Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2019 3 16 /10 /octobre /2019 14:19
Saint-Cyprien - Pour des électeurs informés … Bas les masques !

L’union des groupes d’opposition est réclamée par certains électeurs pour remplacer l’équipe municipale actuelle en mars 2020. Je vais tenter d’expliquer ici pourquoi elle n’est pas envisageable.

Il ne s’agit pas bien entendu d’entretenir une polémique qui s’est clôturée logiquement par l’exclusion de l’un des nôtres du groupe Mosaïque*. Mais il convient, pour affirmer notre refus de toute entente, de dire la « petite histoire », révélatrice à bien des égards d’un jeu politique que nous rejetons fortement.

Encore une fois, comprenons nous bien, il est moins question d’épingler les hommes que de pointer leur pratique politicienne pour arriver à leurs fins.

Manque de rigueur morale, cynisme, et double langage, voilà qui heurte frontalement nos convictions. Car l’action que nous menons depuis 10 ans vise principalement à assainir le débat public en promouvant une véritable éthique en politique. Dans le livre la mort en sourdine, notamment en son chapitre 7 Maître Pathelin à la manœuvre, il est dit le constat d’échec de Jean Jouandet à renverser le cours de l’histoire en imposant la vérité contre le mensonge communément admis dans le débat public (page 113/s). Outre la dénonciation de la confiscation du pouvoir par le maire actuel, cet échec est aussi largement dû à la trahison de nos alliés d’hier. Aujourd’hui, qu’en est-il ?

2019 – Qui est qui ?

Aujourd’hui, l’histoire se répète avec le reniement de l’un des nôtres à nos valeurs. Je veux parler ici de Pierre Rossignol. Après avoir échoué dans sa tentative de récupération de l’action Mosaïque, dont cependant il spoliera un siège, et persisté dans un jeu trouble de cache-cache avec la jeune formation « Nouvelle Voix (e) », ce candidat désormais déclaré du seul fait d’une ambition personnelle, assume enfin sa trahison, sans masque, à l’approche de l’échéance électorale.

Double langage de ce personnage qui prétendait jusqu’à notre décision d’exclusion en avril 2019 n’être absolument pas intéressé par une candidature à la fonction de maire … Pourtant, durant ces deux dernières années, l’intéressé va multiplier les actions en solo au mépris total de « ses amis » pour se positionner dans ce seul objectif. En solo ? Pas tout à fait puisqu’il va convaincre Claudette Guiraud que nous avions recueillie après son échec cuisant de 2014 et Bernard Beaucourt, notre blogueur bien connu qui joue de l’anonymat, de lui porter soutien. Partant, l’ère des manigances et autres mensonges à notre endroit est ouverte avec la constitution d’une « Nouvelle Voix (e) ».

Nous avons en vain tenté à plusieurs reprises d’expliquer à Pierre Rossignol et à Claudette Guiraud, faits objectifs à l’appui, l’inconvenance de leur comportement vis-à-vis du groupe de travail que nous formions. Une tentative de Pierre Rossignol pour s’imposer comme leader, en s’affranchissant de l’esprit Mosaïque, a scellé son exclusion après sa double démission annoncée de la Présidence de Cap Espoir et du conseil municipal ; en réalité un coup de force à notre égard pour dicter ses conditions (selon ses termes). De fait, si en se heurtant à notre résistance, il a effectivement quitté Cap Espoir, il a fait le choix trompeur pour les électeurs Mosaïque de demeurer conseiller municipal….sans Mosaïque ! Un choix effectué au mépris de ses « engagements » à nos valeurs et au dédain de la relative confiance que Jean Jouandet lui avait témoignée à la fin de l’été 2016. Au-delà du sentiment d’indignation que son attitude suscite, il est évident que Pierre Rossignol ne représente que … Pierre Rossignol.

Dans un courrier de 7 pages qu’il m’a adressé au printemps dernier, Pierre Rossignol tente de justifier sa position et du même coup révèle sa véritable nature. Ses reproches tiennent pour les plus marquants à une non reconnaissance de son action au conseil municipal, seul endroit selon lui où l’on peut obtenir des informations objectives ! Effarant lorsque l’on sait la réalité de ce conseil et son manque de transparence.

Il a en outre l’effronterie d’invoquer, - je le cite - « une somme de 90 000 € environ engloutis avec mon investissement pour la commune » et d’en détailler le montant : « Dès 2015 le sabotage par Delposo du projet d’installation de nos bureaux dans la zone artisanale m’a coûté 18 000 € de perte sèche (frais d’architecte, bureau de contrôle, étude de sol et investissement, devis, recherche de financements, frais des salariés qui ont travaillé sur le projet), j’ai reçu encore vendredi de la trésorerie générale un commandement à payer de 25000 €, lié au permis qui m’avait été accordé. Le travail au Conseil Municipal : Si j’estime le temps passé pour la commune à 125 jours sur 3 ans, le manque à gagner pour mon activité professionnelle est de 70 000 € sans compter les jours de formation. Je ne compte pas les journées perdues par certains de mes salariés pour m’accompagner, m’aider ou suivre la vente des œuvres d’art en direct de Drouot. » Effrayant d’invoquer ainsi auprès de moi avec une inconscience évidente ce qui s’apparente entre autres à un conflit d’intérêt ! Et de poursuivre ses reproches sur notre manque de reconnaissance à son égard ce qui montre autant son inaptitude à l’esprit d’équipe que l’importance de son ego. Lui, dont l’action remonte à pas même 3 ans, ne supporte pas son inexistence dans le livre « la mort en sourdine ».   

Ainsi sans peur du ridicule, au mépris de ceux de nos amis qui œuvrent depuis des années dans la plus grande discrétion au sein du groupe, m’écrit-il : 

« Il ne t’a pas échappé que dans les paragraphes de ton livre pages 251-253-258-259-261-311 sont cités « les quatre élus de l’opposition » ce qui contrecarre l’exigence qui m’est faite. L’exigence évoquée tient à une remarque que je lui ai faite sur sa mise en avant systématique en son seul nom, notamment lors de communiqués de presse, sans jamais faire mention de son groupe d’appartenance mais en se prévalant auprès du journal « l’Indépendant » de sa position de « leader de l’opposition » … sans même en avoir informé les élus Mosaïque !

Dans une crise de jalousie à l’égard de son actuelle alliée, Pierre Rossignol d’insister en se citant lui-même ( ! ) :

« La page 313 comporte un flou qu’il conviendrait de préciser, Pierre Rossignol a posé par écrit avant Claudette Guiraud la même question concernant le bilan de la vente des œuvres d’art en exigeant bien plus de précisions, on a pu constater que la même question n’a pas provoqué les mêmes effets. Tu pourras aussi noter l’inexistence totale de Pierre Rossignol dans le livre, volonté de transparence fondue dans les quatre élus de l’opposition et mépris le plus total pour le travail réalisé. »

Il est vrai que la vive réaction du maire à l’encontre de Claudette Guiraud m’avait amenée à relater l’incident et sa question. Quant à l’inexistence totale de Pierre Rossignol, elle correspond bien à notre volonté d’agir les uns et les autres (certains contribuant bien plus que Pierre Rossignol) au nom d’une équipe solidaire où l’individu se « fond » dans le groupe et cela depuis 10 années. Des notions qui lui échappent visiblement, à lui le nouveau venu, mais auxquelles nous sommes attachées. C’est le fameux « un pour tous, tous pour un » et non pas le « tous pour moi, moi pour tous » si cher à des Del Poso et autres Rossignols …

J’ai répondu à ces 7 pages de même tonneau par un courriel. J’épargne pour l’instant le détail des faits au lecteur, car trop longs à énumérer et bien trop accablants pour leur auteur. Voici cependant la conclusion :

« Les faits sont clairs et, comme déjà dit, la plus grande marque de confiance a été de vous associer tous deux à nos actions de justice. Une erreur de casting de plus dont nous tiendrons compte pour l'avenir car Saint-Cyprien a besoin de morale et de vérité. C'est là notre conviction ... Isabelle »

 

Des paroles et des actes en contradiction pour ces prétendants à la mairie et pour nous le constat d’une pratique politicienne aussi éloignée de nous que celle d’un Thierry Del Poso. Changer des bonnets blancs contre des blancs bonnets ne saurait être le résultat de nos 10 années d’action municipale. Notre objectif reste de briser un système politique contraire aux exigences d’une démocratie de proximité saine. Or, le comportement de ces prétendants à l’élection démontre leur inscription dans la continuité des mœurs locales que nous dénonçons.  

Pierre Rossignol ayant à présent affiché clairement ses intentions de monter une liste « Nouvelle Voie », il me semble important que les Cyprianais sachent aujourd’hui ses agissements à l’égard de ses « amis », comme sa propension d’être à l’affût de toutes les récupérations*.

Alors oui, peu m’importent les réactions critiques que pareil « ménage » pourra susciter. Saint-Cyprien mérite un débat public assaini de ces turpitudes politiciennes polluantes. Car une fois encore au-delà de Thierry Del Poso, c'est un système que nous combattons, système où l'Autre voix(e) s'est engouffrée avec la bénédiction d’un maire qui a tout à gagner de ces divisions et d’une multiplication de listes.  

Quant à nous, nous ne saurions trop répéter notre conviction : dis moi comment et pourquoi tu comptes gagner, nous te dirons comment tu gouverneras. La messe est dite !

Isabelle Jouandet

*Pour rappel :

Partager cet article

Repost0

commentaires

aucune envie d'être éligible 21/10/2019 05:22

Je vous lis et je m'attriste....
A quoi bon ce "déballage nocif"? Un échange de correspondance se lit d'expéditeur à destinataire et non le contraire.Je ne suis le messager de personne, mais que chacun suive son "chemin", vous conviendrez là, que j'emploie ce terme à bon escient.
Nous allons nous lasser,alors que les municipales sont encore loin ,à chacun de choisir son "chemin", MosaÏque à perdu son Maître, il est logique que tout un chacun est envie de voler de ses propres ailes ...,Saint-Cyprien à rater le "coche" , préférant des jeux et du vin ....à une gestion saine.
Le roitelet sourit d'aise assis sur sa branche....

pugnace 21/10/2019 20:42

Je vous comprends car tout cela est très affligeant. Alors à quoi bon ? Que chacun suive son chemin est tout à fait légitime. D’autres ont quitté Mosaïque sans que cela ne pose problème car ils ont eu la loyauté de dire clairement leur choix et n’ont pas tenté d’en récupérer l’héritage. En revanche, la mauvaise foi et la duplicité persistantes de proches, en dépit de nos nombreuses tentatives de clarification, motivent cet article. Compte-tenu de la nature des tromperies (graves pour certaines, ici non développées), le choix de publier ces extraits de correspondance reste le moyen le plus modéré pour dire l’importance de nos divergences quant à la nature même de l’action que nous menons. Le dire, car de nombreux Cyprianais nous ont demandé de faire une « union sacrée » contre Del Poso. Changer un roitelet contre un autre roitelet ne s’inscrit pas dans la démarche de Mosaïque. Comprenons-nous : Mosaïque n’a pas perdu son « Maître » car Mosaïque n’a jamais eu de Maître. Si Jean Jouandet a été tête de liste, il était profondément opposé au « culte du chef » et toutes ses actions ont toujours été soumises et travaillées en amont avec ses proches. Il était particulièrement attaché à cette cohésion du groupe dont il ne voulait être seulement que le porte voix principal, chacun apportant sa contribution spécifique. Cette cohésion persiste aujourd’hui entre les fidèles de Mosaïque, ce que n’a pas voulu comprendre, ni entendre, Pierre Rossignol en tentant d’imposer son leadership au mépris de nos valeurs. Nous sommes donc fidèles à nos convictions en disant à nos lecteurs « qui est qui ». Détrôner Del Poso en reniant les exigences de notre groupe ne nous intéresse pas. Il est vrai que cette discipline commune demande une solidarité et une loyauté entre nos membres, bien entendu dans l’écoute et le respect des idées de chacun. Une autre façon de faire de la politique pour assurer une saine gouvernance et éviter que l’histoire ne se répète. Cette cohésion de groupe assure un autocontrôle naturel qui ne musèle personne mais, effectivement, ne permet pas de faire primer les envies individuelles sur les objectifs communs. Adopter cette ligne de conduite, ouverte à tous, sans considération partisane, permet d’éviter toute accaparation de pouvoir par un individu ou un clan avec les conséquences que l’on connait. Pierre Rossignol et ses nouveaux amis ont fait le choix d’une politique à l’ancienne, bien éloignée de notre projet politique. Le reproche majeur restera leur manque de transparence à notre égard dès les prémisses de la Nouvelle Voix. Les électeurs doivent en être informés pour se prononcer à l’avenir en connaissance. Nous restons convaincus qu’il n’y a pas de fatalité et que seule une volonté collective de changer les manières de faire de la politique peut changer les manières de gouverner. Pour cela les mentalités doivent évoluer, espérons que cela sera un jour … IJ

Chapeau bas ! 18/10/2019 00:37

Bravo à vous d'avoir le courage de nous informer sans langue de bois et surtout de répondre avec autant de classe à cette violence nulle... insultes vulgaires et aucun argument ...

Vous êtes pitoyable IJ 17/10/2019 15:56

Effectivement, pas de langue de bois mais une sacrée langue de pute ! Quand on voit la merde que vous êtes capable d'écrire avec un clavier, on est pas pressé de vous entendre...

pugnace 17/10/2019 20:38

En dépit de la grossièreté de ce "contradicteur", je publie son commentaire qui nous montre à quel point la vérité est dérangeante pour ceux qui s'accommodent de la médiocrité des pratiques politiques. "Une langue de pute" dit des choses inexactes ; ce n'est ici pas le cas et bien entendu je peux le prouver. Je ne suis pas non plus pressée de m'adresser à des personnes qui ne supportent pas d'entendre certaines réalités. Qui sème la "merde", celui qui la dénonce ou celui qui la produit ? Ne vous en déplaise, je continuerai à dire sans langue de bois les comportements inappropriés à l'action publique. Si vous pensez porter par votre vulgarité de langage et de pensée un soutien à Pierre Rossignol, je crains que vous ne soyez là dans l'erreur. Sans doute se passerait-il de l'image de pareil allié aux propos de caniveau. Je tire donc la chasse ! IJ

Ouf ! 16/10/2019 22:53

Voilà du vécu ! !
Aucune trace de langue de bois !

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html