Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 05:00

Résumé:  Le rapport n° 7 au Conseil municipal porte sur la  " mutualisation des services de police municipale des communes de Saint-Cyprien, Alénya et Latour-Bas-Elne. La prouesse consiste à mettre en commun un service municipal, celui de Saint-Cyprien, dont les moyens sont déclarés insuffisants avec les moyens dérisoires pour une commune et inexistants pour l'autre. Et cela pour assurer toutes les missions théoriques de la police sur 3 territoires mais sans avoir analysé leurs besoins communs et en prévoyant que les interventions ne se feront qu'au coup par coup ... et aux dépens de Saint-Cyprien.

 

 

La police est une mission de proximité. Sa fonction est de maintenir la tranquillité et la sécurité publiques en prévenant autant que possible les actes de délinquance et d'incivilité. Son efficacité tient à sa présence sur le terrain, en tous temps et en tous lieux de sa compétence territoriale. Cette mission de prévention est d'autant plus privilégiée sur le plan local qu'il existe un service d'Etat, la gendarmerie, par tradition et par vocation plus opérationnelle sur le répressif. La familiarité des policiers municipaux est un atout majeur et leur rapport quotidien au terriroire et à la population est le fondement même de leur efficience.

 

La mutualisation intercommunale des services de police ne peut donc avoir de sens que si elle optimise ces atouts, en apportant en plus des économies d'échelle au plan logistique ou des complémentarités en termes de moyens techniques, de compétences professionnelles, de saisonnalité des besoins bref en créant une synergie opérationnelle entre des structures voisines et assimilables.

 

Elle doit logiquement reposer aussi sur une analyse des besoins respectifs de chaque collectivité associée et la définition, au moins prévisionnelle (à affiner à l'usage) des besoins communs. Avant de mettre en commun des moyens, il est de bon sens de se demander pourquoi. La question prend tout son sens quand la seule police digne de ce nom existant sur le territoire intercommunal, la nôtre, a déjà des charges lourdes et bien spécifiques. Charges tenant non seulement à l'importance de la population mais surtout à la saisonnalité de la station et au type de fréquentation induite (nocturne, touristique, festive ou de week-end)  qui crée des contraintes auxquelles le garde-champêtre d'Alénya sera d'un bien modeste concours, contraintes qui ne permettront guère de dégager des moyens pour couvrir le territoire vierge de Latour-Bas-Elne.  

 

Il eut été convenable que soit présenté un état des lieux rapportant les statistiques et l'analyse qualitative de la sécurité à Saint-Cyprien, son évolution et sa nature. Et peut-être les conclusions d'un conseil local de sécurité qui avait été projeté, ou peut-être aussi les desiderata et doléances de la population remontant de ces fameux Etats généraux dont on ne parle plus. Rien ne fonde et n'éclaire  "le projet de police mutualisée"

 

 

A lire le rapport n°7 on n'a pas du tout l'impression de se situer dans une approche fonctionnelle sérieuse. Il indique sommairement que "de par leur lien géographique (ces 3 collectivités) partagent des problématiques communes de sécurité, de salubrité et de tranquillité publiques; la délinquance, l'incivisme se révélant des phénomènes territoriaux à la fois exogènes et endogènes ne se limitant pas au bassin unique que constitue une commune" .  La phrase a beau aligner les formules règlementaires ou convenues, il ne sort de cette langue de bois aucune précision ni sur les objectifs ni sur les moyens. Ce n'est que dans la convention annexe qu'on découvre que Latour-Bas-Elne n'apporte rien, absolument rien au pot commun, qu'Alénya apporte 1 (un)  agent, et notre commune fournit tout le personnel (20), le matériel, les armes, les locaux etc. Bref ce qui est qualifié de "projet de police municipale à vocation intercommunale" ne repose sur aucun projet opérationnel, il repose uniquement sur la mise à disposition par notre commune de son service de police.

 

Cette assistance policière accordée à nos voisins, car il s'agit d'assistance plus que mutualisation dans ce système totalement déséquilibré, est consentie moyennant une rémunération annuelle de 40 000 € dont 10 000 de chaque commune et 20 000 de Sud-Roussillon (dont rappelons-le 80% vient des contributions de Saint-Cyprien).  C'est ainsi 24 000 € qui reviendront à Saint-Cyprien dont les dépenses de fonctionnement pour la police municipale sont comptabilisées au Comte administratif de 2011 à 1 020 840 € dont 981 720 € de charges de personnel. Sans compter les investissements ou les amortissements c'est donc au niveau de 2% que se situe la mutualisation.

 

 

Evidemment le président de Sud-Roussilon élude les problèmes en renvoyant à plus tard la mise en place d'une véritable structure mutualisée dotée de moyens communs et convenables. Il n'explique en rien pourquoi il procéde à ce bricolage qui relève de l'assistance à  communes en voie de développement ou de l'incantation à l'intercommunalité pour étayer la manoeuvre d'extension à 6.  A écouter le rapporteur, adjoint à la sécurité, M. Sirvente, celui-là même qui avait déclaré ex abrupto après sa 1ère visite dans le service qu'il était constitué d'incompétents et d'inefficaces et qu'il fallait le supprimer ou le refiler à l'intercommunalité, on n'en sait pas plus, on n'est du reste pas sûr qu'il ait lui-même progressé dans la maîtrise du dossier.   

 

 

Mais pour  trouver malgré tout une explication à ce montage irrationnel et préjudiciable à Saint-Cyprien, on se demande si la régie de recettes intercommunale n'est pas la clé, puisqu'elle permettra d'encaisser des contraventions sur le territoire de nos deux voisins. A défaut de progrès dans la sécurité, et à défaut d'avantage pour les citoyens, voilà un petit gain attendu pour les finances mutualisées.

   

Le rapport a été adopté par 2 voix (celle du rapporteur et du président de séance) et une abstention; l'opposition légitime conversait entre elle pendant le vote, ce qui équivaut selon les moeurs locales à une approbation.

 

http://www.dailymotion.com/video/xtyxqf_saint-cyprien-cm-du-25-09-12-4-point-7-la-police_news

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

police 06/10/2012 12:18


D'apres ce que vous dites, Sud Roussillon apporte 20000€ (St Cyp:16000€, Alenya:2000€ et Latour: 2000€)


Cout de la police municipale dans les comptes de ST Cyp:1021000€


Repartition des couts de la police municipale sur chaque commune:


St Cyp: 1037000€ soit 98%


Alenya: 12000€ soit 1%


Latour: 12000€ soit 1%


Nombre d'habitants dans chaque  commune:


St Cyp: 10000


Alenya: 3000


Latour: 2000


Apport en personnel pour chaque commune:


St Cyp:20


Alenya:1


Latour:0


Conséquences de répartition des policiers municipaux en fonction du nombre d'habitants:


St Cyp: 14  perte de 6 personnes soit une perte de 30%


Alenya: 4  gain de 3 personnes   soit + 15%


Latour: 3   gain de 3 personnes    soit + 15%


CONCLUSION: St Cyprien va supporter 98% des couts avec une reduction de 30% du personnel de sa police municipale.


Est ce un bon exemple de gestion communale?


Quelle sera la situation en été avec une forte augmentation de la population?


Quelle sera la situation avec les 6 communes?


Ma conclusion: LA SECURITE NE SERA PLUS ASSUREE A SAINT CYPRIEN!

Comptabilité Municipale 06/10/2012 11:26


Vendons le terrain de la Coop à prix réduit perte nette 400.000 € par rapport à l'offre de Nexity.


Vendons le terrain Al Fourty 2,5 Millions € sous le prix de Nexity.


Mutualisons le coût d'1 Millions de la Police municipale pour 2 % de ce montant. donc Police Municipale quasi gratuite pour les communes avoisinantes par la bonté du Maire de St Cyprien
Madoff n'aurait pas fait mieux


La ville est riche de plus de 40 millions de dettes.


La parade de l'UMP se fait elle aux frais des habitants de St Cyprien, la location de la salle est payée par l'UMP ou offerte, les associations de St Cyprien peinent à obtenir une
salle.



papsy 05/10/2012 12:13


on entend de temps en temps le projet de supprimer des petites communes en les rattachant entre elles: on pourrait servir d'exemple au niveau national.

pugnace 05/10/2012 12:34



c'est une vélléité qu'aucun gouvernement, aucun parti n'a eu et n'aura le courage de concrétiser. On est là dans un tabou absolu. Encore plus intouchable que le cumul des mandats



Habitant 05/10/2012 11:24


La nullité crasse des inervenants fait passer un frisson de PEUR SUR LA VILLE.

pékin 05/10/2012 09:33


l'opposition légitime a donc approuvé la mutualisation de l'incompétence et de la malhonnêteté ce qui est plutôt bien

pugnace 05/10/2012 09:36



oui mais elle n'avait peut-être pas tout compris car elle n'vait pas lu cet article avant d'aller en séance



  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html