ne sera pas possible de lever ces "conditions" avant la décision. Cette forme d'avis, toute en paradoxe, traduit, en fait, une certaine défiance à l'égard des porteurs du projet, à la lumière des expériences vécues dans les rapports entretenus par la municipalité avec cette entreprise extrêmement dynamique privilégiant son expansion et ses choix économiques, aux dépens quelquefois, de la composante administrative."

 

  • "La rencontre avec M. le Maire, à ma demande expresse, le dernier jour de l'enquête, a permis de confirmer qu'il se situait dans la tonalité de la délibération de son Conseil municipal évoquée ci-avant. Il oriente davantage ses préoccupations sur les possibilités de développement urbain qu'il considère comme prioritaires et qui ne doivent donc pas être contrariés par des projets, quels qu'ils soient, susceptibles d'augmenter les ruissellements aux abords d'une zone déjà sensible au risque d'inondation"

 

Le commissaire-enquêteur dit donc en termes non équivoques que le conseil municipal vote le contraire de ce qu'il pense (ou devrait penser) au fond ... uniquement parce qu'il se méfie des porteurs de projet ... trop dynamiques!

 

Il ajoute que, entre un projet économique, porteur de développement et d'emplois et les constructions qu'il a promises sur la zone arrière (zone nord ouverte à l'urbanisation par anticipation sur le PLU au prétexte de l'urgence du besoin !) le maire a fait son choix: il ne veut pas qu'on contrarie ses projets immobiliers. Choix que nous estimons mauvais tant au plan économique qu'au plan urbanistique.  Cet avis, des plus réticents, sur le projet Vila contraste significativement avec l'enthousiasme manifesté le 1er décembre 2015 pour le projet de résidence sur le terrain inconstructible de la LODEF, dit d'intérêt général, car il créerait 5 ou 6 emplois: le dynamisme de la LODEF aux dépens de la composante administrative ne le gène pas !

 

Le résultat de ce méli-mélo est que le commissaire-enquêteur en sort tout désemparé puisqu'il avoue finalement que l'avis qu'il formule en cette qualité, réputée d'expert et d'objectivité, "est marqué par une ressenti plus personnel, à la lumière de ses propres obsevrations sur le terrain par rapport à l'enjeu"

 

et - est-ce un avis de normand ? ou un plagiat du conseil municipal qui est favorable et dit le contraire - ce commissaire enquêteur émet deux avis divergents :

 

  • un avis défavorable à la demande d'autorisation au titre de l'environnement pour la régularisation de la situation des forages exploités par la coopérative

 

  • un avis favorable pour la réalisation d'une serre de 5 ha

 

il ajoute cependant une réserve importante qui rejoint notre observation en vue de régulariser la situation juridique et financière du bassin de rétention qui est resté dans le giron de la communauté de communes et devrait être transféré à la coopérative.

 

Voici l'avis sur les deux points : http://www.pugnace.fr/conclusions-du-commissaire-enqueteur-dossier-des-serres.html

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

expression.fr 23/01/2016 23:14

Une réponse de Normand: une réponse ambigüe ou évasive.(expression.fr)
Origine

Y a-t-il des Normands dans la salle ?
Si oui, savez-vous que, depuis très longtemps, vous êtes considérés comme des gens rusés (au sens péjoratif du terme) et peu fiables ?
Mais qu'est-ce qui peut bien vous valoir cette sale réputation, presque certainement usurpée [1] ?

D'après l'Allemand Walter Gottschalk, dans son ouvrage sur la langue française publié en 1930, cela viendrait d'une ancienne loi normande qui permettait à quelqu'un ayant signé un marché, de s'en dédire dans les 24 heures. D'où le proverbe "un Normand a son dit et son dédit".
En clair, cela voulait dire qu'on ne pouvait aucunement se fier à la parole et même à la signature d'un Normand puisque, une fois que vous aviez le dos tourné, il pouvait casser votre accord...."

[1] Enfin moi j'ajoute ça juste pour ne pas me faire mal voir ; mais je ne connais aucun Normand et ne sais donc pas si cette réputation est si fausse que ça...

Nous disposons d'une grande quantité de vocabulaire très peu châtié pour désigner ce genre de comportement, et même si ce n'est pas ici le sujet, imaginez simplement que, par exemple, le lendemain de la signature du compromis de vente de votre appartement, l'autre partie vous annonce que vous pouvez vous brosser pour qu'elle achète votre bien, et le vocabulaire en question vous reviendra vite.

Michel pour les serres 23/01/2016 23:06

L'eau de l'étang villeneuve a été distribuée dans toute la plaine du roussillon et cette entreprise de serre veut réaliser des forages... Pourquoi? Pour avoir de l'eau qui devrait pas être traitée pour de la culture hors-sol. L'eau de l'étang de villeneuse de la raho est de moins bonne qualité que l'eau de forage qui a subit des filtrations au travers des couches de terre! Tout est en culture hors sol. Pourquoi hors sol ? Vous arrivez à des rendements impossible à obtenir en culture dans le sol! Les cultures hors sol produisent plus de 40 kgs par m2 de tomate.... Les laisser forer, expose à une chute dans le voisinage d'eau disponible, ce n'est pas impossible. Rejètent t'ils les exces d'eau? Il faut savoir que l'eau est un support d'aliment pour les plantes, 70% de l'eau est soit recyclé soit rejeté. SI c'est rejeter, une partie des engrais va passer dans les couches et pourrait polluer les sols. Ce n'est pas bénin, encore faut-il connaitre le cycle de l'eau chargé d'engrais dans ces serres! Quand à la création d'emploi c'est du pipeau! La production intensive ne créait pas d'emploi, elle en supprime beaucoup plus ailleurs. L'industrialisation de l'agriculture va tuer ce que l'on appelait autrefois les agriculteurs exploitants. Preuve en est, les exploitants familiaux disparaissent à vitesse grand V. Les campagnes se vident. Tous se concentre dans quelques mains. A vous de choisir ceux qui ont un semblant de pouvoir entre leur main!

Daniel 23/01/2016 18:27

Quelque peu béotien, je l'avoue, la limpidité des considérations complexes amenant à de simples interprétations des conclusions génère en moi quelques interrogations :
Les serres (S1) peut-elle fonctionner économiquement sans F1 ?
Que va-t-il se passer suite aux avis défavorables du CM et du Commissaire enquêteur ?
.......
.....

pugnace 23/01/2016 19:53

il appartient à la préfète de décider la suite qu'elle donne aux conclusions de l'enquête

si elle se conforme aux conclusions, il faudra que la coopérative se raccorde au réseau d'eau et d'assainissement de sud-roussillon ce qui peut demander un certain temps mais on a vu que dans ce dossier qui date de 17 ans le temps ne compte pas

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html