Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 13:54

Voici, à quelques variantes près, la déclaration que j'ai faite en ouvrant la séance du conseil municipal de ce jour :

 

 

"Le statut de doyen de cette assemblée, le seul qu’ici personne ne me conteste, m’octroie la charge de présider cette séance où il convient de procéder à l’élection du maire. C’est la 2ème fois que je suis amené à assurer ainsi la transition entre la campagne électorale et la prise de responsabilité des nouveaux élus.

Jamais deux sans trois …  la répétition risque de susciter en moi une vocation tardive pour ce fauteuil présidentiel (1) et de me préparer pour une prochaine échéance qui pourrait être la bonne.

Cette observation n’est faite bien sûr que pour alimenter les interrogations des gazettes. Elle n’altère pas le sens démocratique fort que donne à cette séance ma modeste contribution. C’est en effet après que plus de 21 % des votants m’ont fait confiance que je suis aujourd’hui de retour en ce lieu d’où une piètre machination m’avait naguère démissionné. La situation de 2014 n’est plus du tout celle de 2009 où mon soutien avait été sollicité pour contribuer à l’élection de la majorité et où ma position de second dans la liste élue faisait dire au premier sorti des urnes que je n’étais même pas élu ! La situation a bien évolué entre 2009 et 2014: c’est aujourd’hui en leader majoritaire des minorités que je vais procéder à l’installation de la nouvelle majorité. Belle illustration de démocratie.

Le système démocratique est respecté. Les électeurs ont fait un choix, je le respecte et je le pratique : puissent-ils ne pas regretter ce choix. Quoiqu’il advienne, la campagne électorale est terminée, son résultat est connu et non contesté même si à bien des aspects la campagne a pris des tournures contestables, (2) substituant l’attaque personnelle au débat d’idées que j’ai proposé et qui a été refusé. Il n’est pas dans mes intentions aujourd’hui ni dans mes compétences du moment d’en traiter ici.

Cependant pour que les choses soient claires, je dois par honnêteté intellectuelle dire que si je prends acte des résultats du scrutin qui s’imposent à tous les démocrates, ils ne m’imposent pas au plan personnel de faire abstraction des injures, grossièretés et diffamations dont j’ai été victime. D’abord pendant 4 ans y compris dans cette salle en avril 2012 devant tous les personnels communaux et intercommunaux puis tout au long de cette campagne par le biais d’un organe de communication anonyme, par le porte à porte et les réseaux sociaux.

Quelle que soit la légitimité formelle que le scrutin confèrera au nouvel élu, cette indignité de comportement compromet pour moi toute relation humaine avec celui qui en mairie et en qualité de maire a refusé ostensiblement de me serrer la main devant d'autres élus et notamment le président du conseil régional et qui n'a cessé de me faire  outrageusement diffamer.

En bref les faits m’interdisent de le congratuler personnellement, mais le droit m’oblige en revanche à procéder sereinement, comme il se doit, à l’élection normale du maire.  
Ce que nous allons faire maintenant." 

 Jean JOUANDET

 

 

Et il est ensuite procédé selon les usages normaux à l'élection du maire pour laquelle il n'y a eu qu'une seule candidature (je vous laisse deviner) et un seul tour. Puis j'en proclame les résultats avant de quitter le siège et la séance :

 

votants : 33 (dont 2 par procuration)

blancs ou nuls : 7  ... ne restent ainsi en faveur du seul candidat (vous avez deviné?) que 26 voix sur les 27 élus de la liste majoritaire.

 

On ne saurait prêter au candidat l'élégance qui consiste à s'abstenir de voter pour soi-même et on s'interroge donc sur l'identité du courageux biface qui participe publiquement à la majorité mais dans l'isoloir ne soutient pas son leader (va-t-il voter au scrutin public les indemnités au taux de 140%?).

 

J'ai personnellement une petite idée (peut-être deux) mais j'ouvre un concours "recherche dans l'intérêt de la commune" : qui est selon vous ce biface politique ?

 

 

(1) à propos du fauteuil présidentiel, j'ai demandé au directeur général des services de bien vouloir enlever avant que je ne vienne m'asseoir à la présidence le fauteuil en simili noir moulé sur l'arrière-train du maire sortant ... ce qu'il a fait illico ... en omettant de le remettre en place pour accueillir derechef celui du maire rentrant lequel a donc du se contenter du bois dur des chaises municipales. Gageons que sa première décision sera de rétablir les choses comme avant mon intermède !

 

(2) des mouvements divers se manifestent alors dans l'assistance, dont des bruits à l'évidence peu amènes à mon égard. Je suis donc amené à rappeler qu'en cas de trouble, le pouvoir de police qui m'est provisoirement dévolu me conduirait à suspendre la séance, selon les pratiques chères au maire sortant. La menace suffit à rétablir le calme et à permettre à l'auditoire de suivre la fin de mon intervention ... tout au moins l'auditoire privilégié qui dans la salle était correctement desservi par les hauts-parleurs car la sonorisation avait été réglée de façon parcimonieuse et la salle opportunément garnie par les bons auditeurs.

Partager cet article

Repost0

commentaires

TRICHE 30/03/2014 19:45


Je voulai signaler que 10 % des électeurs se sont présentés dans les 9 bureaux de vote avec des feuilles blanches d'inscription aux listes électorales de derniére minute , je pense que cela fait
beaucoup , car cela représente environ 8 à 900 électeurs inscrits au dernier moment  . Il va falloir vérifier pourquoi ?


Les moyens utilisés par TDP  financiers et autres sont allés bien au delà de ce qui est permis ...

legifrance 30/03/2014 18:42


Loi du 29.07.1881 sur la liberté de la presse version consolidée au 29.01.2014


Des personnes responsables de crimes et délits commis par la voie de la presse.



Article 42
En savoir plus sur cet article...



Modifié par
Ordonnance du 26 août 1944, art 15 v. init.

Modifié par
Loi n°52-336 du 25 mars 1952 - art. 4 JORF 26 mars 1952




Seront passibles, comme auteurs principaux des peines qui constituent la répression des crimes et délits commis par la voie de la presse, dans l'ordre ci-après, savoir :


 


1° Les directeurs de publications ou éditeurs, quelles que soient leurs professions ou leurs dénominations, et, dans les cas prévus au deuxième alinéa de l'article 6, de les codirecteurs de la
publication ;


 


2° A leur défaut, les auteurs ;


 


3° A défaut des auteurs, les imprimeurs ;


 


4° A défaut des imprimeurs, les vendeurs, les distributeurs et afficheurs.


 


Dans les cas prévus au deuxième alinéa de l'article 6, la responsabilité subsidiaire des personnes visées aux paragraphes 2°, 3° et 4° du présent article joue comme s'il n'y avait pas de
directeur de la publication, lorsque, contrairement aux dispositions de la présente loi, un codirecteur de la publication n'a pas été désigné.

DEBAT 30/03/2014 16:23


En effet, lorsqu’il s’agit d’imputations diffamatoires en période électorale, ces infractions ne souffrent d’aucune exception quant à leurs conséquences. La circonstance que les imputations
diffamatoires se soient produites au cours d’une campagne électorale n’en modifie pas le caractère. Aucune exception n’est apportée en pareil cas aux dispositions pénales. Par ailleurs,
ces excès peuvent conduire tout simplement à l’invalidation du candidat élu et ayant bénéficié des propos diffamatoires. D'ailleurs, si les
éléments constitutifs de ces délits restent identiques, le législateur a prévu le raccourcissement de certains délais durant cette période particulière à deux conditions : premièrement que
la victime de ce délit soit un candidat à une fonction électorale, deuxièmement que ce délit ait pris place en période électorale.

OKAOU 29/03/2014 23:16


Article L. 88 du code electoral 


Ceux qui, à l'aide de déclarations frauduleuses ou de faux certificats, se seront fait inscrire ou auront tenté de se faire inscrire indûment sur une liste électorale, ceux qui, à l'aide des
mêmes moyens, auront fait inscrire ou rayer, tenté de faire inscrire ou rayer indûment un citoyen, et les complices de ces délits, seront passibles d'un emprisonnement d'un an et d'une amende de
15 000 euros.

Nage 29/03/2014 22:43

Un accident de plongée m'oblige à passer par la décompression.

plongée 29/03/2014 22:39


Je retourne dans mon caisson pour décompresser.

Mark ROTHKO 29/03/2014 21:44


M'enfin @pugnace, c'est une expression bien française, "perdre une bataille mais pas la guerre", mon commentaire n'était qu'un ENCOURAGEMENT à l'opposition!

papsy 29/03/2014 20:46


réponse au commentaire 11


dans la salle, avez-vous pu compter combien nous avons été à applaudir Monsieur JOUANDET quand il s'est levé pour rejoindre la place officielle? et combien de spectateurs,assis ou debout, dans la
salle, ont applaudi le maire qui venait de se faire élire? 


oui, nous étions quelques-uns ayant soutenu les 3 listes d'opposition, je répète, ayant pu se faufiler dans la salle, ceux n'ayant pu entrer étaient beaucoup plus nombreux.


avez-vous assisté à l'altercation entre l'un des notres et un supporter du maire en place? avez-vous dû supporter les regards méprisants lorsque nous avons applaudi notre leader?


je maintiens que ce premier conseil a été à l'image de la campagne: fierté pour chacun d'entre nous, haine et mépris pour la liste majoritaire.

Mark ROTHKO 29/03/2014 20:04


@no4 papsy: contrairement à vous j'ai vu la salle pleine. Certes, les places assises étaient occupées par les afficionados du maire sortant, mais j'ai rencontré derrière les barrières et aux
entrées bcp de personnes appartenant aux 3 groupes d'opposition, très nombreuses!
Je remercie M.Jouandet pour son intervention digne et claire.
Faisons confiance à l'opposition, elle a perdu une bataille, mais pas la guerre?

pugnace 29/03/2014 20:29



pour nous ce n'est pas une guerre mais un  débat sauf que personne en face ne veut débattre


autrement que par diffamation et injures



Détante 29/03/2014 14:34


Pour le retrait des bons cadeaux, pénurie, ne tardez pas, seuls les premiers arrivés ont des chances d'etres servis.


 


 

non oui oui 29/03/2014 14:25


Si l'eau est incompréssible, et l'humain incompréhensible, l'un et l'autre ont la capacité d'emprunter les chemins naturels effacés.


Bravo JJ, bravo JCM

michel 29/03/2014 12:42


Merci Mr Jouandet!


Pour les soutiens presents en masse dans l'hemicycle, ce sont les mêmes qui lustraient les pompes à J.B. Vu le résultat, les pompes étaient glissantes!


Cette fois ci vous n'avez pas été élu comme supplétif de l'eminence, seulement par nous. Nous vous en remercions! 

PASCAL 29/03/2014 09:11


1000 Nouveaux arrivants la pilule est difficile à avaler . Hier nous avions en mairie le mieux et le pire , Nous avons la plus belle brochette d'exemples d'échecs dans le privé , exemples de
mauvaise gestion(grillés dans le privé) aux commandes de la commune .


On aura tout vu ....

VOIR LOIN 28/03/2014 20:49


ça commence !!!


Le projet du CMRS "centre sportif de haut niveau" commence dejà à prendre l'eau.


 FR3, avait été annoncé furtivement la signature avec le CREPS de Font Romeu, qui se retrouve avec la Cour des comptes sur le dos.

bicephale 28/03/2014 20:42


Il s'aime trop pour ne pas voter pour lui-même ! le bicéphale se voyait adjoint aux finances, que nenni !il regagne le rang des obscurs!

papsy 28/03/2014 19:26


Nous étions peu nombreux dans la salle à applaudir nos 2 élus, il ne restait pas beaucoup d'espace pour se faufiler, la claque delposienne était bien en place, mais aussi virulente que les élus
lors de la campagne.


votre discours a été digne, comme toujours.  

CITOYEN 28/03/2014 19:06


Bravo M. JOUANDET


Magistral !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


 


 


 

Secret de polichinelle 28/03/2014 17:49


La devinette qui circule dans les couloirs de la mairie en ce
moment:





Pourquoi le maire veut-il mettre des bateaux électriques dans le port de
Saint-Cyprien ?


 


 


Réponse: Parce que c'est plus discret que la voile et la vapeur, y'a qu'a tenir la
barre… et ça glisse tout seul...sur l'eau bien sûr.... bouhh la coquine !!!

Asphyxie 28/03/2014 15:53


On prend les mêmes et on recommence ... Je ne comprends pas le vote de mes concitoyens dans le contexte de cette ville. Nous avions une chance avec vous et votre équipe de rétablir enfin la
morale et les finances de la ville. Je gage là que Saint-Cyprien soit asphyxiée par ces piètres gestionnaires. Comment ceux qui ont cédé aux appels du clientélisme ambiant n'ont-ils pas
conscience qu'il consume l'avenir de leur ville. Enfin comment ne pas douter de la légitimité de cette équipe renouvelée au regard de ces 1000 nouveaux inscrits sur les listes électorales ?
Avons-nous eu vraiment 1 000 nouveaux arrivants en âge de voter ces 4 dernières années ? Où sont-ils ? Sans oublier leurs piètres manoeuvres durant la campagne, diffamations répétées, et le refus
du sortant de débattre publiquement avec vous. La démocratie est un leurre ici et aujourd'hui. Demain, peut-être ... Ironie ... vous êtes bien les seuls élus légitimes au regard du respect de la
démocratie et du bien de la collectivité ! Merci à vous.

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html