Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 17:22
L'homme de compagnie ...

L'homme de compagnie ...

Anecdotique et tellement révélateur, voici le fait :

Depuis 20 ans nous allions promener nos chiens entre midi et deux à la plage de la lagune durant toute l’année, excepté lors de la haute saison de juillet et août. Depuis la disparition de mon mari, Jean Jouandet, j’ai perpétré cette habitude me baladant quotidiennement le long de la grève. Je rejoins la plage par l’un des sentiers proches du restaurant « Temple Beach » et chemine au bord de l’eau avec nos chiens jusqu’au Tech. Je précise ne pas avoir attendu la mise à disposition de sacs de ramassage des déjections canines pour observer ce geste de civisme élémentaire. Une promenade donc en solitaire et en silence, de méditation et de ressourcement.

Ces derniers temps, j’ai pu ainsi me fondre dans cet environnement encore préservé des agitations estivales. Une femme et ses chiens … quoi de plus anodin ? Oui mais …. Hier, au retour de ma balade, je me suis assise sur le sable au bord de l’eau pour m’imprégner de cette quiétude de début d’été en cette partie de plage où la baignade n’est pas encore surveillée et qui reste désertée. C’est alors que j’ai vu venir à moi deux maîtres nageurs, lesquels, l’air un peu embarrassé, m’ont signifié l’interdiction de chiens sur la plage y compris tenus en laisse. Surprise, je leur ai indiqué ne pas avoir vu d’affichage de cette interdiction et leur réponse m’a sidérée ! Le « Temple Beach », dont j'ai noté que la clientèle actuellement se compte le midi sur les doigts d’une main, a signalé à la mairie mon passage chaque jour sur cette partie de plage et obtenu la prise d’un arrêté d’interdiction des chiens (les chiens seuls, Ouf !) datant de 3 jours.

L’ombre du terroriste ne peut planer en ces lieux, la personne de sa veuve pollue un bord de mer d’une portion de plage que le tenancier veut voir privatisée de fait. Ne lui gâchons (sans jeu de mots) donc pas ce souhait. Déjà, lors du montage de son resto en mai dernier, il avait affiché sa volonté de privatisation par un panneau rouge à l’inscription forte « Défense d’entrer » placé au début du (large) chemin menant au restaurant.

 


 

Diantre ! Le panneau a disparu (un sursaut de raison peut-être ?), en revanche une barrière de bois ferme toujours l’accès aux véhicules et … aux handicapés pour lesquels ce chemin élargi avait été spécialement aménagé par la ville !

 

Pour rappel à ce propos :

http://www.pugnace.fr/article-acces-dune-77861166.html

 

Semaine passée, j’ai osé effectivement choisir pour chemin d’accès à la mer, celui qui précède cet établissement et delà parcourir … pfff … bien 50 mètres de bord de mer à sa vue. Je précise que lorsque je fais une brève pause en zone non surveillée, je reste prudemment à distance de ce restaurant aux fins de ne pas être incommodée par les effluves de graillon. Il est vrai que j’ai senti le regard scrutateur du tenancier habituel lors de mes déambulations. Il est aussi vrai que lors des années passées, nos séances de plage plus matinales (et sans chien) amenaient ce petit monsieur à nous observer du haut de son Temple durant la pause café offerte chaque jour aux 3 ou 4 employés de Sud Roussillon venus à bord de leur tripoteur de plage enlever sur place les sacs d’ordures de ce haut lieu de la restauration estivale.

Ce bref récit pour exprimer trois contritions :

En premier lieu, je souhaite rassurer ce restaurateur cyprianais ; je disparaitrai de sa vue à compter du 15 juin n’ayant pas l’intention d’alimenter l’horodateur (paiement de 8h du matin à 19 heures) pour jouir d’une plage publique en une station qui nous a déjà taxé de + 7% d’impôts locaux.

En second lieu, je souhaite présenter mes excuses à tous les amis de la gente canine qui se trouvent ainsi entravés dans leur liberté de profiter de leur compagnon le temps de plage hors saison touristique. Il faudra attendre le démontage de ce Temple à bouffe pour retrouver le plaisir simple et naturel de balades de bonne compagnie.

Enfin, en troisième lieu, je souhaite exprimer mon indignation à tous les chiens cyprianais victimes de l’arrogance humaine.

 

Isabelle Jouandet

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Un râleur 07/07/2017 21:34

Qu il vienne me dire quelque chose quand je promène mon chien la bas .je suis comme vous à toujours ramasser
Deja qu il nous l interdise de plus en plus partout !!

la tête dans le sable 07/06/2017 14:44

Lamentable, évidemment !
Comment vivre ensemble des jours heureux avec de telles mesquineries et de telles blessures?
.Il semble que les seuls animaux acceptés dans cette ville sableuse soient les autruches. Car, si Saint-Cyprien voulait savoir..

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html