Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 05:30

Le  maire m'a pourtant écrit qu'il comptait "vivement sur ma présence pour ce moment convivial et festif " qu'est le repas de fin de saison du personnel de la ville et de Sud-Roussillon. Persuadé que j'aurai "à coeur par ma présence (et celle de mon conjoint voire de mes enfants) de montrer mon attachement à notre belle ville " il s'en déclare d'avance "très heureux".

 

Ces propos me touchent d'autant plus qu'il a pris soin de formuler cette aimable invitation (du moins si j'en crois la date de sa lettre) dès le 24 août afin que je puisse prendre à temps mes dispositions pour être présent ce vendredi 10 septembre au gymnase des Capellans où seront servis l'apéritif et le repas et où l'on pourra danser pour clôturer la soirée.

 

Visiblement le maire est très attentif à nos remarques (quand elles ne touchent ni à la légalité ni à ses prérogatives de sorti des urnes) : cette délicate missive fait immédiatement suite à notre article attristé du 18 août sur les invitations ratées du feu d'artifice et de la parade aérienne. 

 

Hélas! trois fois hélas! l'enfer est pavé de bonnes intentions, à moins que l'entourage du maire soit peuplé de malveillants qui s'acharnent à compromettre ses bonnes intentions: ladite invitation du 24 août a été "oubliée" dans un tiroir pendant deux semaines, elle ne fut postée que le 8 septembre et n'est donc parvenue dans ma boite aux lettres que la veille de la fête ... ce qui, sans y mettre un excès de susceptibilité snobinarde digne de mon ego sur-dimensionné, ne me permet pas hélas! trois fois hélas! de me rendre disponible en famille ce vendredi soir.

 

Puisque les collaborateurs de l'hôtel de ville lisent de temps en temps ces messages, qu'ils veuillent considérer (et transmettre) celui-ci comme une réponse désolée à cette invitation tardive mais que j'ai la courtoisie de considérer comme plus cordiale, vu sa rédaction, que perfide (par sa transmission).

 

Afin que nul ne puisse interpréter cette absence comme un défaut d'attachement à notre belle ville et à nos divers agents communaux et intercommunaux, je confie à mes amis de Pugnace qui pourront y participer plus ou moins le soin de transmettre à ces personnels toute ma sympathie et mes encouragements sincères pour affronter avec ardeur (j'ai effacé "supporter") la deuxième année de mandat qui commence.

 

Jean JOUANDET

  

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Titus. 11/09/2010 23:33



Et pendant ce temps là,les souris dansent,et le responsable du port fait le singe et banquète  dans l 'Aude pour vanter les mérites D 'odyssea au lieu de se trouver sur son lieu de travail.



moxy 11/09/2010 16:34



Notre bon interimaire a besoin de ce moment de reconfort avant d'affronter les equinoxes de la rentrée alors esperos qu'il a su trouver des raisons d'esperer en l'avenir.


Un de mes amis me rappelait hier la manière dont l'interimaire avait annoncé le départ en détantion de PF lors d'une réunion qu'il avait organisé (ps: il n'y était pour rien et lui le sait dans
le choix de la date). Donc cet ami me disait qu-il seriat bizarre que la même chose lui arrive .... Donc je me dis ben zut faudrait pas que ca arrive quand même car notre interimaire aurait du
mal a s'en remettre ........


Bon moi je vais scruter les réunions car on ne sait jamais ......


 


Ah tiens cet ami me rappelait aussi comment l'interimaire arpentait St Cyp la nuit en compagnie de cet ami pour deposer une convocation dans une boite aux lettres ....... A Poisson et Pourre
transmettez ce souvenir pour validation du paragraphe précedent !!!!!!


 


Bon Dimanche et mes respects à la barone !



amr jouandet 10/09/2010 22:58



je vous remercie pour ces precision qui sont toujours complete



Ras l'bol 10/09/2010 15:16



Laissons le partager un repas avec ces braves auxquels il fournit le pain quotidien...et qui profiteront de ce moment de convivialité pour voir de près leur seigneur et maître. Peut-être
distribuera-t-il des autographes?...Chantera-t-il au dessert?...


Dommage que nous n'ayons appris cette manifestation plus tôt!...nous aurions pu y apporter notre participation par une chorale...appropriée à la circonstance. 



a mr jouandet 10/09/2010 12:59



PEUT ETRE QUE JE LIS TARDIVEMENT  LE CONTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL, MAIS IL Y A DES TRUCS QUE JE COMPRENDS PAS


¤ Approbation de la convention proposée par l’entreprise ORFEOR, 30 rue Saint Marc, à PARIS, représentée par Monsieur Bernard ANDRIEU, Président, relative à l’assistance, à la gestion de la dette
et de la trésorerie de la auprès du service comptabilité de Saint-Cyprien.
Cette mission comprend :
-
La mise à disposition d’une plateforme dématérialisée d’informations et d’expertises pour la gestion de la dette et de la trésorerie.
-
Le suivi régulier de l’encours de manière à choisir les solutions les plus favorables sur le plan budgétaire et financier.
-
Un conseil dans la stratégie de couverture et de sécurisation de l’encours.
-
Une assistance lors de la contractualisation des nouveaux besoins tant à court terme qu’à long terme.
Le présent contrat prendra effet à la date de la signature du contrat par les deux parties et Il est conclu pour une durée ferme de 1 an.
Le coût de la prestation comprend :
-
l’abonnement à ORFEOR INTEGRAL, dont le coût est fixé d’une part à un forfait de 1 500 € relatif à la constitution de la base complète « dette propre+budgets annexes » et d’autre part à un
forfait annuel de 3 500 € relatif à l’abonnement.
-
L’assistance et conseil au résultat, dont la rémunération se décompose comme suit :
¤ Une rémunération forfaitaire remboursable : le coût est fixé à 6 000€ HT,
¤ Une rémunération variable calculée sur les économies certaines : 50% des économies effectivement réalisées par ORFEOR
¤ Une limite de rémunération globale : le cumul de la rémunération d’ORFEOR (abonnement annuel à la plateforme, saisie de la base + rémunération du conseil – part fixe + part variable) sera
plafonné à 89 000 € HT.



pugnace 10/09/2010 13:28



c'est un organisme financier, qui intervenait du temps de Bouille (Fontvieille s'en était débarassé), pour gérer la dette, la dette constituée pour moitié d'emprunts à taux variable. Ces emprunts
sont variés, leur indice de référence et la périodicité des intérêts (mois,  trimestre, semestre ...) sont divers. Selon les fluctuations de ces divers indices, il peut être avantageux de
changer de référence et de périodicité mais cela suppose une analyse permanente et experte des variations ... et les gains ne sont pas astronomiques compte tenu du taux déjà très bas de
ces intérêts. Le problème est surtout délicat quand se produit un renversement des tendances et dans le cas particulier le jour où les taux variables augmenteront beaucoup et dépasseront le
niveau des taux fixes actuellement pratiqués (pour l'autre moitié des emprunts de la commune) et feront regretter d'avoir gardé des taux variables.


Je pense que personne en mairie, ni au service compta, ni parmi les adjoints ne peut maitriser cela. Donc le recours à cet organisme s'explique parce qu'on n'a pas aujourd'hui su se prononcer sur
la politique municipale de gestion, de renégociation et de résorbtion de la dette.


mais ça a un coût non négligeable. Qu'il serait bon de comparer au surcoüt qu'aurait occasionné la transformation dès aujourd'hui des taux variables en taux fixes (en ce moment où
ils sont bas!). Quand j'en avais la charge (hélas!) j'avais demandé au crédit agricole de me faire des propositions précises sur ce plan. Mon successeur ni Stratorial n'ont abordé la question
lors de cet inoubliable débat d'orientations budgétaires du printemps dernier. Or là le temps (perdu) c'est de l'argent (irrécupérable) 


Il sera intéressant d'avoir le bilan de cet organisme qui est censé faire faire des économies à la ville et qui se rémunèrant en partie en fonction de ces économies devrait être intéressée à
bien gérer la dette communale. Le problème est que pour vérifier la probité de ces opérations il faut quelqu'un en mairie qui sache et veuille s'en occuper



MA 10/09/2010 09:18



Au momment ou l'état supprime la "garden party" du 14 juillet pour raison d'économies budgétaires, il est choquant que notre commune, elle aussi surendettée, continue d'utiliser les deniers
publics dans ces festivitées claniques dispendieuses.Il ne manque plus que de réanimer  le traditionnel feu d'artifice que nous offrait l'ancienne municipalité à cette
occasion. 



ventre saint-gris 10/09/2010 09:14



je suis trés attaché "à ma ville "mais je n'assisterai pas au repas des employés communaux, bien qu'étant un des leurs; il y a d'autres façons de montrer son attachement , ce sera sans moi
Thierry !



LARTIGUES 10/09/2010 08:31



Je vois que notre cher Maire pense aux ouvriers municipaux.Il ne met pas tous le monde sur la meme egalite car l'annee derniere il a oublie le repas des personnes agees.Il faudra peut etre
attendre l'approche des municipales pour y avoir droit a nouveau



Fiesta non grata. 10/09/2010 08:11



Lamentable !



  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html