Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 06:00

résumé des épisodes précédents : sachant quels sont les claviers sur lesquels peuvent travailler le comptable local et le TPG, qu'ont-ils donc fait et pourquoi n'ont-ils pas empêché qu'on en arrive là en 2008-2009 ?

Bonne question.
Merci à Mimi et aux autres d'appeler une réponse flatteuse pour mon ego.

Avant de devenir honoraire, le Pugnace a exercé les fonctions de TPG de ce département du 1er décembre 1992 au 31 janvier 2005. Son activité concrète couvre donc 11 années complètes, de 1993 à 2004.

Ne peut-on pas dire, à lire les résultats financiers de la ville de Saint-Cyprien durant cette période puis après son départ en retraite que le TPG de ces 11 années fut :
- très fortiche puisque, les chiffres parlent, la catastrophe n'a pas eu lieu de son temps
- très malin puisqu'il est parti quand tout allait commencer à tourner mal.

Prenons deux séries de chiffres significatifs
et comparons la situation avant et après mon départ (2005)
  :
 

- le montant de la dette (en capital restant dû) ce qui donne une idée de la charge que vont supporter les contribuables des années suivantes 
            2003 :    25,5 millions
            2004 :    28,8 
                                                  2005 :    36,5 millions
                                                  2006 :    42,3
                                                  2007 :    48,5
                                                  2008 :     54,6
           l'endettement a doublé

- la capacité d'autofinancement (en millions d'euros) ce qui chiffre la capacité présente de la commune à investir donc à préparer l'avenir.
            2003 :    + 1,2 millions
            2004 :    + 1,2 
                                                  2005 :    + 0,857 millions
                                                  2006 :    - 1,595
                                                  2007 :    - 1,434
                                                  2008 :    - 0,850
            la capacité de positive est devenue négative

Ai-je eu de la chance ou de l'habileté ? la dégradation ne date pas de mon temps.

Ai-je contribué à la freiner voire à la retarder ? Ce serait une expression abusive d'ego que de le prétendre. Disons simplement que:

                 - la gestion quotidienne par le receveur, et en appui du receveur, a au moins  eu le résultat d'éviter les dérives qui ont suivi dans les années 2005 à 2008

                  - j'ai fait faire en 1994 une analyse financière de l'ensemble de la commune et avec le collaborateur qui l'avait réalisée nous sommes venus la présenter au maire de Saint-Cyprien et à son adjoint aux finances. Le document a disparu des archives de la mairie, happé m'a-t-on dit par les perquisitions policières (ou passé à la déchiqueteuse de papiers). On doit pouvoir le retrouver en Préfecture ou en Trésorerie. Les conclusions présentées aux élus soulignaient les deux tendances dangereuses à savoir un endettement et une fiscalité  d'un niveau déjà supérieur aux moyennes. La situation appelait une surveillance stricte et une gestion plus orthodoxe mais elle n'était pas dramatique. Elle pouvait être maîtrisée mais nous avions eu le sentiment d'être écoutés distraitement. C'est là l'échec que je dois reconnaître après coup: je n'ai pas su convaincre le maire et son adjoint de changer vraiment de cap et de méthoce, ils ont temporisé.

                   - par la suite, j'ai tous les ans étudié les comptes de la commune de Saint-Cyprien, comme les autres, dans le réseau d'alerte des finances locales. Selon les années, elle s'inscrivait dans l'une ou l'autre des catégories à plus ou moins surveiller, sans toutefois sombrer dans le rouge, et elle faisait l'objet d'un traitement de conseil approprié par les services préfectoraux dont on me pardonnera de n'avoir gardé ni les archives ni le souvenir détaillé.      

Pour dater la dégradation (2004/2005) reprenons les grandes évolutions:

- impôts locaux :                                         +  44 % entre 2003 et 2008
- charges financières (intérêts de la dette) : +  116 %
- endettement souscrit chaque année :           + 330 %
- encours de dette (en capital) :                    + 114 %
- fonds de roulement :                                   - 93 %

Ouf, je l'ai échappé belle: alors, qu'en pensez-vous fortiche ou malin ?

au prochain numéro l'analyse financière de 2007 et ses suites.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S


Olalalala, la politique



Répondre
O

Nous connaissions tous ces chiffres, mais pas votre implication personnelle dans ces diverses années. Belle époque endormie...que toutes ces années. Pour votre ou vos successeurs la brillance de
leur expérience ne semble pas évidente. L'ex- maire se croyait intouchable. Je n'ai jamais entendu quelqu'un prononcé une telle phrase sans être sûr de quelques particularités protectrices... Mais
lesquelles?
Il faut bien dire et certifier que toutes les personnes sensées suivre l'endettement de St Cyprien l'étaient. Les
chiffres ont été publics, obligatoirement ... Le rappel de ces chiffres ne nous donnent pas le sourire. Pour  cette année même s'il n'y a pas de publication pour l'instant, les emprunts 2009
seront probablement conséquent.


Répondre
J

...ou peut être ni l'un ni l'autre, vous avez sans doute fait votre travail dans le cadre de votre mission et avec les outils dont vous disposiez,
en tous cas voilà des précisions qui intéressent les cyprianais qui ont maintenant besoin d'informations sur le fonctionnement de la municipalité plutôt que de rumeurs ou autre histoire d'égo qui
ne font pas avancer les choses...merci donc de ces éclairages qui sont devenus indispensables depuis la "triste histoire de l'affaire Bouille", nul doute que les habitants ont maintenant besoin de
savoir comment la commune va se sortir de cette mauvaise situation et toute communication constructive sera la bienvenue !
Ce qu'il serait intéressant de connaître, c'est votre avis sur le comportement des services préfectoraux quand les signaux se mirent au rouge à partir de 2006...
Mais tout celà est du passé et nous pouvons constater actuellement que la justice s'en occupe.
Pour l'avenir, Saint-Cyprien ayant besoin de toutes les bonnes volontés pour se sortir au plus vite de ses difficultés financières, quel est le programme d'action de pugnace dans les
prochaines semaines au seing du conseil municipal, quel est votre objectif (en clair le divorce est-il irrémédiable) et qu'est-ce qui pourrait faire que des liens se retissent avec la majorité ou
se tissent avec l'opposition ?


Répondre
P

suivez le feuiileton


C

Ni fortiche, ni malin. Simplement responsable à la hauteur du poste occupé, vous avez assuré votre fonction avec toute la conscience professionnelle
requise. La simplicité est une valeur qui hélas ne prévaut plus dans le monde du travail aujourd'hui.


Répondre

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html