Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 05:00

Non, détrompez-vous: il ne s'agit pas d'exposer les oeuvres d'art en conseil municipal, les élus n'ont pas droit à ce privilège. Non il expose l'affaire 32 et même 32 a, 32 b et 32 c.

 

 

L'AFFAIRE n°32 c'est le REMPLACEMENT de DELEGUES du CONSEIL MUNICIPAL dans des organismes extérieurs

 

La traduction de ce titre neutre est simple: il s'agit de vider du comité de direction de l'EPIC office du tourisme, du conseil portuaire et du conseil de communauté de Sud-Roussillon les 4 élus de PUGNACE qui agacent le maire, Mme Pineau, PUMAREDA et les autres. Ils les agacent quand ils se mettent en tête de poser des questions précises dont ces élus n'ont pas envie de parler ou ne savent qu'en dire. Plus encore quand ils contestent la régularité des décisions prises, ou qu'ils réclament des pièces ou des informations que l'on veut garder cachées. Ou surtout quand ils font savoir à la population quels sont les vrais problèmes et quelles sont les erreurs.

 

En évinçant les Pugnace, Mme Pineau et M. Del Poso vont pouvoir décider à huis clos, entre amis silencieux et consentants: plus de gêneurs qui réclament l'application de la loi ou le respect des procédures.Enfin une démocratie libertine, libérée de ces rabat-joie qui empêchent de danser entre eux les élus issus des urnes (les vrais, les bons élus s'entend. Pas les Pugnace, ce sont des sous-élus que l'on peut ghettoïser) 

 

 

L’affaire n° 32 s’ouvre sur un " exposé du maire ". La formule est solennelle. C’est la 1ère fois qu’on l’utilise pour présenter un rapport au conseil. Le maire n’a jamais trouvé le temps, ni les moyens, ni l’envie, ni la capacité de faire un exposé sur la situation financière catastrophique, sur la politique urbanistique, sur la politique touristique, sur la réorganisation de la gestion administrative, sur les orientations de la communauté de communes, sur le devenir du projet de musée, sur la modernisation du port, sur le dossier pénal de ce qu’il appelle lui-même dans le rapport n°1 " l’affaire de Saint-Cyprien ".

 

Le conseil n'a jamais eu droit à un exposé du maire, de l'adjoint aux finances, de l'adjoint à l'urbanisme, de la 1ère adjointe présidente de l'office du tourisme, des adjoints aux ressources humaines (vous voyez de qui il s'agit), de l'adjointe aux affaires scolaires, de l'adjoint aux sports etc etc. Aucun exposé de l'un ou l'autre sur des dossiers de fond relevant de leur "compétence" - ils lisent les rapports factuels sur les questions à l'ordre du jour - mais d'exposé traduisant une réflexion, un programme, un projet pour la cité: point du tout.

 

Mais le 6 juillet on a eu droit à 3 exposés de M. le maire pour démolir les Pugnace. Sauf que M Le maire avait perdu sa voix en fin de séance ou son courage ou qu'il a eu un dernier scrupule de honte à lire le papelard que lui avait préparé son avocat: il n'a pas lu son exposé. Il s'est empressé de passer au vote: le vote c'est la bouée de secours de M. Del Poso, à l'aide, on vote, je suis sauvé.

 

Comme les courageux citoyens qui avaient attendu la dernière heure pour goûter le débat ont donc été privés de ce morceau d'anthologie, le voici dans sa version magistrale (demain nous vous donnerons notre propre lecture de l'affaire)

 

  ex^posé

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Ay Carmela ! 21/07/2010 17:08



Une fois de plus,je constate avec bien du plaisir, n 'en dépalise à TDP, que les blogs constituent à Saint-Cyprien le seul moyen d 'informer objectivement et totalement les contribuables de la
réalité de la situation de la Commune,et de l 'incompétence de cette majorité élue par le mensonge systématique,qui fait tout le contraire de ce qu 'elle avait promis,saccage le patrimoine et les
finances publiques,et protège ceux qui ont maille à partir avec la Justice,avec un mépris et une condescendance qui ne sont pas acceptables.


Le terme de "délation" est inadmissible dans la bouche d 'unélu,qui plus est petit fils  de réfugié dont la famille a sans doute eu à souffrir de la délation venant de l 'extrème droite
Espagnole.



BonSens 20/07/2010 20:15



Pour suite à mon message précédent.


La "Délation" ou la colère impuissante du maire / Les blogs : un obstacle à ses manoeuvres de verrouillage.


Pour agir sereinement, le maire verrouille la politique publique locale, de l'info filtrée à la source au débat d'élus tronqué.
Cette volonté radicale a été jusqu'à l'acte d'épuration avec l'éviction des élus de Pugnace - seuls "opposants" présents à l'EPIC Tourisme et donc susceptibles de connaître les dossiers avant
"verrouillage".


Cet accaparement du pouvoir, digne des pratiques de leaders extrémistes, souffre d'une faille d'importance : le maire ne parvient pas à verrouiller le débat d'opinion relayé par
les blogs. Son attaque virulente et excessive portée à l'encontre "du camescope et des blogueurs" lors du CM du 6 juillet traduit son impuissance à maîtriser (manipuler) cette expression
de démocratie citoyenne, virtuelle mais bien réelle.


En qualifiant de "délation" ce qui est en fait une information directe du citoyen par le filmage des séances publiques des Conseils municipaux (et de Sud Roussillon,
souvenons-nous de sa tentative de censure de l'image), en qualifiant de "délation" l'expression libre et directe de citoyens, de personnes d'origines culturelles, sociales et
politiques diverses, le maire montre son intransigeance à l'égard du débat d'idées et surtout sa volonté de tenir les Cyprianais à l'écart de la
vie publique.


Le maire "sorti des urnes", qui s'est engoufré dans la brèche de "l'affaire Bouille" en adaptant son discours aux circonstances du moment (autre similitude avec certains leaders extrémistes),
ce maire là joue de l'opacité pour masquer sa politique à géométrie variable dictée par des raisons d'opportunisme plus que de bien public.


Ce jeu là n'est pas compatible avec la transparence induite par les blogs, car ils sont, à l'inverse, un outil d'animation qui démultiplie l'accès à l'information de proximité
nécessaire à la connaissance des affaires publiques due à tout citoyen.


La "délation", selon définition est une "dénonciation intéressée et méprisable", et c'est bien en ce sens qu'il faut entendre les propos du maire qui, sans peur
du ridicule, a évoqué la période 39-45. L'intéressement n'est sûrement pas du côté des citoyens blogueurs et si mépris il y a, il faut le porter à l'actif du maire vis à vis de ces
citoyens, dont le tort, à ses yeux, est de vouloir participer à la vie de leur cité.


Des trois termes donnés pour définir la "délation", seule la dénonciation est à retenir (dans son sens donné par extension) : Nous ne dénonçons pas à l'autorité compétente, nous
dénonçons l'incompétence de l'autorité!


Oui, M. le maire, nous sommes de plus en plus nombreux à nous élever publiquement - notamment  par les blogs à défaut de tribune d'expression - contre vos
méthodes et à en dénoncer les abus. Et nous sommes de plus en plus nombreux à dénoncer la confiance exprimée par nos votes l'an passé. Non, M. le maire "sortir des urnes" ne suffit pas !


 



pugnace 20/07/2010 20:35



point n'est besoin, sur ce blog libre, de commenter : tout est dit avec BONSENS



BonSens 20/07/2010 19:21



Avant de vous adresser mon commentaire (un peu long) sur l'attaque virulente du maire portée à l'égard des blogs, je livre à réflexion cette citation de Newton Gingrich, Président républicain de
la Chambre des Représentants américaine, sur la démocratie virtuelle:


"On déplacera le pouvoir vers les citoyens (...) Il deviendra plus difficile de faire passer des projets de loi bénéficiant seulement aux intérêts particuliers (...) diffuser des informations en
temps réel donnera à chacun, et pas seulement aux lobbyistes surpayés, accès aux mêmes sources"


Les blogs contribuent-ils au vieux rêve d'une démocratie idéale, transposant à l'échelle de notre commune l'Agora grecque, ou sont-ils vecteurs de "délation" comme le prétend le Maire ?


Le seul excès du qualificatif employé par un maire en colère, car impuissant à juguler les blogs, ce seul excès me fait pencher pour la 1ère hypothèse. Oui, les blogs sont un nouvel espace
d'information, de rencontre et de discussion citoyennes.



pugnace 20/07/2010 20:22



bon préambule ...



jeff 20/07/2010 12:31



J'étais au CM ,cette décision n'a pas été votée.



pugnace 20/07/2010 12:37



pourriez vous en témoigner si nécessaire ? pour le TA



Ecoeuré. 20/07/2010 10:39



Mesquinerie,mauvaise foi,incapacité à écouter une opposition intelligente,bassesse,veulerie,...


Voila ce que je ressens à la lecture de  cette manoeuvre.



  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html