Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 10:00

 

 

Vue d'Utopie la compétition électorale est une confrontation de femmes et d'hommes porteurs d'un projet politique et l'égalité des compétiteurs, donc leurs chances de succès, sont garanties par le contrôle vétilleux (et la limitation théorique) des dépenses de campagne. 

 

La réalité électorale tempère sérieusement cette vision idyllique de la démocratie. Les règles les plus strictes et les contrôles les plus pointilleux ne modifieront pas le cours des choses, c'est-à-dire l'inégalité des moyens dont dispose chaque candidat pour vanter ses qualités, ses titres et mérites et pour multiplier en version polychrome les promesses alléchantes et les illusions trompeuses.

 

Outre les avantages conférés au sortant par la diversité des instruments de valorisation qu'il peut déployer en toutes circonstances bien avant la campagne électorale, outre les appuis, cautions, soutiens et autres recommandations émanant (à charge de réciprocité) des collègues, confrères ou frères des divers réseaux partisans, outre la main d'oeuvre politique locale et les obligés institutionnels taillables et corvéables à merci, la simple comparaison des comptes de campagne révèle cette disparité des moyens de communication qui fausse impitoyablement la compétition en faussant l'information des électeurs.

 

Il s'agit dans la présentation qui suit de l'élection départementale de mars 2015. Les chiffres officiels (donc ne portant que sur les dépenses normalement autorisées et sur la période contrôlée) sont effarants. Les dépenses déclarées ont été de:

 

  • 16 000 euros pour le tandem mené par Del Poso
  • 9 478 euros pour celui du Front National
  • 1 200 euros pour le binome Jouandet-Marche

 

Rien d'étonnant à ce que les résultats du scrutin soient homothétiques à ces moyens financiers. Le graphique qui suit illustre la très forte corrélation VOIX recueillies/ Euros dépensés: 

Comparaison entre les résultats (VOIX) et les dépenses de campagne (EUROS)

Comparaison entre les résultats (VOIX) et les dépenses de campagne (EUROS)

 

 

Il est évident, nul n'en doutait, que le volume de la "propagande" électorale impacte fortement "l'opinion" des électeurs ... mais à ce point c'est ahurissant.

 

Mais ce qui ressort aussi de ces chiffres c'est que la force de conviction de cette propagande n'est pas proportionnelle à son intensité et au volume des dépenses. Le rapport entre le nombre de voix recueillies par chaque candidat et le coût (déclaré) de sa campagne est variable: il est de 0,13 pour Thierry del Poso, de 0,19 pour le FN et de 0,46 pour le binôme managé par Jean Jouandet. Autant dire que le ralliement aux candidats gagnant et placé coûte, pour chaque électeur rallié, beaucoup plus cher que le vote pour le plus modeste outsider.

 

Ou pour le dire de façon plus positive ce ratio ci-dessous, qu'on dira de "profitabilité électorale", souligne que la compétition dite démocratique se joue entre la séduction quasiment spontanée des candidats économes et celle scénarisée à grands frais des professionnels boostés par une machinerie partisane. Mais évidemment en notre démocratie, qui aurait honte d'être suspectée d'un quelconque penchant ploutocratique ou de la moindre dépendance aux oligarchies partisanes, c'est moins souvent le mieux disant que le mieux nanti qui gagne.

Rapport entre les VOIX recueillies et les DÉPENSES déclarées

Rapport entre les VOIX recueillies et les DÉPENSES déclarées

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

hélas... 12/08/2016 19:03

L'argent est le nerf de la guerre! D'où l'importance des partis qui font la courte échelle contre services à venir...et la prime à l'élu sortant, toujours mieux servi. De plus, le bon sens ne rend pas visible, le tape-à-l'oeil et les promesses oui. Ainsi va la démocratie dans notre République. Une caricature, un alibi, pour un régime à bout de souffle.

nuages sur la ville 12/08/2016 14:00

La démocratie abandonnée à des opportunistes ne peut conduire les assemblées au succès.
Tout n'est qu'ambition personnelle et profit immédiat, copinage et abandon des convictions et promesses.
L'encadrement de l'état est défaillant, inexistant et par défaut pousse les délinquants à la faute.
Qui ne dit mot consent.

atao feal 11/08/2016 14:14

Excellente démonstration, malheureusement les électeurs ne raisonnent pas comme cela.
Plus on en promet et plus il croit que c'est la vérité.
Le jour ou les mis en examen, ou condamné, ne seront plus éligibles la démocratie sera la grande gagnante. Et les abstentionnistes seront moins nombreux.

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html