Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 10:21

 

 

 

Ne peut-on par trouver 700 000 euros ?

Ne peut-on par trouver 700 000 euros ?

 

 

Titi a soufflé la réponse sous le précédent article: Al Fourty!

 

Trêve de lamentations sur la malignité du temps et des autres, faisons les comptes des campings:

 

 

 

1°/ la délibération du 13 décembre 2014 a coûté au moins 500 000 euros à la commune.

 

La Cour avait annulé la décision de vente à M. Ambroise pour deux motifs: l'un de procédure (non-information des élus), l'autre de fond (la ristourne irrégulière de 500 000 euros à l'acquéreur).

 

Il y avait trois solutions pour régler le problème : 

  • une très bonne : annuler la vente et récupérer le camping : nous avions expliqué comment et nous redirons au 2°/ l'intérêt de cette opération (ratée)
  • une bonne : supprimer la ristourne puisque M. Ambroise par ses gestes très explicites en conseil indiquait qu'il était prêt à restituer les 500 000 euros mais le maire n'a pas voulu voir 
  • et bien sûr c'est la mauvaise option qu'il a choisie le 13 décembre 2014: "réitérer", donc persister dans l'erreur, perdre les  500 000 euros et renoncer à récupérer le camping.

 

En revendant Al Fourty au même prix de faveur, le maire a fait perdre au moins 500 000 euros à la ville

.... et bien plus encore car

 

 

2°/ en ne récupérant pas le camping Al Fourty la ville perd entre 400 et 500 000 euros par an

 

il suffit de regarder les comptes de résultats déclarés par M. Ambroise: son résultat net publié pour 2014 est de 461 000 euros (il était de 591 000 en 2013, celui de 2015 n'est pas publié). Et cela après avoir payé à sa société propriétaire 750 000 euros HT de loyer pour amortir l'achat.

 

Ce qui signifie que si la commune avait repris le camping, elle aurait du rembourser 9,5 millions à M. Ambroise, elle aurait dû pour cela souscrire un emprunt mais l'amortissement en aurait été aisément couvert au niveau de 750 000 euros (équivalent du loyer réglé actuellement par "soleil de la Méditerranée").

 

Moyennant quoi, elle aurait pu encaisser chaque année environ 500 000 euros de bénéfices ... à condition d'apprendre à gérer comme M. Ambroise (son chiffre d'affaires est supérieur de 1 million).

 

 

3°/ enfin tout simplement, en apprenant à mieux gérer son camping du Bosc, la ville pourrait aussi encaisser entre 750 000 et 1 million d'euros par an .

 

il suffit là encore de regarder les comptes de résultats du camping Soleil de la Méditerranée et de les comparer à ceux du Bosc. Comme indiqué ci-dessus l'exploitation de "soleil de la Méditerranée" dégage 750 000 + 500 000 euros par an = 1 million 250. Le Bosc est-il voué à rester au niveau de rendement médiocre qui est le sien et qui était celui d'Al Fourty avant sa reprise par un exploitant privé? Bien sûr le maire avait dit en conseil que chaque camping ne pouvait rapporter que 100 000 euros mais la fréquentation de M. Ambroise peut avoir été instructive.

 

Le camping du Bosc est d'une capacité supérieure à Al Fourty. Et il est amorti ... à tous points de vue. Le terrain est comptablement amorti et sa gestion ... "aussi". Il est certes d'un niveau qualitatif inférieur mais ce n'est pas une fatalité, même ici. On peut requalifier et reclasser le terrain. Et peut-être (aussi) apprendre à gérer : M. Ambroise, membre du conseil de l'Epic, pourrait donner quelques conseils pour améliorer le chiffre d'affaires et la productivité.

 

  • Dans cette hypothèse optimiste, même  en supposant que l'amortissement des emprunts nécessaires pour surclasser le camping soit entre 250 000 et 500 000 euros par an (selon la durée du prêt), la ville pourrait donc tirer entre 750 000 et 1 million de recettes (au lieu de 160 000 euros comme aujourd'hui) ... l'équivalent du rabais de dotation de l'Etat !

 

  • Le relèvement de ses prestations et de sa gestion seraient-ils hors de portée de la commune? Si le maire estime que ni l'actuel directeur, spécialiste en communication, ni le directeur de l'Epic, spécialiste en sciences des religions, n'ont le savoir-faire technique et commercial d'un professionnel et qu'ils ne peuvent pas l'atteindre, alors il suffit de confier la gestion à un exploitant de camping compétent. Et d'obtenir de lui un loyer de l'ordre de celui supporté par le camping "soleil de la méditerranée" soit 750 000 euros, ou tout au moins (soyons modestes) 500 000 euros.

 

 

 

On disait naguère "quand on n'a pas de pétrole, il faut avoir des idées". A Saint-Cyprien, on a du pétrole (le tourisme) : serait-ce une idée saugrenue que de chercher à en recueillir aussi quelques royalties?

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Perdant 01/03/2016 13:41

Miser sur le bon cheval ,n'est pas la spécialité des électeurs, on le constate chaque jour.
A ce jour on a la Municipalité, le Département, la Région et la Nation.
Autant d'atouts pour perdre.

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html