Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 06:00
Après la vente: Madame PINEAU face aux usagers du camping 
- Les articles de Pugnace des 14 et 16 février 2011 _______________________________________________

 Lundi 14 février 2011

" HAINE " elle a dit "HAINE" ... "c'est lamentable"

Oui, c'est lamentable. J'allais écrire "Madame Pineau n'a rien compris ... comme d'habitude" mais mon ange gardien qui lit par dessus mon épaule m'a demandé d'être indulgent car c'est aujourd'hui la Saint-Valentin. J'ai donc fait un effort de compassion et j'ai tenté de répondre à ses lamentations publiées dans le journal du 12 par un message de soutien psychologique sur le thème "Nathalie, on l'aime". Elle est si parfaite dans son dévouement au chef, si émouvante dans son abnégation à cacher ce qui au fond d'elle reste (peut-être) de bon sens et de sincérité, elle émeut d'abnégation. C'est, pour une personne de sa condition, un sacrifice vraiment héroïque que de se discréditer ainsi de plus en plus, au fil des semaines, tantôt en ne disant rien en conseil municipal, tantôt en s'emmêlant les pinceaux dans les chiffres et les faits, et tantôt en répétant la leçon enseignée par les 2 dir. (dir. com et dir.cab).

 

Non, on ne peut pas crier avec haine "démission, Madame Pineau": on dit qu'il ne faut pas que Mme Pineau démissionne ... avant le maire. Elle est trop bien dans son rôle de clone féminin du maire, c'est la voix de son maître, en version affligée, mater dolorosa, mais fidèle aux canons du verbe magistral : mensonge et subjectivité, rejet des responsabilités et dénonciation des insoumis.

 

Prenez le texte paru dans l'Indépendant du 12 février 2011, il illustre parfaitement la méthode de désinformation du couple Del Poso / Pineau. Pour lui prouver qu'on aime les sottises qu'elle dit - car elles révèlent la sottise de ce qu'ils pensent et de ce qu'ils font - on va analyser ses propos en détail  

pineau.jpg

___________________________________________

 

LAMENTABLE !

 

Oui, c'est lamentable de votre part : relisez l'Indépendant de samedi

 Quel mépris à l'égard de ces personnes étrangères à la politique locale et qui ont fait des centaines de kilomètres pour tenter de trouver une oreille attentive à leur problème personnel ? Odieux Madame !

Est-ce pour établir la nuisance de cette opposition (non constructive) qu'on lui attribue le pouvoir invraisemblable de mobiliser à travers la France des hommes et des femmes qu'elle ne connaissait pas et qui ne se connaissaient pas entre eux ? Ridicule Madame !

 

Et cette formule de rappeur dans une bouche si smart : " H A I N E "  l'opposition a "une haine envers le maire" quelle extravagance ma chère ! On nous taxa d'abord d'ambition (vouloir être maire à la place du maire), puis d'acharnement (l'acharnement judiciaire qui coûte cher), c'est maintenant la haine. 

 

Ainsi la politique locale vue par Madame 1ère c'est l'amour ou la haine : tu discutes = tu ne m'aimes pas, tu critiques = tu me hais. Pour elle il n'y a pas de discussion objective, de débat sur des raisons et des motifs. Il y a des hommes et des femmes qui se battent ou s'adorent. Il y a les "d'accord", les gentils, ceux que l'on aime et qui aiment le maire, la famille, le clan, la coterie, ceux qui ont prêté  serment. Et il y a les autres qui ne sont pas les béni oui-oui, qui chamaillent sur des chiffres ou des règles, qui voudraient empêcher le maire de faire ce qui lui fait plaisir, bref ceux qui gâchent la vie tranquille et confortable du petit élu local, qui en deviennent haïssables et donc qui sont infectés par "la haine". Qu'il lui plaise d'aimer le maire pour justifier sa dévotion, c'est son affaire. Pour nous, la chose publique est comme son nom l'indique le champ du collectif,  non le pré carré des relations de copinage. Ce que nous haïssons c'est la médiocrité faite ambition, c'est la confusion des intérêts, la perte des références, l'indifférence aux valeurs et au service public.

 

Martine Leroy l'a très bien décrit hier : les élus Pugnace n'ont ni amour déçu, ni haine pour celui qui n'est qu'un élu du moment, car il n'est rien qu'à travers ses actions offficielles. Ce n'est pas l'affectif, ni le particulier qui dirigent leur opinion et leur action. Nous combattons les choix indécents, l'absence de réflexion, les actions nocives, les décisions irrégulières, nous combattons la gestion. Nous ne haïssons pas les hommes ni les femmes. Seules leurs actions les discréditent. C'est rabaisser la noblesse du débat politique au niveau médiocre des humeurs humaines que de choisir son camp par simple affinité ou répulsion personnelle et de le réduire comme Madame 1ère à l'amour et à la haine.

 

Madame Pineau : "c'est quand on sent qu'on n'a pas de quoi se faire estimer de quelqu'un qu'on est près de le haïr et qu'on l'accuse de haine" 

 

Alphonse Daudet l'a dit autrement "la haine c'est la colère des faibles" Oui, nous sommes en colère devant vos égarements mais nous ne sommes pas faibles car on a la force du vrai, du droit, du bénévolat, de la raison et de la volonté collectives. La faiblesse, elle est dans votre camp, elle est dans votre aveu d'impuissance: cet aveu c'est votre alibi du complot, le complot permanent des méchants.

 

Prenez garde ! Ce thème du complot, vous dites: "c'est une manipulation de l'opposition",c'est l'argument primaire des despotes affaiblis. Des despotes en perdition qui veulent sécuriser leur autocratie et la justifient par de prétendues menaces extérieures qui saperaient le pouvoir et les institutions ... En êtes-vous là ? faute d'arguments à articuler, faute de courage à affronter les problèmes, faute de capacité à expliquer les raisons et les modalités ... avez-vous besoin d'un bouc émissaire ? Attention  ça ne marche pas quand la coupe est pleine.

 

Enfin rappelez à votre camarade qui crie elle aussi avec mépris "les urnes ont parlé, la rue n'a qu'à se taire", Rappelez lui qu'elle n'est pas seule élue, seule détentrice de la légitimité du scrutin. Les élus Pugnace ont droit à autant de respect, autant d'écoute, sinon plus : n'ont-ils pas été élus sur la même liste, et même devant elle ? n'ont-ils pas contribué à donner quelque crédit de compétence et de sérieux à cette liste qui depuis leur marginalisation en a désormais bien besoin ? En quoi cette dame 7ème a-t-elle affirmé sa supériorité et son droit à les supplanter de la voix, par quel travail, quelle compétence, quel projet, quelle réalisation ? Assez d'outrance et  d'arrogance.

 

Et l'ensemble des autres élus, fussent-ils minoritaires  n'ont-ils pas reçu aussi une parcelle de légitimité démocratique, ne représentent-ils personne, n'ont-ils pas droit au respect et à la parole? C'est par ce mépris que l'on inspire les indignations, les complots, les rebellions.

 

Alors, parce qu'on ne vous hait pas, on veut vous protéger Madame Pineau en vous dispensant de dire des sottises. Cette place de 1er adjoint dont Berliat s'est vite fatigué et qui vous dépasse, laissez-la à Olibeau : lui au moins ne dira pas de bêtises, il ne dit rien, il lit simplement les rapports sur la création de boulodrome.

 

 

_____________

ARTICLE du 16 février 2011 : question d'opportunité

Madame la 1ère adjointe a comme son maire le sens de l'opportunité:

                         - l'opportunité crée la légalité

                         - la majorité (donc le maire) apprécie l'opportunité

                         - donc Ambroise est une opportunité et la vente est parfaite

                                                                             CQFD

pineau4

 

CONCLUSION :  s'il n'est pas prouvé que M. Ambroise soit une opportunité pour la commune et encore moins pour les usagers d'Al Fourty, la cession du camping municipal est au moins une belle opportunité pour M. Ambroise

 

Ajoutons en 2015 cette question à un demi-million d'euros qui se pose après l'arrêt de la Cour de Marseille: Thierry Del Poso et Nathalie Pineau sont-ils une opportunité pour la commune ... ou l'inverse ? 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

JANUS 28/01/2015 17:52

La haine, oui, ils sont furieux les clients floués, spoliés ceux qui croyaient à la chose publique au respect des engagements pris par une MUNICIPALITÉ. Oui Mme PINEAU qui a conclu par un geste de rejet " Les utilisateurs de MOBILES HOMES" Point barre , qu'ils voient avec SA qui les attendaient comme au coin du bois.
NON ils ne sont pas haineux , ils sont furieux de voir une assemblée se comporter de cette manière, ils sont furieux de voir la Justice et les Préfets les coincer comme des perdreaux.
Non les décisions iniques ne suffisaient pas, il fallait l'accord tacite et frileux de tous pour y parvenir.

Petite-fille du pêcheur 28/01/2015 12:46

Nous avons bien ri ce matin avec grand-père, mon grand-père, le pêcheur. Chaque jour, il me demande de lui lire l’article du blog Pugnace et croyez-moi, il réagit ! ça n’a pas raté aujourd’hui non plus ! Il faut dire que j’y mets le ton parce que moi-même je me prends au jeu de cette lecture et que l’indignation monte, monte et qu’elle se sent dans ma voix. Grand-père serait tout à fait capable de lire lui-même, mais il se tient à distance des ordinateurs tout en appréciant que je m’en serve et l’en fasse profiter… ça autorise des moments de complicité qui l’enchantent je crois et qui me permettent de faire provision de futurs souvenirs…Vers la fin de votre article donc, vous écrivez : Alors, parce qu'on ne vous hait pas, on veut vous protéger Madame Pineau en vous dispensant de dire des sottises. La réaction de grand-père a fusé. Sans que je m’y attende, sentencieusement, il m’a lancé pour que je vous l’écrive : On peut haïr le péché et aimer le pécheur. Fou rire lorsque je lui ai demandé malicieusement de m’épeler péché et pécheur. Grand-père penchait pour le circonflexe. Par corporatisme sans doute…
Quand je vous disais qu’il avait souvent raison mais qu’il abusait des formules !

JANUS 28/01/2015 11:46

Depuis le début on voit la désinformation au pouvoir. L'inutile et faux argument de la Haine ne tient pas mais sert de pauvre argument pour se substituer aux faits. L'argument de la sous location ne tient pas, par décision du Tribunal qui l'autorise.
On connait la désinformation heureusement par ce blog, on peut connaitre une part des agissements de cette Mairie.

Haine? 28/01/2015 11:30

Belle charge et rappels opportuns qui risquent malheureusement de rester lettres mortes dans la médiocrité ambiante. Ou, plus vraisemblablement, d’être mis une fois de plus sur le compte de cette fameuse HAINE qui vous animerait. A ce propos, il est à mon avis très juste de lier cette interprétation aux relations d’équivalences que vous notez : tu discutes = tu ne m'aimes pas, tu critiques = tu me hais. Cette simplification est satisfaisante et suffisante pour ceux que les nuances embarrassent et le raisonnement binaire rassure. Mais c’est aussi une tactique hélas bien rôdée par les politiciens qui désignent le réprouvé en lui attribuant les sentiments ou les intentions qu’ils tirent de leur propre pratique ; tous n’ont pas l’âme haute…. ils affichent ainsi la cause de leurs couacs sans avoir à questionner leurs pratiques musicales. J’ajouterais aussi que vos démonstrations les renvoient implacablement à des responsabilités qu’ils ne sont pas tous en mesure de comprendre ni donc d’assumer. Ce sont là deux raisons de plus pour vous en vouloir : vous êtes ce qu’ils ne peuvent pas être et ils ne sont que ce qu’ils peuvent être. Aucune honte à cela si la conscience de la situation permet les apprentissages. Ce n’est pas le cas à Saint-Cyprien. La désignation commode du sentiment de haine comme motivation première de votre action leur donne donc l’alibi idéal pour justifier en réponse leur détestation et servir ainsi de ciment à leur groupe ou de joug à leur attelage. Au choix. Il y a donc bien une relation de haine entre la majorité et Pugnace mais elle est inversée, ne serait-ce que par nécessité à leur unité interne. Pitoyable bien sûr au regard de ce que devrait être le fonctionnement de la démocratie : l’émulation entre les hommes pour l’organisation du bien commun, c’est-à-dire une fête de l’intelligence. Nous en sommes très loin.

pugnace 28/01/2015 12:13

Notez bien la date de cette haine : février 2011 ... avant le dépôt des plaintes pénales et contentieuses sur la vente d'Al Fourty ... la 1ère adjointe avait anticipé !

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html