Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 09:36

 

 

 

J’apprécie les échanges mais, décalés dans le temps et tenus par voie de presse, ils ne servent la plupart du temps qu’à soulager les poussées de colère que chacun se croit en droit et en talent de partager. Malgré cette réserve  je me permets de réagir aujourd’hui à l’article du Bourricot  intitulé « St Cyprien : une élection, c’est une campagne, pas tout un mandat ! », car cet article me concerne et m’implique en tant qu’élu de Saint-Cyprien et colistier de Jean Jouandet qui y est pris pour cible.  Si, ce faisant, j’indispose l’auteur, qu’il vérifie mes dires ou  se défoule de nouveau dans un nouvel écrit si son éthique personnelle le lui permet.

 

Il est facile en effet de relever dans l’article des erreurs malveillantes sur les intentions des hommes, une méconnaissance suspecte de la démocratie municipale locale et enfin une conception cynique du rôle supposé des minorités. C’est beaucoup et ce ne peut être fortuit !  Le bon sens surjoué et faussement patelin  masque en fait un article de commande et donc une connivence avec le système en place. Inutile dans ces conditions de tenter de convaincre. Par contre, chacun peut dire sa vérité…

 

 

  • En ce qui concerne les intentions des hommes d'abord

                                                            

C'est  un contresens grossier que de présenter les 3 élus Mosaïque animés et travaillés par une ambition politique et tendus vers les horizons glorieux des prochaines échéances électorales ! Engagés dans un « combat » de contribuables-citoyens (pour reprendre la terminologie guerrière de l’article),  nous n’avons d’autre objectif que la bonne gestion de notre ville, après les catastrophes d’un passé qui pèse toujours lourdement sur elle. Une bonne gestion qui respecte les habitants dans leurs diversités et leurs intérêts communs, et qui respecte la ville dans son organisation et sa morale républicaines ! Saint-Cyprien  ne saurait en effet appartenir à un clan ou à un groupement d’intérêts particuliers, et sa gestion scrupuleuse, qui est d’impérieuse nécessité,  ne saurait participer d’une avidité carriériste…

 

Réduire donc le « combat » que nous menons à un affrontement politicien au sein d’une « droite ultra majoritaire », est aussi un contresens grossier. Notre liste « Mosaïque » était composée d’un large éventail  de sensibilités. Les plus de 21% obtenus ne peuvent donc être comptabilisés comme il est indiqué. Alors, non, nous ne sommes pas engagés dans un affrontement politicien classique et notre pugnacité relève d’exigences morales et citoyennes  que le monde politique ignore depuis trop longtemps.

 

  • En ce qui concerne la démocratie municipale locale,

 

Je ne peux que rappeler ce qu’elle est, depuis que le maire a décrété … qu’il n’y aurait plus de démocratie à Saint-Cyprien. Il a tenu parole. En conséquence, il règne en conseil municipal un lourd climat : toute demande de précision reste sans réponse et toute protestation se termine par des manifestations bruyantes d’agacement ou par des insultes à l’encontre de celui qui a toujours dit son fait et demandé des comptes au maire. A ces attaques contre la personne, s’ajoute toute la panoplie des mesquineries orchestrées pour provoquer l’exaspération : documents non communiqués, réponses systématiquement refusées, micros coupés, séquences alternées de mutisme et de chahut, et surtout absence de commission depuis 6 ans. Ce dernier point explique presqu’à lui seul l’atmosphère des conseils municipaux, lieu unique pour que puisse questionner, s’informer et s’exprimer la minorité. Car, « être minoritaire en conseil municipal est un acte citoyen de contrôle », nous dit fort justement notre « journaliste ». C’est bien là notre motivation qu’il fait mine d’ignorer, revenant sans cesse à ce qui semble son obsession et qui n’est pas la nôtre : les prochaines élections !

 

  • Quant au rôle supposé des minorités…

 

« Une élection c’est une campagne, pas tout un mandat ! » titre-t-il, réduisant notre action à une course à l’échalote et balayant tout espoir d’efficacité (« guérilla désespérée » !) au point même de déclarer avec une compassion simulée pour nos efforts « Est-il nécessaire de s’adresser a un maire (…) dés lors que l’équilibre de la représentation municipale et de la cohésion de la liste élue majoritairement ne peut en aucun cas être remise en cause ». Il nous donne ainsi congé en nous fournissant la clef de son papier (laissez tomber !) et sa véritable conception du rôle des minorités en démocratie ( attendez 2020 !)

 

C’est exactement celle de notre maire mais aussi, hélas, celle d’une bonne partie de la classe politique ; c’est celle qui consiste à réduire la démocratie aux seules élections et à déconsidérer et tenir pour uniquement malintentionnés tous les discours minoritaires dans les 6 ans qui suivent.        

 

Fort heureusement, partout et de plus en plus souvent, de simples citoyens se lancent dans l’action locale. De cultures politiques  diverses, ils ont compris que la situation imposait des urgences que la mécanique démocratique des partis ne pouvait régler sans dommages pour eux. Ces citoyens « ordinaires » connaissent leur milieu, son contexte et les enjeux à l’échelle locale. Ils connaissent surtout les hommes du microcosme politicien et peuvent mesurer leur degré de sincérité et leur potentiel d’engagement. Ils peuvent même démasquer ceux dont l’ingéniosité s’arrête aux moyens à mobiliser pour des réélections sans fin.

 

  • et pour conclure,

 

qui peut encore penser que les rendez-vous électoraux répondent convenablement aux urgences des situations et y suffisent? Derrière le paravent d’une démocratie dont chacun feint de croire qu’elle s’exprime, s’embusquent des impatiences qui ne sont pas toutes d’intérêt général. Sans moyens d’information ni de diffusion, le  contre-pouvoir minoritaire dénonce mais n’avance que dans les espaces qui lui sont chichement consentis.

 

Faut-il pour autant qu’il le paye de violences ?        

 

Le droit des minorités ! Voilà un beau sujet dont le Bourricot devrait rendre compte sérieusement dans ses colonnes … mais en oubliant un temps l’herbe du pré. Alors, sous la protection d’une presse vertueuse, d’une Justice réactive et d’un contrôle préfectoral efficace, les minorités n’auraient nul besoin d’élever la voix. 

 

JC Montès

Conseiller municipal Mosaïque

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Contribuable effondré 18/07/2016 19:57

Tout d'abord merci pour le travail de toute l'équipe : c'est tout ce que j'aime. Une réponse intelligente à un article émanant d'un petit politicien vindicatif. D'une façon générale j'apprécie vos commentaires ou interventions argumentés par des faits et des chiffres en regard d'affirmations de falsifications et de contre-vérités produits par notre potentat local avec l'assentiment muet (prudent ...) de sa majorité.
Depuis cinquante ans les maires qui se sont succédé auront laissé pour des raisons diverses une image peu reluisante de notre ville.

Merci 17/07/2016 10:04

Merci à vous l'equipe Mosaïque, de votre travail au CM. Nous savons bien que la droiture, les exigences morales et citoyennes sont vos seuls objectifs. Malheureusement ce sont des vertus en voie de disparition et chaque jour nous le vérifions dans l'actualité, comme dans notre municipalité. Enfin vous savez aussi que toute analyse, toute compréhension de textes se font à partir d'un niveau d'intelligence et pas seulement d'une culture. Ceci explique cela. Le CM de St Cyprien avec sa majorité est un malheureux et parfait exemple. Ce n'est point excusable pour ça, puisque aujourd'hui c'est la violence de son edile qui prend le relais.

Ligne 17/07/2016 09:40

Oh le beau résumé contre la position du Bourricot, un nom porté avec justesse par l'instigateur de l'article en question.
Etrange position totalitaire justifiant le droit de faire toutes les horreurs porté par cet article idiot et primaire. Non le bourricot se trompe et persisite dans l'erreur, nous ne sommes plus en 1789 et les révolutionnaires avaient plus de talents.
Retenons une seule décision qui inflige un camouflet à l'équipe des pieds nickelés, celle du Tribunal administratif annulant la vente du camping. Et invalide les arguments du Bourricot.

Barragan 17/07/2016 00:15

En pratique, depuis 2007, la présidence de la commission des Finances de l’Assemblée Nationale est confiée à un parlementaire de l’opposition. C’est également le cas au Sénat depuis 2011...
À Saint Cyprien... Non ! C'est la démocratie du bourricot ....

MOSAIQUE..... 16/07/2016 15:48

Merci Monsieur MONTES, vous méritez ce titre que d'autres dénaturent.

Certains qui se croient intelligents n'ont de cesse de salir, en oubliant qu' un jour prochain il prendront cette saleté en pleine face.

Et ce jour-là, ils viendront tous penauds, dire "on ne savait pas, on aurait dû vous écouter".

L'esprit MOSAIQUE n'est pas un vain mot, il a su rassembler autour de Monsieur JOUANDET (lui-aussi a droit à ce titre!) des gens d'horizons différents mais tous animés par l'amour de notre cité, et surtout désintéressés de toute ambition.

La roue tourne toujours, il suffit d'être patient.

Merci pour votre travail au sein de cette municipalité, un jour prochain, il sera reconnu de tous.

ALONSO Hélène 16/07/2016 14:03

Si la confrontation d'idées est inutile, si l’intérêt général peut être vidé de son sens, s'il est acceptable que l'élu minoritaire soit muselé, si la justice est oubliée, si la violence est tolérée, si l'objectif est de régner, alors, ne nous étonnons pas du miroir que nous renvoi les faits d'actualité un 14 Juillet

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html