Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 05:00

 

 

 

 

Les insanités financières sont, selon le bon mot involontaire de la 1ère adjointe Nathalie Pineau, - Cf. http://www.pugnace.fr/2016/07/quand-parlent-les-autruches.html - les comptes de la commune et de ses satellites.

 

Il est vrai que la santé budgétaire de Saint-Cyprien a de quoi alarmer les "patients "que sont les administrés-contribuables. Le bilan affiché dans la 1ère page du compte administratif "Informations financières" est très explicite. En 10 ratios comparés de Saint-Cyprien à la moyenne nationale de la strate (de population), ce check up financier révèle les points forts et les faiblesses des structures, des pratiques et des résultats.

 

L'état des lieux qu'il expose est fort inquiétant.

 

Résultat de recherche d'images pour "budget"     

                                             __________________________________________________________

 

 

 

  • 1 seul ratio est favorable à St-Cyp : celui qui rapporte la dotation de l'Etat au nombre d'habitants

 

                    ratio 6 : DGF / population  :

432  à Saint-Cyprien ... 278 en moyenne nationale

 

N.B.

1°/ ce résultat est indépendant de la politique municipale.

2°/ ce résultat contredit le mauvais plaidoyer du maire pour justifier la hausse des impôts locaux

 

____________________________________________________________

 

  • Les ratios structurels sont au rouge

 

La dette reste un énorme boulet bugétaire.

Selon les ratios l'encours est d'un niveau triple ou double de la moyenne nationale

 ratio 5 : encours dette / population  :

3300  à St-Cyprien ... 1147 en moyenne nationale

       

 ratio 10 : dette / recettes de fonctionnement

150  à St-Cyprien ... 77 en moyenne nationale

 

La sur-fiscalité est évidemment l'autre plaie budgétaire

avec là aussi un niveau double de la moyenne de strate

 

 ratio 2 : produit impôts directs / population  :

1152  à St-Cyprien ... 598 en moyenne nationale

N.B.

1°/ ces pesanteurs sont, il est vrai, l'héritage de la municipalité précédente.

2°/ la question est de savoir quel est l'impact de la gestion menée depuis 2009.

3°/ les proclamations du maire sont à répétition d'auto-congratulation. Mais on sait que la baisse de l'encours qui est intervenue naturellement au fil des annuités ne doit rien à une politique budgétaire volontariste. Le résultat actuel le montre ainsi que les pratiques d'emprunt qui ont repris depuis 2 ans.

4°/ quant aux impôts, n'en parlons pas ... vous verrez à la fin des vacances

 _________________________________________________________    

 

  • Les ratios qualitatifs sont mauvais.

 

Entendons par là les choix faits dans les budgets entre d'un côté les dépenses de fonctionnement (qui couvrent les besoins du quotidien, les consommations et achats courants) et d'autre part les dépenses d'investissement (destinées à améliorer l'existant et à préparer l'avenir). Bien sûr chacun sait quelles sont les dépenses productives et les plus souhaitables pour la collectivité. Or, la ville persévère dans un mauvais partage des ressources : on consomme trop, on n'investit pas assez. Les choix politiques sur le budget sont antiéconomiques et antisociaux.

 

 ratio 1 : dépenses fonctionnement / population  :

1900  à St-Cyprien ... 1200 en moyenne nationale

 

 ratio 4 : dépenses d'équipement / population  :

202  à St-Cyprien ... 360 en moyenne nationale

 

ratio 9 : dép. d'équipement/recettes de fonctionnement

9  à St-Cyprien ... 24 en moyenne nationale

N.B.

1°/ le rapport des priorités est fâcheusement inversé. Les dépenses courantes sont supérieures de 50%, alors que les dépenses d'équipement sont inférieures de 50% à la moyenne nationale.

2°/ la part des recettes réelles de fonctionnement affectée à l'investissement porteur d'avenir est 3 fois moindre qu'au niveau national.

3°/ Il y a certes une part "d'héritage" dans ces clivages budgétaires (la dette s'impose) mais elle ne détermine pas tout. Il y a dans la gestion budgétaire une absence de volontarisme dans le projet lui-même et un laxisme dans l'excution qui perpétue, donc aggrave, la structure malsaine du budget.

 

l'examen à venir de quelques points particuliers des comptes montrera que tout n'est pas la faute à Bouille et à Hollande ... mais que del Poso et Andrault en portent une large part ... ainsi que tous ceux qui votent sans chercher à savoir ce que sont ces insanités.

 

 

         

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

JCM 06/07/2016 10:48

Ce que l’on devine :
Avant d’entrer en scène dans un désordre de cour de récréation, le maire réunit sa majorité en coulisse pour les dernières consignes : après un rapide balayage des affaires à l’ordre du jour du Conseil Municipal, le doigt est mis sur les points délicats qui « attireront, vous allez voir, les critiques de l’opposition "non constructive"(comprendre : « non-complaisante) . « Surtout, ne pas répondre aux questions de l’ « adversaire » ! Derrière leurs questions, il n’y a que des intentions malveillantes ! Faites-moi confiance et laissez dire ; surtout, opposez à leurs longs discours un front uni : parlez entre vous, ça les énerve. Jouez avec vos portables, ça les contrarie. Poussez quelques soupirs, ça les impatiente. Ne répondez pas à leurs interpellations directes: ils finiront bien par s’énerver et c’est bon pour nous qui n’avons rien à leur répondre. Qu’ils disjonctent et là, en réaction, soyez vous-même et soulagez vos nerfs, soyez inventifs et témoignez de votre savoir-faire par quelques glapissements, cris ou noms d’oiseaux.
Ce que l’on voit :
Et tout ce petit monde s’exécute, retournant contre la personne la détestation de la question à laquelle ils ne sauraient répondre.
avec un zèle épais pour les plus serviles, avec une joyeuse application pour d’autres,
avec une certaine gêne m’a-t-il semblé pour quelques rares... Ceux-là sont à même de voir dans ces comportements et ces consignes, la ficelle qui permet de refonder par la haine la cohésion du groupe dans le but de faire oublier les silences assourdissants et révélateurs. Ceux-là sont vraiment décevants : ils voient et ne disent rien. Ils savent mais ils se taisent ! Pourtant, complices même passifs du procédé, ils le sont tout autant de toutes les décisions que cet artifice est chargé de cacher.

Just 05/07/2016 12:27

La dotation financière presque doublée par habitant, permet à la municipalité d'éviter le dépôt de bilan.
Les libations vont continuer avec l'augmentation de l'impôt. Les maisons et les biens vont subir l'impact désastreux des taxes. Qui voudra se soumettre en investissant à ces conditions .
FUYONS CE PAYS

Opus dei 05/07/2016 11:41

On pourrait dire, pardonnez ils ne savent pas ce qu'ils font. Mais ils savent qu'ils enverront dans le mur la commune.

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html