Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 05:00

 

 

Le Conseil municipal du 28 septembre illustre cette incohérence sur deux dossiers: l'un qui décide de l'achat d'une maison, avenue du Roussillon, l'autre qui met à la disposition d'une association une propriété communale de qualité, la Tour Bolte.

 

1°/ le rapport n° 6 a fait adopter l'achat à 135 000 euros d'une maison de trois niveaux, sur une parcelle de 78 m². 

 

Les motifs déclarés dans le rapport sont aussi pompeux que vagues : "la maîtrise foncière de ce secteur" - va-t-on racheter tous les bâtiments de l'avenue? - et "la pérennité de l'aménagement de l'avenue du Roussillon" - qu'est ce qui menace cet aménagement en cours de réalisation ?

 

Les motifs donnés par le maire en séance sont encore plus pitoyables par leur contradiction quand il évoque tantôt la qualité de la façade, tantôt l'étroitesse de l'avenue, et qu'il ajoute finalement qu'il ne sait pas quelle sera la destination de ce bâtiment, soit la restauration (pour en faire quoi?) soit la démolition (pour élargir l'avenue ou créer des parkings).

 

La commune achète donc pour 135 000 euros une maison sans savoir pourquoi ou sans vouloir le dire: dans les deux cas, on se moque du conseil et de la population. Et quand on dit 135 000 euros c'est compter sans les frais d'achat et les travaux (de démolition ou de restauration). Et cela alors que la commune est aux abois financiers et qu'elle a un patrimoine privé dit en si mauvais état qu'elle justifie ainsi des loyers réduits de 50% aux heureux bénéficiaires.

 

Tous les maires, sauf celui de Saint-Cyprien, savent bien qu'une politique de réhabilitation de l'immobilier local n'impose pas, loin de là, une municipalisation par achats successifs (la ville a déjà racheté inutilement le fond de commerce de librairie-presse sur la même avenue). Une politique cohérente et économique suppose une action globale sur l'ensemble de l'immobilier, d'abord sur le patrimoine communal, ensuite sur le parc de bâtiments privés par un système d'aides à la restauration (des façades, et de mise aux normes de sécurité électrique, d'hygiène et de confort). C'était un des points importants du programme de la liste MOSAÏQUE pour redynamiser le centre du village.

 

Les 135 000 euros qui à terme seront doublés auraient permis d'aider une vingtaine de propriétaires privés à rénover leur bien. Là on ne sait pas pourquoi, ni pour qui.

 

2°/ Sur le dossier n° 13 intitulé "convention entre l'association Terra i mar et la commune", on voit clairement en revanche le bénéficiaire de l'opération.

 

C'est une association dont la vocation est d'oeuvrer pour la préservation de la culture cyprianaise et le respect des traditions catalanes. Elle n'a aucune compétence, ni technique, ni juridique, pour être maître d'oeuvre d'un projet immobilier.

 

Et cependant la commune confie à Terra i mar une mission de réhabilitation à caractère patrimonial. Ahurissant paradoxe de ce maire dont la gestion est dépourvue de toute vision globale: dans le dossier 6 la commune s'approprie un bien privé pour éventuellement le réhabiliter, là elle charge une association non qualifiée de réhabiliter un bien dont elle est propriétaire et dont elle a la charge de gestion.

 

  • Première aberration: la commune délègue à une association son rôle politique et administratif en la chargeant de faire les procédures d'inscription à l'inventaire des Monuments historiques ... pour dégager des financements publics ou privés! La commune, qui a cependant un directeur général de classe exceptionnelle, est-elle donc incapable de le faire? Pourquoi renonce-t-elle à ses missions?

 

  • Deuxième aberration: la privatisation de fait de ce bâtiment, sans doute l'un des plus intéressants du village. La commune confie à l'association "l'étude du projet" puis "l'entière responsabilité de la conduite du projet". La commune est-elle incompétente? N'a-t-elle pas des services aptes à faire leur travail? Ne peut-elle pas alors faire appel à un professionnel qualifié (ce que n'est pas Terra i mar)? Ou est-ce simplement pour courcircuiter le Conseil municipal puisque la convention prévoit que le projet sera soumis à l'approbation du (seul) maire?

 

Le maire a dit cyniquement en séance qu'il appréciait qu'une partie de la population s'intéresse à ce projet (combien de personnes?) ... sousentendant que cela était au détriment du conseil municipal censé représenter toute la population.

 

Ainsi le 28 septembre 2016 le conseil municipal a commis deux erreurs contradictoires: l'une en munipalisant une maison privée dont on ne sait pas ce qu'on fera, l'autre en privatisant un ensemble immobilier de la commune qui est sans doute l'un des plus dignes d'intérêt.

 

  • Intérêt pour la commune = nul sinon négatif.
  • Incohérence politique.
  • Fait du prince

C'est tout Saint-Cyprien et Thierry Del Poso.

 

__________________________________________________

 

NB: rappelons que M. Jacques Figueras, conseiller municipal présent le 28 septembre, est aussi vice-président de l'association Terra i mar (Cf son site internet accessible pas celui de la mairie).

 

Ce conflit d'intérêt ne l'a pas empéché de voter, bras d'honneur à l'appui, la convention, entre les deux organismes dont il est membre.  et cela n'a pas non plus gêné le maire... ça c'est encore Saint-Cyprien, on a des précédents. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

F 06/10/2016 09:21

Ce sera un lieu de culte pour quelques associations F:. M:. ...même les bouricots ont été initiés...

Les Bodin's Catalans 05/10/2016 07:44

Quelle chance pour cette bourgade de posséder une troupe de frappadingues complètement dézingués.

Ce sont leurs Bodin’s à eux, stupides et méchants.L’entrée est gratuite. Le bouche-à-oreille attire en ce lieu public une assistance stupéfiée par leurs attractions inédites.Des propos souvent incompréhensibles et des mensonges parfois marrants, des actes sexuels derrière des portes mal verrouillées, de virulentes insultes et bassesses à des adversaires hébétés, des gifles retentissantes à de pauvres vieux chancelants, des moqueries ponctuées de bras d’honneur à d’honnêtes dames offusquées, un chapelet incessant d’insanités.

Ce groupe d’artistes grossiers et repoussants est vraiment doué.

Dans des seconds rôles, en appui mais en demi-teinte, admirez aussi les attitudes de ceux qui jouent, en mezza vocce, le Knock de Jules Romains, Chavarax le rond-de-cuir administratif de Courteline et l’inévitable Topaze de Pagnol.Parité oblige, le bloc de figurantes, dites Grandes Muettes, y joue sa partition de part ses regards inexpressifs, son apparente inutilité, son rôle de plantes bordant les allées d’un cimetière où l’on procède à la mise en terre des principes républicains.

Un spectacle souvent irritant par la répétition de grossièretés coluchiennes et de tromperies répétitives, de décisions immatures et d’abracadabrantes histoires immobilières.

Et, chose étonnante, un large public sans véritable réaction ...

Leurs Bodin’s Catalans vont, sous peu dit-on, se produire dans une émission de télé-réalité !!!

Héroïne 05/10/2016 12:01

STUPEFIANT

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html