Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 06:00

 

 

 

Après la déclaration, tout à fait légitime, de Pierre Fontvielle sous le titre à la une de l'Indépendant "L'ancien maire veut que justice soit rendue"         cliquer ici ...... link

on est en droit de se demander ce que pense,  ce que souhaite, ce que fait en cette triste affaire Bouille le nouveau maire de Saint-Cyprien. Les citoyens sont en droit de lui demander à deux titres:

 

1°/ en sa qualité de maire, chargé de défendre les intérêts de la commune. On connaît globalement les dégats financiers de la gestion incriminée. Il est indispensable d'en connaître l'ampleur réelle, la consistance et les responsabilités. Il faut que les citoyens soient clairement informés des fautes  et des méfaits des uns et des autres. Divers noms ont été cités en 2009, le parquet a parlé à l'époque "de pacte de corruption". Certains ont peut-être été abusivement mis en cause et en sont depuis 3 ans affectés dans leur existence mais compte tenu des faits révélés, compte tenu des témoignages publics, compte tenu des dommages comptabilisés, tous ne peuvent être innocentés au motif vaudevillesque que le commissaire enquêteur a eu des relations intimes avec un témoin clé. Tout le monde judiciaire savait cela.

 

Ou bien c'est un vice grave qui compromet la procédure mais alors il faut que la justice fasse le ménage au sein de l'équipe, policière et judiciaire, qui a laissé pourrir ce lourd dossier dont elle a fait pourtant grand étalage.

 

Ou bien les gaudrioleries du policier sont anecdotiques dans l'enquête, elles ne doivent pas couvrir d'autres vices cachés et faire classer toute cette procédure qui a provoqué la mort d'un maire, l'incarcération d'un autre et la promotion de l'opposant ami du policier. Il ne faudrait pas que les turpitudes de certains permettent d'en couvrir d'autres.

 

En tout cas, la commune a droit à la Justice, pour savoir qui de ses élus et qui de ses fonctionnaires a fauté et l'a ruinée. Elle est en droit de demander réparation ... si c'est possible d'en obtenir à ce niveau. C'est pour que ses intérêts soient défendus que nous avons demandé en 2010 que la commune se constitue partie civile. Ce fut difficile à obtenir et en termes ambigus le "nouveau maire" avait dit que c'était fait. Il s'agit maintenant de savoir si cela a été activé, il faut savoir ce que la commune a fait en qualité de partie civile, si elle a pris connaissance du dossier, ce qu'elle y a découvert, ce qu'elle soutient dans la procédure, quelles sont ses conclusions et ses actions, bref quelles sont les diligences effectuées par le maire au nom de la collectivité et dans son intérêt (celui de la collectivité s'entend).

 

 

2°/ car à titre personnel, M. Thierry Del Poso ne peut pas rester distant de cette procédure dont il fut l'instigateur. Vu l'ardeur qu'il a mise à dénoncer les disparitions d'oeuvres d'art, vu l'habileté dont il a fait preuve pour mettre en relation (devenue ensuite intime) le policier et le témoin, vu la fluidité des informations qui dans les deux sens circulaient entre l'opposant politique (et dénonciateur) et le service instructeur, notamment lors des audition et incarcération de M. Fontvieille, vu le rôle qu'il a ainsi joué en coulisse dans le déclenchement de la machine judiciaire et vu les atouts dont il a en retour bénéficié pour prendre la place des deux déchus, la décision qui sera rendue par la Cour de Montpellier ne peut le laisser indiférent. La stigmatisation éventuelle du commissaire enquêteur dont il fut l'informateur et qui en retour fut son informateur utile ne peut pas rester anodine en ce qui le concerne.

 

A partir de là, la justice pourrait se demander par exemple pourquoi cette dénonciation fut faite de façon spectaculaire et non pas judiciaire. Normalement, un avocat aurait pu, aurait du, saisir officiellement le Procureur de la République (comme nous l'avons fait) plutôt que de promener des cameras dans le musée ou de filer en douce des tuyaux (et une belle balance) au policier. La justice peut aussi se demander, comme nous, d'où venaient ces informations accusatrices, quelle personne suffisamment introduite dans les enceintes muséographiques de Saint-Cyprien et déjà proche de lui pouvait lui révéler ces faits utiles. Il serait bon de lever le voile.

 

La décision de la Cour d'Appel de Montpellier risque de poser ouvertement des questions, à propos de la filière ainsi révélée Del Poso-Gavat-Vicky: à qui a profité le vice de procédure? qui en fut l'instigateur? quel est le lien entre hier et aujourd'hui? L'éventuel effacement de la procédure d'hier (total ou partiel) n'est-il pas de nature à donner sens à des procédures nouvelles?

 

Là, si le nouveau maire veut comme l'ancien que Justice soit rendue, c'est là que leurs intérêts risquent de se contrarier, de nouveau mais pas forcément dans le même sens qu'en 2009.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Desirdejustice 17/11/2012 10:13


PF, adjoint aux finances, au courant de rien ! JB s'adressait à lui pour prévoir comment acheter ces fameuses oeuvres d'art (emprunts ou ligne de trésorerie...) ! Et il montait le budget en
conséquence... Pourquoi ne pas stopper JB à temps et éviter un tel endettement ?


L'avocat qui a tout déclenché, était bien au courant comme conseiller municipal d'opposition !Misère...

pollux 16/11/2012 19:17


encore une bonne émission cet après midi sur la 5 "C dans l'air" sur la mafia et omerta en Corse . Que de constats sur l'impuissance de la Justice à faire son travail et tout cela couvert par
l'Etat depuis des dizaines d'années. Des enquêtes à qui mieux mieux et des recours au TA qui n'aboutissent jamais ... une fois encore j'ai bien reconnu nos problèmes locaux

pugnace 16/11/2012 19:43



c'est sur les dossiers de la Corse que l'Etat qui n'avait pas exercé son contrôle de légalité a été condamné pour faute lourde par le Conseil d'Etat ... hélas! ce n'est pas cette sanction tardive
et morale qui empêche les dérives, aux conséquences dramatiques, que seule prévention sérieuse, continue et générale (sans favoritisme) et une répression sans faiblesse pourraient,
devraient, éradiquer.


Il serait bon qu'on le comprenne pour éviter que les PO ne se corsifient peu à peu.



xav 16/11/2012 16:58


ANTICOR:COMPLEMENT D ENQUETE EMISSION DU 15/11/12 - Vidéo Dailymotion

Justice au nom du Peuple 16/11/2012 13:35


Mon oeil la Justice à mis le couvercle sur l'affaire B.....que cache ce stratagême.

pugnace 16/11/2012 18:10



attendons la décision de la Cour le 29



Anti Corruption 16/11/2012 12:19


LU DANS L’INDEPENDANT


Et Perpignan entre désormais dans la liste cible de la Police Nationale pour trois quartiers sensibles : Saint-Jacques, La réal, et
Saint-Mathieu.


Résultats, dès janvier 2013, ces trois îlots urbains bénéficieront du dispositif renforcé de
lutte contre la délinquance ancrée, l'économie souterraine et les trafics. Manière que les petits voyous apprennent peut-être enfin à bien se tenir...


REMARQUE


Pourquoi seulement les petits voyous?


Pourquoi pas les corrupteurs et les gros corrompus???

pugnace 16/11/2012 14:08



parce que la justice est comme la toile d'araignée qui capture les petits insectes mais laisse passer les gros



pollux 16/11/2012 11:39


Que ce soit "Envoyé Spécial" avec le sujet sur les constructions illégales ou "Complément d’Enquêtes" et la corruption des élus ... j'ai bien cru que St Cyp allait être cité !
"... c'est rare que les hommes politiques (ou élus ), soient condamnés par la justice" .... c'est révoltant d'entendre de telle constatation .

pugnace 16/11/2012 14:07



et en plus quand exceptionnellement la justice ne peut faire autrement que de constater et sanctionner, elle n'a pas le courage de prononcer l'inéligibilité laissant axu délinquants la
possibilité de réciciver : ex? le maire d'Elne et le président de région.



xav 16/11/2012 10:47


ANTICOR : Association Anti corruption - Vidéo Dailymotion

lyre municipale 15/11/2012 10:57


Merci pour la clarté de votre article .L'affaire  de st cyprien ne doit pas rester aux oubliettes, nous sommes en droit de réclamer que justice soit faite!


La justice et la police doivent avoir dans leurs dossiers les noms des "protagonistes" des "informateurs"..


Le peuple de StCyprien ne doit pas être abuser par des "effets de manches".


Qui fût le "grand gagnant" dans cette lamentable histoire?? si le policier à fauté, il ne doit pas être le seul à porter le chapeau.

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html