Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 17:00

P.U.G.N.A.C.E.

Pour Une Gouvernance Nouvelle et une Action Communale Energique

 

C’est le sens du combat que nous avons engagé le 13 novembre 2009 en lançant devant le conseil municipal un solennel cri d’alarme et en appelant au redressement des mœurs politiques locales et de la gestion communale (texte sur ce blog et à cette date).

  

Quelques semaines avaient suffi pour prendre conscience de l’incapacité de la nouvelle équipe à remettre en ordre l’administration et les finances, pire pour constater qu’elle n’avait ni la volonté de rompre avec les dérives précédentes, ni la rigueur morale et intellectuelle de mener la politique d’assainissement que les circonstances imposaient. Nos efforts pour tenter d’organiser le travail des élus et des services dans le sens de l’efficacité et de l’intérêt général étaient restés infructueux. Nos conseils de droit et d’économies, de méthode et de bon sens étaient négligés, puis furent méprisés. Ainsi, impuissants à l’infléchir dans le bon sens, nous avons donc résolu de nous désolidariser d’une action mal orientée, en continuité avec les mauvaises habitudes d’un passé calamiteux et sans autre ambition que l’appropriation du pouvoir et de ses prérogatives. Nous ne pouvions pas cautionner les décisions et façons de faire de MM. Del Poso, Berliat, Sirvente, Mmes Pineau, Nègre et autres. Nous avons décidé de poursuivre autrement le mandat que les électeurs nous avaient confié et ce dans le respect des engagements pris, donc en veillant au grain c’est-à-dire en surveillant la gestion pour en contrôler ou faire contrôler les égarements.

 

En quelques mois il est apparu que le système de pouvoir personnel et clanique mis en place ne laissait aucune place au débat républicain, s’enveloppait d’opacité, jouait des leurres et du mensonge, pour agir et décider selon son seul bon vouloir, dans l’irréflexion, l’ignorance des lois et le mépris de la démocratie. Les travaux en commission - là où doivent s’analyser, se discuter, s’argumenter, s’élaborer les grandes décisions soumises au conseil - sont stériles : le plus souvent les conseillers de la " majorité " n’y participent pas, ils sont absents ou silencieux, au mieux l’adjoint de service lit le rapport écrit, laisse deviser M. CIVALE qui supplée par la rondeur égayée de son verbe omni-compétent à l’absence de chefs de service qualifiés et d’élus travailleurs. Les informations et documents demandés pour la bonne instruction des dossiers, quand ils sont promis, ne sont pas communiqués en temps utile. Désormais ils ne sont jamais fournis, nous devons saisir à répétition la CADA (commission d’accès aux documents administratifs) à laquelle le maire ne répond même pas et dont il ne respecte jamais les avis. Le droit à l‘information est effrontément bafoué.

 

Les débats en séance publique ne peuvent donc que rendre publics ces dysfonctionnements organisés pour maintenir un pouvoir de décision absolu du maire et réduire à la contestation stérile ou à la lamentation chronique les conseillers qui veulent décider en connaissance de cause. Les délibérations ne sont que des représentations mises en scène sous la police du président, où celui-ci feint d’écouter patiemment sans répondre au fond, voire sans vouloir entendre ni chercher à comprendre. Le dialogue est inexistant. Les échanges se réduisent à des suites de monologues tantôt lassés, tantôt tendus, qui font honte à ce que nous croyons être la démocratie. Et le maire fait adopter ce qu’il veut par le silence de son entourage passif ou la procuration des absents. Au centre de la scène, les absents (de tête ou de corps), les distraits, les amorphes, les soumis entourant le fauteuil du maire et les codes rouges du fonctionnaire de service, et de chaque côté deux poignées d’intervenants systématiques dans un rôle d’opposants servant de faire-valoir au maire qui, sourire dopé de zénitude, attend que ça passe et que le rite obligé le libère enfin de ces bourdonnements qui ne l’importunent même pas. Voilà ce qu’est un conseil municipal à Saint-Cyprien, une parodie, un piège à cons pour ceux qui y participent, pour ceux qui y assistent et pour tous les habitants qui croient que c’est là que se joue le destin de la ville. Tout se joue en coulisse, le conseil n’est qu’un théâtre de marionnettes que l’on manipule (les pour) ou qui s’égosillent en vain (les contre).

 

Certains pourraient se résigner à ce viol de la démocratie si du moins il engendrait un bel enfant. La minorité n’aurait guère à réclamer des papiers par ci et à chicaner par là si, autocratique et opaque, la gestion était bonne, si les décideurs étaient compétents ou du moins réfléchis, s’ils étaient d’une probité insoupçonnable, efficaces et soucieux de l’intérêt public. Hélas ! la gouvernance actuelle ne présente pas les garanties de résultat qui amnistieraient son irrespect des formes et des usages républicains.

 

Depuis des mois nous avons dénoncé les irrégularités qui entachent la gestion de la ville et de l’EPIC. Faute de correction volontaire par le maire, faute d’intervention du Préfet, nous avons saisi le Tribunal administratif. Les procédures sont longues et leur pouvoir dissuasif est différé, parfois trop tardif. Les jugements obtenus 15 mois après sont lourds et significatifs : annulation de l’élection de la présidente de l’office du tourisme, annulation des nominations Humpage et Targues. Mais le maire a au moins de la persévérance en ce domaine : peu lui chaut tel ou tel jugement, il suit sa voie, sa seule volonté fait la loi. Mme Targues est renommée sur un emploi de chargée de mission aussi critiquable que le précédent qui a été annulé. M. Humpage, annulé une fois, renommé et de nouveau annulable, préfère décaisser à l’EPIC 50 € d’astreinte par jour plutôt que de respecter le droit syndical. Le non-droit fondée sur la majorité sortie des urnes est la seule force de cette équipe. On décide de façon inexplicable, donc suspecte, on vend des terrains (de la cave coopérative) à un société écran ou (Al Fourty) avec un manque à gagner de 2,5 millions €. Mais on décide d’un club house pour le boulodrome, on recrute n’importe comment, on sanctionne le personnel et on distribue des primes. D’autres jugements sont à venir, sur les actes et les décisions prises mais d’autres aussi qui auront des répercussions sur les personnes.

 

Au-delà des irrégularités qui vicient les actes et nuisent à la commune, ces comportements sont devenus intolérables car ils touchent à la respectabilité et mettent en cause la probité des responsables publics. Nous avons été obligés de saisir le Procureur de la République de faits graves relevant du Code pénal : 4 plaintes sont en cours d’instruction contre X et/ou les élus et agents publics soupçonnables de faux en écriture publique et usage de faux, prise illégale d’intérêt, corruption et trafic d’influence, etc . D’autres sont envisagées pour favoritisme. La gravité de tous ces griefs est de nature à disqualifier totalement leurs auteurs directs mais aussi ceux qui en sont passivement complices. Cela porte atteinte à la dignité de l’assemblée où ils siègent et imposent leur loi. Ce n’est, quoi qu’en médisent certains, ni de la haine pour ces hommes et ces femmes qui dévoient leur charge, ni de l’ego revanchard, c’est la tristesse et l’indignation qui inspirent notre coup de gueule d’aujourd’hui. Ces hommes et ces femmes arque boutés sur leur petit pouvoir, qui en détournent l’usage, que nous avons dénoncés à la justice, qui à nos yeux compromettent l’honneur et les intérêts de la ville, ne sont plus des interlocuteurs dignes du débat politique auquel nous croyons.

 

Nous ne pouvons pas continuer à faire semblant de dialoguer avec un maire qui refuse de nous serrer la main devant le Président du Conseil régional, qui ment effrontément dans sa déposition en gendarmerie pour porter plainte contre nous, qui répond à nos arguments sur les dossiers de la ville par de la diffamation sur un passé professionnel étranger aux problèmes. Nous ne pouvons pas faire face à ces responsables dont nous avons stigmatisé les actes devant les tribunaux et demandé la sanction personnelle en justice. Nous considérons que ce conseil est plus que factice, puisqu’il ne sert à rien, il est indécent car il humilie les citoyens qui, à travers nous, ont cru que les élections de 2009 redonneraient à la politique du sens et de la dignité. Nous ne servirons plus d’alibi au maire, en figurant une opposition qui lui confère un faux brevet de démocratie.

 

Les élus PUGNACE fidèles à leur ligne de conduite dénoncent le simulacre de ces conseils creux et verrouillés par des élus dont la légitimité électorale est invalidée par des manquements répétés à la démocratie, à la légalité et à la moralité publique. Ils ne siègeront plus en séance publique jusqu’à ce que la justice ait assaini cette situation. Nous continuerons à travailler sur les affaires d’intérêt communal, nous participerons autant que possible aux commissions, nous surveillerons et contesterons toutes les irrégularités repérées, bref nous ferons sérieusement notre devoir de citoyens et d’élus. Mais nous ne siégerons plus, sauf fait majeur, dans cette assemblée qui déshonore notre cité.

  pugnaceBIG-copie-1

Nous restons au service de la commune et de l’intérêt général car PUGNACE nous sommes depuis 2 ans et pugnaces nous continuerons à nous battre là où c’est possible – donc hors de l’assemblée-croupion - pour une gouvernance nouvelle et une action communale énergique.

  

Partager cet article
Repost0

commentaires

L


C'est bien comme cela que je voyais la situation mon général !!!!!



Répondre
L


erreur que je m'empresse de rectifier : UN pétale



Répondre
L


Au post 40 : lancer un appel d'offres, que de zèle ! Le gré à gré se justifiait sans l'ombre d'une pétale.



Répondre
L


le nouveau blog dit que vous aviez levé une armée pour ce conseil !!!! vraiment !



Répondre
P


 


PLAISANTERIE bien sûr dans le ton de ce blog.


il est d'usage que le général soit à la tête de son armée : nous avions expliqué notre absence.


Il est sage de ne mobiliser les troupes que pour un combat utile: le 7 octobre, la cause était entendue d'avance.


Seul le maire a mobilisé ses forces



S


A En Cadence


 


tres belle fin possible que le votre. Toutefois je vous reserve une suite plus concrète dans les jours à venir car pour l'instant notre Cow boy en Rose prend du bon temps au saloon en compagnie
de Miss France Roussillon et de Miss littoral Roussillon .... Si si c'est vrai vous pouvez aller voir et il parait même que a Saint Cyp on va avoir l'election de Mister France Rose, sponsorisé
par la Ville, un appel d'offre de la mairie en ce sens va nientot sortir et croyez moi a Saint Cyp on s'y connait ....



Répondre
V


Je viens de lire sur le blog d'un élu d'opposition la fin de son article publié, ainsi libellé : "Vous pouvez compter sur mon travail au sein
du conseil municipal pour m'opposer à tout ce qui pourra nuire aux intérêts de nos concitoyens...."  BRAVO et MERCI.  Et pour passer du virtuel au réel,  nous demandons donc à
cet élu : pourriez vous publier votre perception du dernier conseil municipal, concernant  tous les points prévus à l'ordre du jour ? Ou mieux les arguments avancés par cette Majorité pour
défendre tel ou tel point, suivis de la contre argumentation que vous avez jugé bon de dérouler pour défendre les intérêts des citoyens ?  (car nous ne pouvons  imaginer que toutes les
propositions de ce conseil étaient pour l'intérêt des concitoyens..) Faute de vidéo, nous manquons d'information. D'avance nous vous en remercions.



Répondre
M


Réponse au commentaire n° 33 de   "Formateur" :


Cette phrase de TDP à S.A aurait donc était "prononçée" à plusieurs reprises dès 2009  ? ? ?     


Tiens...Tiens.......Mais çà confirme ce que l'on m'a "dit":


Il y a donc  longtemps qu'était "mijotée",  pour ne pas dire:  conclue  cette "super affaire"     ........ Mais à force de mijoter, çà sent le
brûlé  ! ! !


PATIENCE  ! ! ! !         PATIENCE   ! ! ! !


Tout vient à point à qui sait attendre............



Répondre
E


Quelle belle histoire que celle de notre petit cow-boy. En attendant avec grand intérêt la suite dans les jours à venir, je suggère une "mini-suite
inventée de toute pièce", une étape intermédiaire en quelque sorte, si toutefois cela ne perturbe pas le cursus héroique du personnage principal !   Par exemple : " Forcément pas
finaud notre homme n'avait pas prévu que la donne avait changé... Toutefois, dans sa cavalcade, lors du passage du dernier canyon, il esquissa un réflexe, pressentant le vent du boulet... En
effet quelques rochers, semble-t-il, commençaient à s'ébranler doucement... Un coup d'oeil devant, un coup d'oeil derrière, toujours pas de manifestation dans la manade, mais prudence...
Courrons aux abris!!!  Help le shériff ? Pourriez-vous sécuriser le passage de ce jour pour moi et mes hommes ? Pas de panique cow boy, je t'envoie un convoi en armes pour dégager
et un véhicule de secours - et surtout continuez votre marche, mais à couvert. Prudence cow boy tu entres dans une zone de turbulences et les moussons sont sévères... Rappelles toi : au
milieu du guet, il ne faudra compter que sur toi-même !  Voilà donc une suite possible, mais peu réelle, vous en conviendrez. Alors patience, attendons vraiment la suite
dans les jours à venir.



Répondre
V


J'attends avec impatience la suite du cow-boy anti-démocrate.



Répondre
P



VOICI le beau conte de SaintCypvision


 


Mardi 11 octobre 2011 2 11 /10 /Oct /2011 12:56




LE COW BOY




Je vais vous raconter une histoire qui aurait pu exister dans notre belle ville …..


 


Il était une fois un homme qui avait envie d’un grand destin. Un homme qui vivait depuis longtemps dans une commune bordée par
la mer. Un homme qui se rêvait Prince mais un homme qui ne savait pas comment faire. Un jour cet homme se dit qu’il allait faire de la politique. Après un premier galop ou il fut immédiatement
recalé, il observa et se dit : Mon maire est un escroc alors pourquoi ne pas le chasser pour prendre sa place…. Il chercha et trouva une faille, lui qui était ami avec la garde rapprochée
de ce maire. C’est alors que accompagné de sa « démoniaque » compagne il commença a échafauder des plans.


 


La franchise n’étant pas le fort de notre tandem, ce dernier décida de se transformer en « dénonciateur ».C’est
alors que commença son destin …


 


Il eut un jour l’idée de faire appel aux autorités pour dénoncer tout ce qu’il pouvait tout en continuant de servir son maire
et de siéger dans diverses commissions. Il se disait que de l’intérieur il était plus fort pour y arriver.


 


Un jour il décida de se jeter à l’eau et de commencer à raconter son histoire. Pas très à l’aise dans son costume
« d’avocat de province à la recherche de dossiers » il commença son récit brouillon et désordonné. Toutefois cet homme ne savait pas que des démarches étaient déjà en cours. Il faut
tout de même lui reconnaitre le fait d’avoir fait progresser l’enquête par ses multiples dénonciations.


 


Un soir cet homme vit son destin s’écrire lorsque il se transforma en guide pour faire découvrir dans la pénombre toutes les
adresses des « méchants » y compris celles de ses « amis » qu’il allait sacrifier pour parvenir à son destin……


 


Notre homme impatient de voir son heure arriver, ne tenait plus en place et dégainait son portable pour demander «  alors
ou en est-on ??? » ou bien encore « vous êtes sûr que personne ne saura que c’est moi ??? »…


 


Plus les jours passaient et plus notre tandem devenait impatient …


 


Notre tandem se dit alors qu’il lui fallait une équipe car les seuls partenaires actuels ne tenaient pas la route compte tenu
de leurs « limites intellectuelles » comme il se plaisait à le dire. C’est alors qu’un groupe se forma, groupe constitué de gens issus de la société civile et au-dessus de tout
soupçon, groupe qui allait permettre à notre tandem d’enfin pouvoir réaliser son dessein maintenant que le maire n’était plus là. Plus les jours passaient et plus notre tandem était aux anges.
Notre tandem se rendit vite compte que le groupe constitué autour de lui allait être une gêne et ne lui permettrait pas de « gérer » à son bon vouloir ….


 


Le reste de l’histoire est en train de s’écrire car notre homme a oublié beaucoup de choses …. Notre homme a oublié par
exemple qu’il avait ensuite sacrifié (ou tenter de le faire) les personnes qui lui permirent de réaliser son rêve. La cupidité et les mauvais conseils se réveillèrent et l’histoire échappe à
notre homme. Notre homme se pensant au-dessus de tout le monde oublia qu’il existe toujours un retour de flammes lorsque le terrain n’est pas bien balisé. Notre homme tenta alors de dénoncer à
son tour ceux qui lui permirent ce destin. Mais notre homme oublia une chose, «  à force de crier au loup, personne ne vous croit le jour où il est là ».Notre homme alla même jusqu’à
se faire passer pour une victime « harcelée » par ses « amis » .Cette démarche fut la bonne pour ….. 2 semaines…..


 


C’est alors que les choses se mirent à changer et le destin commença alors à s’inverser par la mise à l’écart définitive de la
deuxième roue du tandem. Notre homme qui ne la menait pas large à ce moment-là aurait pu se dire «  bon va falloir que je fasse gaffe ». Il venait de se faire sermonner comme un
enfant. Mais non, il décida de  continuer dans sa stratégie de « jusqu’ au boutiste »en se disant que « plus c’est gros et plus ça marche ».


 


Notre homme étant un très mauvais stratège n’avait pas prévu une chose … Il n’avait pas prévu que la donne avait changé
et  que l’histoire allait maintenant s’écrire contre lui .


 


La suite dans les jours à venir …….


  





in Share



Plus


Email











Répondre
F


faites donc un tour sur Saintcyp vision ......



Répondre
F


A Magui


tres belle presentation de la situation. Pour bien connaitre ce probleme je peux vous dire qu'il manque une phrase que Zen a dit a SA. Cette phrase est: T'inquiete pas je ne te lacherai jamais tu es mon ami ...


Zen il adore cette phrase, il l'a tenu plusieurs fois en 2009.



Répondre
D


"la démocratie, c'est cause toujours"


 "la dictature, c'est ferme ta gueule"


Notre TDP local est passé du 1er registre (déjà des plus contestables) au 2ème registre ... Inacceptable !



Répondre
M


Réponse à ZENITUDESSE (Commentaire N° 27):


INDICE: 


J'"étais"  ami avec TDP, Il m'avait réservé  un "super coup".......une super "affaire"  ........          ENFIN, JE
LE CROYAIS  ! ! !


J'étais sûr de moi,..... mon "ami" me rassurait avec des: "t'inquiètes pas.........ce ne sont que des touristes  ! ! ! ",  


c'était sans compter sur certains d'entre eux,  plus malins que moi,  (c'est vrai: c'est pas très difficile),  qui m'empêchent de faire ce que je veux, à ma sauce
habituelle  "arnaque sauce camping", dont je suis,   un grand spécialiste   ! ! !


Mais me voilà bien dans l'embarras et malgré mon semblant de sourire, je sens bien que je vais devoir BIENTOT....monter sur la balance (celle de la justice bien sûr).


Fini mon gros véhicule blanc publicitaire, ma pétrolette de frime, et ma maison récemment "achetée" près du golf de St Cyprien..........


Quand çà sent le roussi.........


On est plus ami............


Ce pourquoi cette prise de bec en mairie.........


 avec mon "ex-copain"   Titi   .........


  qui m'a bien trahi...........


 


 



Répondre
D


au post 28, rien d'étonnant, le catalan decu est  le "blog officieux de votre maire", là où tdp s'exprime masqué pour enchainer mensonges sur mensonges et tenter
ainsi de contrecarrer l'opposition; l'autre à visage découvert, le "blog de votre maire" est destiné aux défilés de photos pour illustrer les actions municipales qu'il
est incapable d'exposer et se complaire dans un narcissisme de petit chef .



Répondre
I


à "zenitudesse", le plein de pognon, c'est celui qui a payé "cach" pour Al Fourty



Répondre
M


Il y a un autre adepte, c'est le catalan décu qui l'assume une fois de plus avec son dernier article.



Répondre
Z


c'est qui le plein de pognon ? un indice svp!



Répondre
L


Politique de la mauvaise foi dans toute sa splendeur ! C'est lui le maire avec son programme donc il faut le laisser travailler ! De quel programme parle t-il ? De celui qui l'a utilisé pour
tromper les incrédules ou de celui qu'il avait décidé d'imposer une fois la place assurée ? Référendum, états généraux, politique de la main tendue et blabla et blabla....La vraie personnalité de
TDP s'affiche un peu plus chaque jour depuis 2 ans. Il se targue d'avoir une carapace qui le protège de tout. Ne déplaise à ce maire dont la litanie est de dire qu'il a été élu DEMOCRATIQUEMENT,
sa déclaration de ce soir démontre que la carapace a subi une sacrée fissure.



Répondre
F


la semaine passee deux grosses prises de becs a la mairie entre tdp el le plein de pognon



Répondre
C


Que nous a déclaré le maire ? En gros, qu'il n'y aura pas de démocratie à Saint-Cyprien avant 2014 au prétexte que certains opposants ont porté des plaintes en justice. Mais la vraie question
reste pourquoi ces plaintes ? et la réponse est parce que l'opacité entretenue par le maire (absence de commissions, de débat en séance, éviction des élus dissidents Pugnace de l'Epic Tourisme,
Port et Sud Roussillon... ) et ses premières décisions (vente troubles / à perte pour la ville -la cave, Al Fourty...) justifiaient ces recours en justice. J'ai assisté à tous
les cm, les opposants avant d'en arriver aux plaintes n'ont eu de cesse pendant ces 2 années de dénoncer tout cela en séance, en vain. Alors oui ces plaintes sont justifiées et c'est
d'ailleurs le maire lui-même qui a plusieurs fois répondu aux opposants "si cela ne vous plait pas faites des recours" . Lui a été écouté, c'est fait ! TDP récolte ce qu'il a semé en vagabondant
avec la loi et les règles élémentaires de démocratie pour lesquelles il affiche aujourd'hui encore le mépris le plus absolu. Cet homme n'est pas digne de sa fonction.



Répondre
A


Je propose que la chanson de LLuis LLach devienne l'hymne anti TDP.


Que le monde anti-tdp l'apprenne.


Puisque qu'il se fout de la démocratie!


Signé: Un descendant de Répubicain Espagnol



Répondre
A





Paroles originales en catalan


Traduction en français




Première strophe






L'avi Siset em parlava
De bon matí al portal,
Mentre el sol esperàvem
I els carros vèiem passar.
Siset, que no veus l'estaca
On estem tots lligats ?
Si no podem desfer-nos-en
Mai no podrem caminar !






Grand-père Siset me parlait
De bon matin sous le porche
Tandis qu'attendant le soleil
On regardait passer les chariots
Siset, ne vois tu pas le pieu
Où nous sommes tous ligotés ?
Si nous ne pouvons nous en défaire
Jamais nous ne pourrons avancer!






Recoble


Refrain 






Si estirem tots, ella caurà
I molt de temps no pot durar :
Segur que tomba, tomba, tomba !
Ben corcada deu ser ja.
Si tu l'estires fort per aquí
I jo l'estiro fort per allà,
Segur que tomba, tomba, tomba !
I ens podrem alliberar.






Si nous tirons tous, il tombera
Cela ne peut durer longtemps
C'est sûr qu'il tombera, tombera, tombera
Bien vermoulu, il doit être déjà
Si tu le tires fort par ici
Et que je le tire fort par là
C'est sûr il tombera, tombera, tombera
Et nous pourrons nous libérer






Deuxième strophe






Però, Siset, fa molt temps ja :
Les mans se'm van escorxant,
I quan la força se me'n va
Ella és més ampla i més gran.
Ben cert sé que està podrida
Però és que, Siset, pesa tant
Que a cops la força m'oblida.
Torna'm a dir el teu cant






Mais Siset ça fait longtemps déjà
Mes mains à vif sont écorchées,
Et alors que mes forces me quittent
Il est plus large et plus haut.
Bien sur, je sais qu'il est pourri
Mais aussi Siset, il est si lourd
Que parfois les forces me manquent
Rechante-moi ta chanson.






Recoble


Refrain




Troisième strophe






L'avi Siset ja no diu res,
Mal vent que se l'emportà,
Ell qui sap cap a quin indret
I jo a sota el portal.
I mentre passen els nous vailets
Estiro el coll per cantar
El darrer cant d'en Siset,
El darrer que em va ensenyar






Grand-père Siset ne dit plus rien
Un mauvais vent l'a emporté
Lui seul sait vers quel lieu
Et moi je reste sous le porche.
Et quand passent d'autres valets
Je lève la tête pour chanter
Le dernier chant de Siset
Le dernier qu'il m'ait appris






Recoble


Refrain






Répondre
F


Comme le dit la boniche au president de region sur son "blog" plus de 250 personnes ont deja voté ce matin des l'ouverture a Saint Cyp ... Bonne nouvelle cela veut dire que les gens en ont marre
de ce qui se passe en France et a Saint Cyp .... Mais de là a ce qque Zen comprenne le message, on est loin du compte !!!



Répondre
F


http://youtu.be/t8TsstPkdQQ



Répondre
M


Bas les masques ! cette video de Xav est éloquente ! Le mensonge et la manipulation sont sa vraie nature à Del Poso ... mais les autres ? les Benkemoun, Cabanes.... comment peuvent-ils
cautionner une pareille escroquerie faite à leurs électeurs et cette pauvre démocratie qui effectivement est totalement piétinée. Tout cela nous montre que les Pugnaces ont entièrement raison de
refuser de continuer à entretenir un  faux semblant de débat démocratique. Leur action lève le voile sur ce Mr Hyde.



Répondre
X


écourtez bien, et posez lui les bonnes questions après cette vidéo:Dailymotion - THIERRY DEL POSO (4)
UNE VILLE QUI ECOUTE. LA POPULATION - une vidéo Actu et Politique



Répondre
C


Bien joué les Pugnaces; le maire s'est démasqué et le piège à cons va se refermer sur lui. Il fallait du courage pour dénoncer ce jeu de rôle pervers. Le maire l'a déclaré officiellement en
séance publique "pas de démocratie à saint-cyprien avant 2014"... il foule lui même sa fonction de maire... TDP DEHORS !



Répondre
D


Vous redonnez du sens et de l'honneur à la politique. Votre décision courageuse est un message fort adressé à tous les Cyprianais, un soutien aussi à une population bafouée. Vous êtes bien les
premiers dans ce département à appliquer la formule à la mode "faire de la politique autrement". Vous nous redonnez de l'espoir pour l'avenir. Merci.



Répondre
P


Sans DEMOCRATIE y a pas d' urnes , donc pas de "sorti des urnes" ;cqfd


  Du balai, il y a eu erreur de casting.



Répondre

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html