Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 11:50

 

 

"Pouvret" et "coquinous", avez-vous dit à la lecture de l'interview du chargé des finances, présenté dans le précédent article. Qu'allez-vous dire en relisant la suite?  

 

A la question posée: "quelles sont les solutions?" (sous-entendu "pour ne pas augmenter les impôts") Dominique Andrault répond avec l'autorité que confère la superficialité bravache du politicien local que rebute l'analyse des dossiers et qui croit s'en tirer en méprisant la contradiction:

 

Saint-Cyprien ... l'incroyable : 93% de mensonges, 7% d'impôts

 

Rappelons d'abord que notre suggestion - Cf. http://www.pugnace.fr/2016/03/on-peut-baisser-l-impot-de-2-le-maire-impose-sa-hausse-de-7.html - ne reposait pas seulement sur la seule vente d'un terrain. Le produit escompté de la vente de ce terrain ne représente que le quart de notre montage financier lequel a une cohérence qui a échappé à notre chargé des finances. Notre "solution" pour ne pas accroître les impôts sur les ménages, et même pour les réduire de 2,2%, est fondée à la fois sur des économies aussi bien en fonctionnement qu'en investissement et sur des recettes nouvelles aussi bien en fonctionnement qu'en investissement.

 

Soit au total 8 postes budgétaires permettant de dégager 3 millions 450 000 euros.

 

Dominique Andrault en néglige 7, pour traiter le 8 ème de "pas sérieux" ... ce qui, logiquement, reconnait que les 7 autres recettes sont sérieuses dont évidemment les économies sur les indemnités d'élus, d'électricité ou de frais de réception ou encore la majoration des loyers du port ou du camping et bien sûr les 250 000 euros inscrits pour des horodateurs abandonnés.

 

Il ne discute pas sur la vente du terrain ex-camping des Mûriers dont le seul produit excède largement le montant de la majoration fiscale qu'il a décidée : s'il ne conteste pas cette opération, est-ce "sérieux" pour reprendre son mot de préférer surtaxer les cyprianais? Est-ce là l'exemple surréaliste des "actions de proximité" dont on nous rabat les oreilles?

 

Et le point sur lequel il se moque de l'opposition - la vente du terrain de l'ex cave coopérative - est caricatural du verbiage municipal.

Ce vieux dossier est bien connu des lecteurs de Pugnace, on ne redonnera donc ci-dessous que quelques rappels sur la gestion désastreuse de cette vente faite à perte, à une société écran (sans garantie ni référence), par préférence à un promoteur solide qui offrait un prix double.

http://www.pugnace.fr/article-adjuge-vendu-61830211.html
http://www.pugnace.fr/article-resumons-la-vente-de-la-ville-a-batisoleil-62100496.html

http://www.pugnace.fr/article-pour-batisoleil-21-33-61894561.html

Notons simplement que le "pouvret" Dominique s'embrouille même dans le calendrier quand il parle d'une vente "empêchée" depuis 7 ans alors que la délibération effective date du 7 octobre 2011. Il est vrai que dans dans l'intoxe entretenue par son maître le surchargé des finances doit avoir quelque peine à comprendre, à moins qu'il n'ait purement et simplement renoncé à chercher à comprendre quoi que ce soit. Par exemple avant d'écrire que l'opposition a empêché la vente du terrain de la cave a-t-il eu l'honnêteté de chercher l'acte, la décision, le fait qui aurait bloqué l'opération? A-t-il pour cela comparé cette vente ratée à celle d'Al Fourty. L'opposition a contesté les deux ventes. Elle a reçu satisfaction sur Al Fourty et a été déboutée sur la cave. Or Al Fourty a été vendu à M. Ambroise et malgré l'annulation judiciaire la vente a été réitérée par la volonté du maire (et bien sûr la contestation a aussi été réitérée) alors que, épargnée de toute annulation judiciaire, la vente n'a pas été actée,
le terrain de la cave n'a pas été transféré à Batisoleil. Pourquoi? il n'était point besoin de réitérer la délibération ni d'attendre, il suffisait de passer chez le notaire, de signer et d'encaisser.

 

Faut-il rappeler, ou apprendre, à un maire-adjoint que toute délibération est exécutoire dès son visa préfectoral et qu'aucun recours ne peut en suspendre la mise en oeuvre (exemple la cession du camping)? Faut-il lui rappeler aussi que le maire a accordé le permis de construire, que personne ne l'a contesté mais que néanmoins les travaux n'ont jamais commencé et la vente n'a pas été signée? pourquoi? Faut-il pour éclairer sa réponse lui indiquer que l'acquéreur, la société écran qui avait été retenue, a été mis en liquidation judiciaire? 

 

La vente à 400 000 euros du terrain de la cave coopérative a été "empêchée", M. le chargé des finances, par l'erreur délibérée et prolongée du conseil municipal, donc de l'incompétence fautive de ceux qui l'ont votée, incompétence fautive car aggravée par la "subjectivé" avouée du maire, fautive car méprisante des mises en garde, fautive et collective car soutenue par la connivence passive du troupeau (et des services),

 

L'indécence, ou l'indigence, de Dominique Andrault atteint là son acmé. Sa seule échappatoire est le recours à l'arme factice dont le chef lui appris à user : l'accusation de "démagogie" qui est pour le tandem maire/adjoint la réponse catégorique au débat de la démocratie. D'un échec dommageable pour la commune dont il est corresponsable depuis 2011, Dominique Andrault prétend discréditer aujourd'hui l'opposition parce qu'elle propose de vendre enfin ce terrain à son juste prix et à un constructeur référencé pour un projet de qualité.

 

Evidemment, comme il l'écrit en une sorte d'autocritique inconsciente "ce n'est pas très sérieux". Ni "pouvret" ni "coquinous" ne conviennent en l'espèce. En attendant mieux laissons à Psittacus le soin  d'en tirer la morale à sa façon.
 

____________________________________

 

 

Lettre au maire d'un delposiste repentant

On dit en Martinique :

 

"Bèf kaka pou sali savan, sé dèyè a li ki sal"

Le boeuf défèque pour salir la savane mais il ne salit que son derrière

 

A vouloir salir les autres, on se salit soi-même

 

 

 

_________________________________________________

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Santé 26/05/2016 09:45

Un article paru dans la célèbre revue "polie tiques" rappelle les conditions d'utilisation du générique "démagogie", les risques, et effets indésirables.

Mal de cap 25/05/2016 19:05

En voilà une analyse claire, étayée, chiffrée, documentée, datée. Mais là, au secours, c'est la brasse coulée, le rédacteur de l'article du Saint Cyp info, ne pourra point tout saisir. C'est bien trop clair et carré. C'est trop fort. Ses solutions sont beaucoup plus simples et avouez que le mot démagogie est plus court et lui au moins, dans le contexte, ne veut rien dire : Il est donc approprié..... CQFD.Merci pour votre éclairage et démonstration pertinents.

Alasieste 25/05/2016 16:06

Spécialiste des finances et meilleur la nuit.

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html