Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 05:00

Il faut croire que l'éviction des Pugnace de son conseil municipal est d'ordre vital pour ce maire qui non content d'avoir aboli la démocratie tient farouchement à ostraciser les démocrates : jeudi 11 avril, jour de l'audience d'appel sur les dossiers de démission d'office il a fait le déplacement à Marseille, escorté bien sûr de son garde du corps et maître à penser (!), l'inqualifiable directeur de cabinet (le qualificatif "inqualifiable" n'est pas diffamatoire). Tous deux étaient présents à la Cour administrative d'appel de Marseille.

 

Etaient-ils là pour s'assurer que celle-ci avait bien compris les enjeux de l'affaire et qu'elle prendrait bien en compte leur point de vue? Bien sûr, ce n'est pas revêtu de sa robe que Me Del Poso était là: la commune avait payé pour le défendre un avocat du barreau local. Peut-être avaient-ils un autre rendez-vous avec quelque personnalité locale susceptible de les conseiller dans leurs différentes affaires (on a le choix des personnalités locales). Peut-être sont-ils passés là par hasard avant d'aller prier la Bonne Mère ou caboter dans les calanques. Mais leur présence a du impressionner la Cour.

 

Jamais auparavant quand il s'est agi de défendre les vrais intérêts de la ville, de justifier du bien-fondé d'une décision communale, de soutenir un dossier d'intérêt public, jamais Me Del Poso n'avait pris la peine d'aller au Tribunal administratif de Montpellier (c'est pourtant plus près et les affaires en valaient souvent la peine). Rappelons que cette procédure (de démission d'office) est censée être ouverte dans l'intérêt de l'Etat, le maire agit là au nom de l'Etat, mais c'est la commune qui paye les honoraires de l'avocat d'Aix-en-Provence et les frais de ces messieurs de la mairie (déplacement et bouillabaisse de circonstance). Pourquoi donc se seraient-ils privés de cette escapade?

 

Les pugnace ne sont pas financièrement couverts par le budget communal. Ils n'ont pas fait le déplacement. Ils s'en sont remis à leur avocate (qu'ils rétribuent), à la Cour (qu'ils ne cherchent pas à impressionner) et au destin (qu'ils ne redoutent pas vu que la participation à ce conseil municipal fantoche n'est pour eux d'aucune utilité sauf de déranger par leur présence et leurs propos la molle harmonie de la troupe silencieuse et de son opposition légitime).


Tous deux, le maître et son éminence grise, ont donc assisté à l'audience, muets bien sûr mais vigilants comme sait l'être en conseil municipal "l'inqualifiable" directeur de cabinet. Sans doute satisfaits des conclusions du rapporteur public qui a proposé le rejet de nos recours, sans doute inquiets à l'écoute de notre avocate qui a fait valoir une argumentation susceptible d'infléchir la Cour.

 

Encore plusieurs semaines de suspens pour M. Thierry Del Poso en attendant le délibéré, il va lui falloir prendre quelques tranquillisants car de toutes façons les actions qui le menacent vraiment ne se régleront pas en Conseil Municipal.

 

Nous reviendrons du reste sur les deux procédures qui ont été évoquées, dans la confusion totale sous la présidence incohérente de l'adjoint Sirvente, lors de la dernière séance du 9 avril.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Juin 14/04/2013 09:57


il serait interessant de voir la note de frais de nos amis. La ville paie deja des avocats pour cela .... Notre maire intentant des procedures dans de nombreux tribunaux en  France et a
paris, je suis curieux de voir quelle sera la delegation qui se rendra dans la capitale en Juin pour "veiller" aux interets des sommes engagees par les contribuables ....?????


Reponse bientôt !

Pierrette 13/04/2013 19:18

De quel inqualifiable personnage parlez vous, ils sont nombreux ces derniers temps. Inquiets ces temps derniers et encore plus demain.

pugnace 13/04/2013 19:34



"inqualifiable" ne veut pas dire "inquiet" ni non identifiable ... d'ailleurs vous l'avez bien reconnu, il est partout



Grr 13/04/2013 10:39


Cette  présence insolite d’un maire et de son chef de
cabinet, en goguette loin de leur base, a forcément une signification. N’en font-ils pas trop et n’y avait-il rien de plus fondamental à faire sur Saint-Cyprien ce jour-là ? Ce
déplacement  du maître et de son conseiller personnel pourrait être interprété et mal compris par la cour ! Faut-il que l’enjeu de votre éviction
du Conseil Municipal leur paraisse plus important que l’incongruité de leur virée ! Aussi, quel que soit le résultat de cet appel, c’est ce déplacement à deux que nous
retiendrons. 


 

CITATION 13/04/2013 10:28


« Quand l'ordre est injustice, le désordre est déjà un commencement de justice. »


de Romain Rolland

ESPOIR 13/04/2013 10:27


En chaque homme à qui le pouvoir de juger a été confié se trouve un etre humain libre d'honorer la Justice, en dépit des besoins exigés et de leurs conséquences


 

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html