Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 05:00

La répétition étant un outil reconnu de pédagogie, il ne faut pas se lasser de refaire à chaque  budget communal, à chaque compte administratif les mêmes observations méthodologiques et financières... peut-être en espérant un progrès du côté de l'adjoint aux finances bien que, le temps passant, il ajoute l'intolérance à la superficialité. Cela permet au moins d'entretenir un minimum d'information à l'égard de ceux qui lassés du stérile spectacle désertent de plus en plus les séances du conseil.

 

Pour faire bref, on se bornera à trois séries d'observations:

 

1°/ le compte 2012 voté le 9 mars montre encore une fois qu'on gomme les difficultés budgétaires en usant des facilités artificielles procurées momentanément par l'amputation du patrimoine (vente d'Al Fourty).

 

Les exercices budgétaires s’équilibrent par d’importants reports (tirés des diverses ventes immobilières) mais ces reports s’amenuisent et seront nuls en 2014/2015

- reports de 2011 actés au CA 2012 = 7 606 287

- résultats 2012 repris au BP 2013  = 4 137 600

Le problème est donc différé mais aggravé car ces reports tendant vers 0 en 2014/2015  imposeront alors des choix budgétaires sérieux et une rigueur de gestion bien plus lourde que celle qu'il aurait fallu mener depuis 2010 : faute d'économies depuis 3 ans et faute de plan d'assinissement financier, la sortie du mandat de Thierry Del Poso risque fort d'imposer des efforts fiscaux accrus. En pompant sur le capital foncier hérité du passé et en ne faisant aucun effort de gestion sur le présent, ce mandat a hypothéqué l'avenir.

 

2°/ La confrontation du Compte administratif et du budget primitif 2012 fait apparaître plusieurs dérapages graves. N'en retenons pour l'exemple que 2, l'un en dépenses, l'autre en recettes : 

  •    la surconsommation (énorme) en frais de réception : le dérapage est de + 44 %
  • - crédits inscrits au BP 2012 =   78 300

    - dépenses réelles en 2012     = 112 700

    lesquels crédits ont encore été majorés au BP 2013 = 123 600

  • la surestimation des charges financières (en intérêts) a été de 21 %

       * avait été inscrit au BP 2012   = 1 271 000 € 

* a été dépensé en 2012           =    999 615

* et a été réinscrit au BP 2013 =   1 131 000

c'est un moyen sournois, entre autres, de se constituer quelques caches de crédits pour faire face à des dépenses qui excèdent les prévisions (tels les frais de réception)

 

 

3°/ le vote tardif du compte 2012 masque le manque de cohérence du BP 2013 avec les besoins constatés.  Le budget 2013 voté il y a un mois a surévalué certains crédits par rapport aux dépenses réelles de 2012 et inversement il a sousestimé certaines recettes, le tout pour se réserver encore des caches secrètes pour couvrir les dérapages en cours d'exercice.

 

- surévaluation des besoins 2013 par rapport aux dépenses 2012

électricité (60612) : Ca 2012 = 375 000      BP 2013 = 400 000

carburant (60622) :                 147 700                       170 000

réparation bâtiments (61529)    173 250                      200 000

maintenance (6156)                   132 000                      208 000

total de ces postes                    827 950                      978 000 soit + 18 %

 

- sousestimation de certaines recettes 2013 par rapport à 2012

terrasses                               Ca 2012 = 133 366    BP 2013 = 125 000

taxe de séjour                                        410 450                   392 000

taxe sur droits de mutation                     998 860                   810 000

total de ces postes                              1 4232 646                  1 327 000 soit + 7,2 %

 

 

 

Reste à reprendre aussi les fausses déclarations du maire sur le désendettement: ce sera l'objet d'un prochain article

Partager cet article
Repost0

commentaires

GRAND MALHEUR 16/04/2013 17:33


Je ne crois pas que les décisions soient totalement prises au petit bonheur. Si tel était le cas, on pourrait dire qu'ils ne se rendaient pas compte. Au contraire, après les constats
d'aujourd'hui, on peut dire qu'ils ne servent pas l'intérêt général ou "bien public" et on peut poser la question: mais quels biens servent-ils?

radeau de la Méduse 16/04/2013 14:32


En résumé, des décisions sont prises au petit bonheur la chance. C'est tout et n'importe quoi.

CATA- LENT 16/04/2013 08:47


La présentation des bilans, des budgets des comptes en général permet  lorsqu'ils sont sincères de jauger, faire des constats et apprécier les évolutions. Lorsqu'ils sont fumeux et non
sincères la suspicion existe et engendre le doute.


C'est le contraire de la transparence tant espérée en Politique. Changeons de Maire.

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html