Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 05:00

 

St-CYP info ne pouvait pas se conclure sans parler d'ODYSSEA et il ne pouvait pas ou ne voulait pas en dire grand chose d'autre que des aimables banalités. Etrangement d'ailleurs, le maire traite ce dossier au niveau de Sud-Roussillon mais pas au conseil municipal de sa commune.

 

Par exemple le bureau de l'intercommunalité en a délibéré le 11 septembre comme si le port était sa propriété ou comme s'il faisait partie des compétences intercommunales, ce qui n'est nullement le cas. La délibération commence ainsi : "La communanuté de Sud-Roussillon souhaite soutenir et renforcer son attractivité économique et touristique en développant ses différents atouts ( jusque là rien à redire) comme son port de plaisance, porte d'entrée de son territoire" Sud-Roussillon prend possession du port : il va falloir changer le statut de la régie, la composition du conseil portuaire, la rémunération de son directeur ...

 

La police fait-elle école : y aurait-il eu une mutualisation cachée du port avec l'extension vers l'intérieur du territoire (Montescot) ? La décision qui conclut est significative d'un transfert clandestin de compétences puisque c'est le bureau du conseil intercommunautaire qui "valide l'adhésion de la communauté de communes à la charte Sud de France Nautique", ce n'est pas le conseil municipal, c'est le bureau d'un conseil communautaire illégalement constitué et dont la composition sera annulée par le TA , qui décide sur ODYSSEA mais c'est le bulletin municipal qui fait la propagande !

zzzconseil 031bis


Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

ODYSSEA 13/10/2013 19:25


Remarquable cette ODYSSEA devrait apporter 200.000 € de subventions, BARATIN de gestionnaire  pour jeter la poudre aux yeux des Citoyens de St Cyprien.


Une perte énorme ne sera jamais compensée, les ventes en soldes du patrimoine sont supérieures à 4.000.000 €, elles apportent le désespoir avec l'augmentation des impôts qui est inéluctable. Les
responsables sont aux manettes avec thierry Del Poso, après lui le déluge.


Les départs des citoyens qui redoutent cette gestion dispendieuse a commencé, ils fuient pour des cieux plus cléments, des communes moins dépensières mieux gérées...fuyons ou .....

petite fille de pêcheur 12/10/2013 19:41


Je comprend pas tout mais on a dit à mon grand-père qu'il pourait aller au Portugal avec ce programme Odyssea. Et les gens de Montescot et de Latour aussi puisque le port est maintenant
un peu a eux.  Quelqu' un pourait me dire si c est vrai et si les subventions serviront  a aller faire nos courses là bas et eux chez nous? Grand-père regrette qu'on trouve peu
de sardines en Méditerranée.Il leur en aurait vendu mais il parait qu'ils en ont plus que nous. Il demande aussi si le voyage doit se faire obligatoirement en bateau depuis notre
port..(il se fait vieux et il décroche. Mais moi je suis plus jeune et j'ai pas su quoi répondre).

pugnace 12/10/2013 19:51



Question posée aux responsables (sic) : M. Figueras, Mme Pineau et le directreur du port qui est la cheville ouvrière du projet


la réponse n'est pas garantie


 



Grr 12/10/2013 15:44


On croyait en avoir fini avec l’engrenage infernal des politiques de comptoir, celles qui s’élaborent non en vertu des besoins
des populations, mais dans l’objectif affiché et cynique d’obtenir des subventions. Visiblement, il n’en est rien : la mécanique de la « pompe à fric » fonctionne toujours !
Il suffit pour l’amorcer de disposer d’un technocrate attentif à l’air du temps et suffisamment zélé pour prévenir les besoins et les désirs de ses maîtres-employeurs. Ils s’engouffreront
d’eux-mêmes dans le projet. Experts dans le faire-semblant, ils auront l’habileté de faire mousser les quelques idées mises en ordre par les services et illustrées comme il se doit de chiffres,
de courbes et de graphiques, de les prendre et de les reprendre inlassablement à leur compte en réunions et en meetings. Par le jeu « subtil » des réceptions et des voyages d’études,
ils convaincront d’autres partenaires en mal de notoriété ou en panne d’imagination, et tout ce petit monde finira par croire à ce qu’il dit surtout lorsque les premières subventions tomberont,
attribuées par d’autres technocrates et politiques, d’un autre niveau certes mais qui trouveront eux  dans l’engagement du terrain la justification du
bien-fondé du système élaboré dans leur « usine à gaz » et qui justifie leur emploi et leur mission.. Et la boucle est bouclée. Et le « mal » est fait : par des
autosuggestions successives, sans aucun contrôle véritablement démocratique, une idée papier a pris la consistance d’une évidence et la dureté des certitudes pour toute une série de décideurs. La
subvention viendra si besoin figer les hésitations en récompensant pudiquement les premiers efforts consentis. La perspective d’un pactole à venir incitera à poursuivre, sans qu’il soit jamais
fait mention des participations attendues de la part des collectivités. Les retombées médiatiques seront savamment étalées dans le temps, et le projet sera opportunément rappelé lors des moments
clefs des « rendez-vous démocratiques ».


Faut-il pour autant condamner Odyssea ? Difficile à dire puisque rien de concret n’a réellement filtré.  Qui peut d’ailleurs se déclarer contre l’objectif avancé : « Renforcer l’attractivité économique et touristique » ? Peut-on souhaiter
l’inverse ? Mais qu’est-ce que cela veut dire au juste ? De même, peut-on être contre la baisse des impôts, la baisse du chômage, la baisse de la délinquance ?  Peut-on vouloir le malheur de la ville et de ses habitants ? Non, bien sûr. Mais peut-on se satisfaire de déclarations d’intention qui, sous couvert de
subventions à venir, taisent à la fois les aspects concrets du projet et les obligations locales qu’il induit ? Branchés directement sur la « pompe à fric » nos édiles ont la tête
qui tourne et en oublient leur devoir d’information complète et transparente. A moins qu’ils n’aient rien d’autre à dire ? La démarche, mal-née et masquée, serait alors sans doute vouée au
cimetière des utopies. Pas de quoi se réjouir.


 


 

pugnace 12/10/2013 16:30



merci pour cette excellente analyse



  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html