Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 06:00



Ceci est un rappel de l'info déjà diffusée hier mais qui mérite d'être signalée à nouveau car l'affaire est d'importance.

Une enquête publique est ouverte en ce moment sur la concession d'une partie du domaine public maritime à la commune de Saint-Cyprien.Il s'agit de justifier l'intérêt public de la mise à la disposition de la ville de la bande de terrain allant du port à la limite de Canet et qui couvre en gros le baladoir (et ses annexes tels les sanitaires de Maillol), le boulodrome, les parkings et espaces verts bordant la plage.

L'enquête est ouverte en mairie où le dossier avec plan peut être consulté. Un registre permet d'y consigner les observations et un commissaire enquéteur est désigné pour recevoir éventuellement et conclure.

Ce dossier est surprenant et même inquiétant. Disons tout de suite que ces étrangetés, et anomalies, ne sont pas imputables à l'actelle municipalité qui hérite d'un vieux dossier. Car il en ressort que des travaux ont été réalisés par la commune avant même qu'elle ait reçu de l'Etat la jouissance de ce baladoir et ce pour un montant non négligeable: le dossier parle de plus de 250 000 € mais il faut y ajouter au moins le coût de rénovation des sanitaires Maillol. La concession aujourd'hui en enquête validera a posteriori la faisabilité de ces travaux et confiera à la commune la gestion, l'entretien et la mise en valeur de cet espace exceptionnel pour l'agrément de la station. Et c'est là le problème.

Car demain la commune devra restaurer le baladoir dégradé par la tempête. Et elle risque d'être mise en demeure de tout restituer à l'état naturel, ces dépendances actuellement bétonnées ou murées étant jugées par les services techniques de l'Etat préjudiciables à la conservation de la plage, du littoral, de l'environnement et de la sécurité. 

Le problème, de simplement juridique aujourd'hui, va prendre une acuité nouvelle quand il s'agira de définir le nouvel aménagement qui concilie la protection de l'environnement naturel (et la préservation du littoral) et le maintien des promenades familiales autant que touristiques (piétons, vélo, rollers etc.). Soit l'Etat refusera certains aménagements considérés comme contraires à ses impératifs d'ordre public (rétablissement, préservation, sécurisation de l'espace maritime naturel et de la bande littorale). Soit il imposera des travaux d'une nature et d'un coût très lourds (surtout en l'état actuel de nos finances).

Sous réserve de réflexion à approfondir il semblerait "urgent d'attendre". 

Non pas de s'opposer à la concession car c'est d'un intérêt évident pour la ville de disposer de cet espace remarquable et vital. Et d'y réaliser des aménagements de qualité valorisant le site et agréables à ses habitants et aux touristes (après avoir, cela va sans dire, consulté la population sur ses souhaits en ce qui concerne par exemple la nature des promenades: piétons seuls ou espace partagé par exemple).

Mais il paraît prudent d'en différer le transfert effectif à la définition d'un plan concerté d'aménagement qui concilie les deux impératifs évoqués ci-dessus: ceux imposés par l'Etat et ceux souhaités par la ville. Quand les deux parties se seront mises d'accord (et là il est urgent d'y parvenir vu l'état des lieux) sur le plan d'aménagement, ses modalités de réalisation et ... son financement (partagé) la ville pourra sans risque prendre la concession c'est-à-dire la charge de remise en état et d'entretien.

Si la ville demande et obtient la concession avant que l'Etat ait donné son feu vert au projet communal (qui reste à établir) elle se met à la merci de ces services techniques. Il est impératif de savoir ce qui est possible, ce qui est souhaitable, ce qui est interdit de faire là; de savoir combien ça va coûter et de savoir qui paye. Avant que la ville prenne en charge ce cadeau qui risque de coûter très cher.

Donc oui à la concession mais après définition du cahier des charges, du devis et du plan de financement.  

Chacun des habitants est concerné. Il peut et doit s'informer en mairie (service de l'urbanisme). Tous les avis seront, n'en doutons pas, utiles à la municipalité pour gérer ensuite ce dossier délicat et très important pour l'avenir de la plage.  

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Tout investissement sur le balladoir,il est vrai bien tristounet , reste subordonné à la construction des un ou deux épis manquants.
Ces "chers" épis ont démontrés leur efficacité lors de la dernière tempête ou seule la partie du balladoir de la plage Sud a subit d'importants dégats là justement ou il manque des épis.C'est vrai
que sur ce sujet Henri Benkemoun discret conseillé municipal de la majorité et président de l'association de défense de la plage pourrait nous en dire plus.


Répondre
H

L'école privée catholique.
Si Dieu savait ce qu'elle a couté en subventions au cours de ces dernières années par l'intermédiaire de l'association, il s'arracherait les cheveux et remettrait un peu d'ordre. Cependant, Dieu,
on en parle beaucoup et les dernières nouvelles imagées de Hubble (le telescope satellite) ne nous encourage pas afin de parvenir un jour à percevoir le moindre cil de ce personnage.
Dans l'attente, je vous bénis dans l'espoir que 2010 ne batte pas les records d'impots.


Répondre
M

je souhaite de tout coeur que la salle des fêtes polyvalente (st cyp info)ne voit jamais le jour, nous n'en avons pas les moyens (financiers, cela s'entend) a Alenya financé par Sud-Roussillon (
c'est à dire par nous)nous avons une salle polyvalente à notre disposition. C'est peut-être le bâtiment qui devait servir de musée?(dont fait état le maire dans le bulletin municipal) si,
c'est cela, les projets de notre maire sont un copié-collé de l'ancienne municipalité, et si, je me souviens bien pendant sa campagne il était assez virulent sur ce sujet... je sais, l'homme change
,l'homme à la faculté de changer mais il a aussi la faculté de s'adapter mais à trop vouloir.. il faudrait réaménager l'ancien gymnase du village, cela reviendrait moins cher et école publique et
école privée pourraient l'utiliser (économies) nous sommes à l'ERE des économies, ne n'oublions pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Répondre
O

Dans les  trente dernières années, chacun a pu voir ce front de mer perdre de sa superbe. Il y avait autrefois des pelouses entre le baladoir et le bord de l'eau. Alors qu'ils n'en existent
plus depuis au moins 15 ans, si ma mémoire est bonne.
 Seuls les épis  rocailleux ont "stopper" les violences maritimes.
Certainement qu'une  construction de nouveaux épis sur la plage nord permettrait de protéger la partie sableuse des courants habituels.
Mais je doute que l'action soit identique pour les tempêtes. En fait même si cela ne pouvait pas s'envisager auparavant Saint-Cyprien Plage est construite trop près du bord de l'eau.
Et nous assisterons, probablement, avant trente ans à un  repli sur l'arrière pays des constructions qui auront subies les assauts de la Méditérannée en furie.
Mais comme le dit la célèbre phrase," qui vivra,verra"
Une reflexion s'impose. On peut sérieusement ce poser la question sur les investissements douteux des actions engendrées sur les bords littoraux de France et de Navarre pour lutter contre une
attaque généralisée des fronts marins.. Saint-Cyprien relevant de ces cas... Tout créait de la richesse même l'argent mis dans des puits sans fonds.


Répondre
P

Le sujet que vous abordez est bigrement important et sacrément délicat .
 Vous avez raison de dire en conclusion :"il est imperatif de savoir ce qui est possible ....oui à la concession mais en sachant où nous allons "
Ce baladoir est un axe essentiel à la commune à differents niveaux (promenade agréable mais aussi axe de "circulation" non négligeable en été )
 s'il devait disparaitre le coté plage familiale disparaitrait aussi et donc avec beaucoup de touristes qui viennent  pour cela ! (espace de liberté des enfants petits
en quasi securité )
  Monsieur le conseiller municipal H.Benkemoun et president de l'association de la defense de la plage , devrait pouvoir donner l'avis de ses adherents puisque le sujet a deja
été discuté plusieurs fois en AG (pas sur le financement des travaux mais sur la façon de l'utiliser) Son opinion serait interessante à connaitre et quelle influence va t il avoir ???


Répondre
P

bonne question



D

Vos articles sur ce blog apportent un éclairage combien précieux et nécessaire.
La participation des citoyens à la vie municipale en est toute transformée.
Fini les années de plomb !!!

Chacun des habitants va être aussi concerné par ce que TDP appelle " étude de faisabilité d'une salle des fêtes polyvalente pour tous" dans "son" st cyp info.
Pouvez-vous nous expliquer ce qui se cache sous ces mots ?
Ne serait-ce pas la salle des sports de dix millions d'euros "rebaptisée" pour mieux la faire passer en douce ?
C'est pourtant lui qui affiche : "TOUS LES JOURS NOUS ECONOMISONS".
Il est urgent de remettre ce projet à l'après 2014.

Il ne manquerait plus, pour notre malheur, que la folie des grandeurs saisisse aussi ces 20 élus majoritaires.
NOUS AVONS ASSEZ DE DETTES, NE JETEZ PLUS NOTRE ARGENT PAR LES FENETRES !!! PAS DE PROJETS DE PRESTIGE !!! AMELIOREZ SIMPLEMENT GRAND STADE A PEU DE FRAIS !!!


Répondre
S

Bonjour Monsieur Jouandet , je ne vous ai point vu hier soir à la soirée récréative des écoles privées R.Henry...?  Ne me dites pas que vous vous sentez encore un peu pratique après le thé
endiablé de la veille??
je vous taquine mais je vous sais bon public, Monsieur.
Oui vous avez raison , Monsieur Jouandet, et je pige votre anxiété et votre "bis" sur le baladoir..
l'intégration du bladoir va faire exploser les finances communales...Dès que la propriété su sol va changer de mains , le service maritime va nous imposer la remise en état..
et je crois savoir que l'Etat préconisait, non plutôt demandait les matériaux Bois , pour la promenade....
Vu le linéaire.............un kilomètre , deux kilomètres, trois kilomètres à pied???? ca use ca use...non sérieusement vu le linéaire , il va falloir que nous gagnions au loto car bonjour le ou
les millions d'euro!!!
et , comme y a toujours des surprises, l'état va encore demander , une batterie d'épis pour protéger la plage Nord et vous connaissez vous , Monsieur le Financier, le prix des premiers
ouvrages..
tous aux abris....!!


Répondre
P

Rassurez-vous, si j'ai séché les festivités des 27 et 28 c'était pour mieux me préparer à la rude quinzaine que la mairie nous offre en avent et après Noël. Et sachez qu'on a déjà gravement débattu
du petit train touristique de 2010. Mais c'est promis: je serai, nous serons (et ce n'est pas un pluriel de majesté) à la matinée re-créative du 28


P

Entre un baladoir tristement SALE SALE SALE et si peu entretenu, et un retour à l'etat naturel... il n'y a pas photo... vite du sable!
De plus un baladoir c'est un baladoir, et les vélos et scooters qui zigzagues entre les poussettes n'ont rien à y faire ... quand il y aura un accident...on établira les responsabilités!!


Répondre

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html