Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 05:00

Après le feu et les agapes du 15 août, relisons l'article paru dans LE MONDE du 11 août sous la signature d'Eric Nunès, qui commente le récent rapport de la Cour des Comptes sur les dépenses de communication et de réception des collectivités locales

 

 

 

" Les collectivités locales dépensent 1,5 milliard d'euros pour leur " com "

 

 

Publication de la lettre d'information locale, publicité, organisation de cérémonies de voeux... Le seul poste " publicité, relations publiques " des communes, départements et régions représente une masse de 1,5 milliard d'euros, et celui des déplacements et réceptions plus de 308 millions, souligne la Cour des comptes dans son rapport annuel sur la situation et les perspectives des finances publiques, publié le 27 juin.

 

En ces temps de disette budgétaire, les maires, présidents de département, de communauté de communes et de région pourraient utilement revoir à la baisse ces dépenses. Elles représentent une part non négligeable de l'énorme pavé budgétaire des 29,7 milliards d'euros - qui dépasse largement les budgets réunis des ministères de la justice, de la culture, de l'agriculture et de la ville - que les collectivités locales ont dépensés en charges courantes en 2012. Les magistrats considèrent, dans une litote, qu'il " semble possible de réduire ces charges grâce à une politique d'achats plus efficiente ", évaluant à 10 % la marge d'économie réalisable.

 

Les 27 régions françaises ont dépensé 151 millions d'euros pour des actions de communication en 2012… (Ces) sommes … restent pourtant bien inférieures à celles dépensées par les départements … qui, bien que leur situation financière soit fragile, … utilisent encore 214 millions pour leur communication.

 

Une somme équivalente, selon la Cour des comptes, à celle que consacrent les groupements de communes aux festivités, publicités, réceptions, catalogues et autres relais de communication ce qui … n'empêche pas les communes d'avoir leur propre budget individuel " publicité et relations publiques ". Au total, ce sont 929 millions que les villes ont investis en 2012 en frais de communication, un budget qui ne devrait pas baisser en 2013, année préélectorale.

 

L'économie serait pourtant d'autant plus bienvenue que les finances des collectivités territoriales sont " à l'os ", comme l'assure André Laignel, vice-président de l'Association des maires de France et président du Comité des finances locales. Et que la dotation de l'Etat aux collectivités locales baissera de 750 millions en 2014."

 

 

Rappelons qu'au budget 2013  de Saint-Cyprien : 

 

- le poste "réception" (chap 011, article 6257) était crédité de 60 000 € en 2010 (1er budget Del Poso)  Il est porté à 123 600 en 2013 soit une progression de 106 % à la taille des appétits de mondanités, de faire-valoir, de promotion qui semblent plus en rapport avec la conjoncture préélectorale qu'avec l'intérêt public des habitants de la commune.

 

- les dépenses de publication - articles 6236, 6237, 6238 : catalogues et imprimés, publications diverses - représentaient 49 000 euros au budget de 2010.  Elles sont portées à 73 000 soit un bond de 49 %. Ce poste relève évidemment des mêmes impératifs prioritaires, prioritaires pour l'élu mais pas pour le citoyen, de sa pré-campagne 2014.

 

Comme le Maître l'a déclaré sur Ouillade avec l'élégance de pensée qui le caractérise il s'agit d'en mettre plein la vue aux touristes pauvres et incultes et de leur donner une émotion de 20 minutes pour 100 000 euros, c'est son but :

  « Ce spectacle va permettre aux personnes qui n’ont pas les moyens de se distraire d’en prendre pleins (sic) les yeux. Ce feu d’artifice, c’est leur seule sortie. Nous mettons tous les moyens pour donner des émotions, c’est le but d’une station comme la notre »,

 

 

Précisons aussi que si les cartons adressés aux amis et aux VIP indiquent que l'invitation est faite par Maître Thierry Del Poso et "son" conseil municipal. Ce conseil municipal (qui pas plus que la ville n'appartient au maître) n'en a pas délibéré.

 

Précisons aussi que les conseillers municipaux, bien que déclarés "invitants" ne sont pas invités es qualités ... sauf évidemment "ses" conseillers (dits de la majorité) et peut-être de "son" opposition légitime. Les conseillers Pugnace et autres infréquentables n'ont donc pas droit au laisser-passer qui accompagne le carton : le roi-soleil invite qui lui plaît à sa cour, ici le maître en sa capitainerie, et le faquin de contribuable paye les petits fours et les pétards multicolores pour épater sur le sable les pauvres péquenots et courtiser les VIP locaux en son jardin.

 

 

invitation

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Warrum 19/08/2013 09:49


J.B et TDP même combat!

corneille 18/08/2013 18:43


Ils  partirent cinq cents; mais par un prompt renfort cent quatre vingt dix mille arrivèrent au port. Ils se couchent à terre et sans faire aucun bruit, passent une bonne part d'une si belle
nuit. Soudain un choc dans l’air leur fait voir mille étoiles; l’éclatement s'enfle ; de multiples accords flamboient, chatoient, crépitent et dessinent un décor.  Les sons, les lumières et
les fumées se répondent, engendrant dans le noir des soleils sous les bombes. Ils se lèvent alors, et tous en même temps poussent jusques au ciel mille cris éclatants. Ils  goûtaient le
silence, et rencontrent la guerre;  les enfants apeurés tremblent pour leurs pères. Les rues et la plage, le baladoir et le port, deviennent lieux de transe pour tous ces gladiators.
Finalement  la nuit reprend son avantage; le vacarme s’arrête ; chacun reprend courage. Le retour au silence leurs rangs vient dégarnir, active leur départ en les faisant courir. Une
retraite en tumulte : l’émotion fut trop forte; le flux les apporta, le reflux les remporte. Et la ville hélas se vide en un rien de temps ;  et la fête hélas cesse faute de résidents. Du
décor sublimé l’odeur seule nous reste ; et sur les bras bien sûr la facture modeste.

lourdes 17/08/2013 18:58


qu'on le béatifie, qu'on crée une grotte, vite le miracle!!!

Erwind 17/08/2013 15:41


@pugnace


A coup sûr l'évêque ne s'est pas embarqué pour Cythère mais plutôt sur la Raft of Medusa où l'Eternel - si l'on en croit la chronique- ne se montra pas particulièrement clément avec les
passagers.

le petit poète 17/08/2013 11:55


  


Le compte
m’est conté;  je n’y crois qu’à demi.


Tous
comptes faits, ce conte est à dormir debout.


Il veut
nous enfumer, le comte du pays



 Profiter des pétards pour nous tirerdes sous.                                                    


 


 

Le million, le million! 17/08/2013 11:00


Bientôt le million! Cette année, d'après l'Independant, informé courtoisement par le cabinet du maire,190 000 personnes se sont pressées pour admirer le feu d'artifice de Saint-Cyprien. Le
système de comptage ne peut être mis en doute ni l'honnêteté intellectuelle des compteurs. Nous savons en effet que le "but d'une station comme la nôtre" est de donner des émotions au plus
grand nombre de pauvres gens dont ce spectacle serait la seule sortie possible. Dans le contexte difficile que traverse notre économie, il y a fort à parier que nous allons sous peu
atteindre le million! Je propose dans ces conditions qu'on sanctifie Thierry del Poso. A tout le moins qu'on le béatifie. Cela accélèrerait les arrivées massives de fidèles et
rentabiliserait nos impôts. Nous le valons bien!

pugnace 17/08/2013 16:55



en supposant qu'il y ait eu 70 000 spectateurs logés sur saint-cyprien (au grand maximum) , les spectateurs venus d'ailleurs en voiture, en supposant un chargement là aussi maximum de 4 personnes
par véhicules, auraient donc armé une flotte d'au moins 30 000 véhicules : y a-t-il 30 000 places de parking libres de toute autre occupation permanente une fois déduits les 21 emplacements de
Mme Sanchez ?



petite fille de pêcheur 16/08/2013 18:35


Vous le savez, nous, pauvres pêcheurs,(j'ai mis un ^ car j'ai bien lu votre article), nous n'avons pas, cest vrai, beaucoup de moyens pour sortir et nous distraire. Mon grand
père a déja dit que le prix de la sardine et sa rareté  ne permettent plus de faire fortune.(cest expliqué dans l'indép d'aujourdhui par..M.Figueras). Mais mon grand père le pêcheur
(j'aime ce ^) me demande d'écrire qu'il est un homme libre; libre de sortir quand il veut et qu'il na pas besoin de TDP pour égayer sa vie. Il trouve que ses sorties à lui sont plus interesantes
que les processions municipales. et que sil faut attendre le 15 août 2014 (encore un ^)pour sortir à nouveau et en prendre plein les yeux, la vie est bien mal faite. Alors il me demande
d'écrire que le petit s'occupe de gérer avec honnêteté la commune et de baisser les impôts , que cest tout se qu'on lui demande. Il ajoute (mais je change ses mots parceque mon grand père ne
fait pas dans la dentelle) qu'il y aura bientôt (^) une sortie, pas pour les pauvres pêcheurs mais pour ceux qui sen serve. Cette sortie est prévu en mars prochain. PS on me dit que je fais
des fautes. Aujourdhui, j'ai révisé les ^. Une autre fois, les accords.Excusezmoi.

encore plus vite 16/08/2013 17:41


de tout coeur avec le post 5.

vite! 16/08/2013 17:07


Le feu d'artifice n'est pas ma seule sortie. Et je ne suis pas assez idiot pour m'en laisser mettre plein les yeux. Il y a une telle détresse dans Saint-Cyprien que quelques minutes de moins de
pétards permettraient de remplir d'autres objectifs plus urgents et plus vitaux. En mettre plein les yeux à cette foule blasée qui s'enfuit de chez nous sur les derniers éclats du bouquet
final, voilà qui serait le but de notre ville, l'ambition de l'équipe municipale, et la marque d'une solidarité envers ceux qui souffrent? On se fout de nous! La démagogie du propos n'a d'égal
que sa méprisante condescendance.

Grr 16/08/2013 16:54


« Ce spectacle va permettre aux personnes qui n’ont pas
les moyens de se distraire d’en prendre pleins (sic) les yeux. Ce feu d’artifice, c’est leur seule sortie. Nous mettons tous les moyens pour donner des émotions, c’est le but d’une station comme
la notre »


Nous voilà au cœur du système politicien : on habille
vulgairement de raisons sociales des comportements qui obéissent à d’autres motivations. L’intérêt dit général est mis en avant pour couper court à tout esprit critique. Qui oserait aller à
l’encontre de si honorables intentions ? Et c’est ainsi que peu à peu ces spectacles sont acceptés et courus, puis prennent la légitimité des nobles causes alors qu’ils ne sont que les bras
armés d’ambitions personnelles. Non ! « donner des émotions » n’est pas le but d’une station comme la nôtre. Tout au plus
peut-on admettre que ce puisse être une des conséquences des objectifs politiques de la ville, lorsqu‘elle en a (!) et qu’ils ont été correctement exposés et démocratiquement décidés.
  

émotion 16/08/2013 16:28


"Nous mettons tous les moyens pour donner des émotions, c’est le but d’une station comme la notre"


Donner des émotions… !                                                                                                                   Voilà
Voilà qui semble réussi : de l’espoir, nous sommes passés à la déconvenue et nous voilà à présent en colère. Ce pourrait être un assez bel objectif mais  les effets obtenus ne sont
pas précisément ceux qui étaient attendus.


.


 


 

Erwind 16/08/2013 15:06


Quel sentiment de noblesse, de classe ou, tout simplement d'élémentaire politesse peut-on attendre d'un pareil parvenu !


Et, au milieu, l'evêque qui vient patauger dans ce marigot.

pugnace 16/08/2013 17:18



Doit-on penser qu'il se fait mener en bateau ?


ou que sur ce bateau de "bon secours" il accorde miséricorde à tous pécheurs devant l'éternel et autres pêcheurs en eau trouble ?



Liber. 16/08/2013 11:44


"Panem et circenses"...Cette pratique d' un autre âge a toujours cours sur cette partie de la côte dite radieuse, et les ilotes prosternés devant l' idole apprécieront, comme à l' accoutumée,
hélas...Ils ne savent pas qu 'ils sont en outre les cochons de payants...


Quant aux hommes libres, ils relèvent obstinément la tête, n'en déplaise au hobereau local, et fustigent vigoureusement de telles méthodes indignes de notre démocratie.

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html