Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 06:00

Au niveau des masses et au travers des évolutions depuis 3 ans, la pratique budgétaire (on n'ose pas parler de politique budgétaire) semble étrange. Et plus encore extravagante, incongrue, paradoxale.

 

1°/ une extravagance : le montant du budget.

Le budget décide le montant de crédits nécessaire pour assurer les services publics communaux (fonctionnement et investissements) et ces services sont grosso modo constants d’une année sur l’autre. Entre 2010 et 2013 il n’y a pas eu de réforme dans l’organisation ni dans la qualité des services. Et la population n’a guère varié en 3 ans, en tout cas pas de façon à modifier fluctuer les besoins de crédits. Or les masses budgétaires ont enregistré des variations surprenantes. Les montants des budgets ont évolué sans aucune régularité : voyez plutôt …

  •  Budget primitif de 2010 = 29 millions 436
  •  Budget primitif de 2011 = 53 millions 980 soit + 85 %
  •  Budget primitif de 2012 = 42 millions 583 soit – 21 %
  •  Budget primitif de 2013 = 36 millions 452 soit - 14 %

A tout le moins, la continuité n’est pas la ligne directrice des autorités budgétaires de la ville. En fait, c’est M. Ambroise qui a fait les budgets : je m’explique pour dissiper tout risque de diffamation, c’est la vente du camping Al Fourty et c’est le « cash » de M. Ambroise (encaissé en 2011) qui a bouleversé toute la logique budgétaire. Car il y a une deuxième étrangeté :

 

 

2°/ une incongruité : le suréqulibre des budgets.

  Etrangeté pour le moins paradoxale dans une commune qui, la campagne électorale de 2009 l’a suffisamment mis sur la place publique, souffre de deux maux, le surendettement et la surimposition, deux maux endémiques rarement générateurs d’excédents budgétaires. Or, ici, miracle (disons plutôt « mirage ») le budget s’équilibre par la magie des reports d’une année sur l’autre. Le budget 2011 (avant le « cash Ambroise ») n’avait enregistré qu’un report de 373 000 €. Mais ensuit : en 2012 le budget primitif s’est engraissé de 3 millions 296 euros et record en 2013 les excédents récupérés au BP sont de 4 millions 237.

 

Ces excédents reportés (4,2) représentent 11,66% du total du budget (36 millions) et même bien davantage si l’on exclue les dépenses d’ordre qui sont comptabilisées dans le total.

 

Ce qui veut dire que le produit de la vente du camping a été thésaurisé (au Trésor public), gelé depuis 2 ans, sans aucun profit, sans aucun emploi pour la commune, subissant même la dépréciation monétaire. La commune a certes adopté une délibération technocratique relativement à la gestion de la dette, elle a même un consultant financier mais, comme nos aïeux qui glissaient les billets épargnés entre les draps de lit, la commune a laissé dormir dans la caisse du trésor le cash de M. Ambroise. Cela lui a permis de se constituer un oreiller permettant d’avoir un budget confortable en 2013 et 2014 : les élections sont là. D’où le montage artificieux d’une provision de 3 millions d’euros, destinée théoriquement à amortir les variations éventuelles de taux (sur les emprunts à taux variables), mais surtout à structurer la réserve électorale de 2014.

 

Voilà comment ici on continue à ne pas faire de bonnes finances mais on fait de la petite politique. Jacques Bouille faisait de la cavalerie en finançant les amortissements d’emprunts par de nouveaux emprunts : il finançait l’immédiat par les impôts légués à la génération suivante. Thierry Del Poso finance l’immédiat en liquidant le patrimoine, il puise dans les avoirs transférés par les générations précédentes pour huiler au jour le jour des budgets dénués d’ampleur et de dessein politique. L’augmentation des impôts viendra après épuisement de la tire-lire.

 

 

3°/ un paradoxe : les contributions et la dette.Face aux deux maux hérités de la gestion précédente, le surendettement et la surficalistion, on nous l’a assez rabâché : la gestion rigoureuse de cette majorité aurait permis de ne pas augmenter les impôts et de réduire la dette. Or que constate-t-on quand on compare les budgets ?

 

  •  Le produit des contributions directes est passé de 11.076.000 en 2010 à 11.935.000 en 2013. La commune n’a pas augmenté les taux d’imposition (mais elle ne les a pas baissés malgré l’actualisation des bases) et le produit encaissé a néanmoins augmenté : les impôts payés par les contribuables ont augmenté de 7,78 %
  • De l'autre côté, la dette dont on nous dit qu’elle a été réduite de 30% pèse toujours autant sur le budget communal. Les annuités payées par la commune sont de :

- 4, 333 millions en 2011

- 4, 370 millions en 2012

- 4, 198 millions en 2013

 

Donc pour résumer, constatons que l’alourdissement fiscal a été très nettement supérieur (859 000 euros) à l’allègement de l’annuité (moins de 200 000 euros): quelle efficacité !

 

Ces observations sur les masses et les évolutions montrent encore une fois que la politique budgétaire pâtit toujours de la même irréflexion sur les perspectives et d’une improvisation relevant du bricolage dont témoignent l’insignifiance du Débat d’orientation budgétaire et l’absence dans le document voté le 6 mars de toute présentation mettant les chiffres en cohérence et fixant les grands choix.

 

Faute de grands choix on tentera pour comprendre ces étrangetés d’entrer, demain ou après-demain, dans le détail des dépenses en analysant quelques articles significatifs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

damien 26/03/2013 19:54


dommage qu il n y et pas plus de juge gentil en france et surtout dans certaines regions

lecteur 26/03/2013 18:21


Si la rectification est faite, on va donc s'apercevoir que TDP crève le plafond maxi observé, si j'ai bien compris le tableau.

ventre saint-gris 26/03/2013 13:19


Plus nous serons nombreux à envoyer des emails plus vite l'info sera rectifiée : Rendons à César....

mi-figue,... 26/03/2013 12:29


Le maire de Prades a dû demander lui-même à l'Indépendant de corriger l'information qui le concerne et qui le "grandit" puisque, grand seigneur, il prend moins d'indemnités que la loi ne
l'autoriserait à le faire. Notre maire par contre ne peut  partager spontanément cette démarche de transparence. La valeur des individus étant proportionnelle au salaire perçu, il
donnerait à croire qu'il veut se positionner au-dessus du lot. En négligeant de corriger l'info et de porter à la connaissance du bon peuple la somme exacte de ses indemnités, il
fait acte de modestie. Nous voilà soulagés...C'est donc bien au rédacteur de l'Indépendant qu'il faut s'adresser: nous voulons garder confiance en cet organe de presse pour dire ce qui est
et donc pour étaler au grand jour la valeur chiffrée de notre maire.

petite fille de pécheur 26/03/2013 11:52


Au prix de la sardine et comme on en peche plus beaucoup, mon grand père me dit de me présenter aux prochaines élections. Qui me veut sur sa liste? J'ai déja dit que j'apprend vite.

optimiste 26/03/2013 11:48


On est les meilleurs! Nos élus touchent le plafond, et ils sont nombreux, les bougres! C'est que nous ne sommes pas des minables à Saint-Cyprien. Vous avez donc raison, Pugnace, de rétablir la
vérité des chiffres: la timidité naturelle de nos élus les conduit à des modesties qu'heureusement vous bousculez. Nous sommes fiers d'avoir des élus qui s'estiment et qui fixent leurs services à
ce prix-là. Parce qu'ils le valent bien.

PUGNACE 26/03/2013 09:33


L'INDEPENDNT a rectifié l'erreur commise dans la présentation des indemnités du maire de ... Prades. Le journal s'est empressé de préciser que ce maire ne percevait pas le maximum autorisé et a
donc corrigé à la baisse le montant publié hier.


 


Quant au maire de Saint-Cyprien ... aucun rectificatif n'a été apporté. Si cette abstention se prolongeait, cela risquerait de créer un doute fâcheux sur la fiabilité de ce "grand" journal et
notamment sur l'objectivité de ses informations sur notre commune.


 


 

pugnace 26/03/2013 09:34



on fera donc un rappel à la rédaction



minable 25/03/2013 23:05


S'occuper des autres a un prix. Si on n'affiche pas son ambition pour soi-même, comment faire croire qu'on veut le
bien des autres? L'embêtant, c'est que ce prix est fixé par l'intéressé lui-même avec certes un cadrage légal, mais voté...par les intéressés eux-mêmes! Etonnant, non? 

CITOYEN 25/03/2013 20:29


Pour soi, avec l'argent des autres, la générosité devient un acte naturel.

Jaloux 25/03/2013 17:16


 Avec plus de 6000 euros par mois d'indemnités (nettement plus certainement avec les "à-côtés"; et encore plus avec son salaire professionnel..!), notre maire est
définitivement sorti de la zone des minables que Monsieur Coppé a fxée à 5000. Apportant ainsi  la preuve qu'il a de l'ambition, le "Maître" pourra décrocher l'investiture
convoitée...et faire le bien autour de lui. 

PUGNACE 25/03/2013 15:12


ENCORE UNE DESINFORMATION FINANCIERE !


L'Indépendant a publié ce matin le tableau des indemnités perçues par les maires des principales communes; Par malchance (ou désinformation inspirée de la place Desnoyers) le montant de M. DEL
POSO est gravement sousestimé. L'erreur a été signalée à la rédaction en chef du journal qui en a accusé réception. Voici pour votre information et pour vous permettre de rectifier autour de vous
cette mise au point envoyée à l'Indépendant.


"monsieur le rédacteur en chef


La loupe que vous avez posée sur les indemnités des élus semble avoir été quelque peu embuée (sans doute par les déclarations des intéressés) ... tout au moins dans un cas que je connais bien :
celui de Saint-Cyprien.


1°/ d'une part les élus se sont octroyé une majoration de 40 % par rapport au taux de base, au bénéfice de la situation de chef-lieu de canton et de commune touristique. Cela n'est pas illégal
mais est particulièrement mal venu dans une commune dont le surendettement et la surfiscalisation auraient justifié qu'ils fassent un petit effort pour contribuer au redressement financier. En
qualité d'adjoint aux finances à l'époque j'avais désapprouvé cette majoration qui a cependant été votée et qui est appliquée depuis 2009. De ce fait l'indemnité de base du maire étant de 2470
euros, sa version majorée à Saint-Cyprien est de 3459 euros


2°/ d'autre part l'indemnité de président de communauté de communes est désormais établie sur la base d'une population de plus de 20 000 habitants agglomérés, seuil que M. Del Poso a réussi à
atteindre en étendant depuis le 1er janvier la communauté Sud-Roussillon à 3 autres communes. De ce fait le conseil de communauté nouvelle formule a voté une indemnité de 2566 euros à M. Del
Poso.


Le total mensuel est donc de 3459 + 2566 = 6 025 euros et non pas 4133 comme publié dans votre article du 25 mars. L'écart est assez important et la dissimulation trop significative pour que
votre attachement à l'exactitude néglige de rectifier cette erreur dont vous n'étes pas responsable.


d'avance je vous remercie de l'attention portée à cette information."

pugnace 25/03/2013 15:16



si, par extraordinaire, le journal ne publiait pas rapidement ce rectificatif, il serait bon que soient envoyés en nombre des courriers de lecteurs exigeant que la vérité soit
rétablie ... ne serait-ce que pour le crédit du journal



Nestor 25/03/2013 13:42


S'il n'y avait que le Budget qui soit mal présenté

Takuso-haïku 25/03/2013 12:57


Y a qu'à attendre / Le printemps arrive enfin / cerisiers blancs.


Y a qu'à attendre / Lourdes chaleurs de l'été / ses traînées blanches.


Ya qu'à attendre / Origami en patience / dépouillement.


Y a qu'à attendre / Zens dans le jardin de pierres / l'heure du thé.


 

pugnace 25/03/2013 14:56



vieilles rengaines


l'isoloir est en deuil


ah! le sorti de l'urne !



ventre saint-gris 25/03/2013 11:00


"Y a qu'à jeter le kleneex, quand il est usagè à la poubelle!

Aigri 25/03/2013 10:52


"Thierry Del Poso finance l’immédiat en liquidant le patrimoine, il puise dans les avoirs transférés par les générations précédentes pour huiler au jour le jour des
budgets dénués d’ampleur et de dessein politique. L’augmentation des impôts viendra après épuisement de la tire-lire."


Que dire? On ne peut mieux
dire!                                                     
Alors, gémissons et
pleurons...                                                             
D'autres idées, amis blogueurs? 
Oui?                                                                                                     
  Je commence la phrase-réponse:  "Y a qu'à......"

my darling 25/03/2013 10:51


voir l'article dans le blog "mydarling"   http://st-cyprien.blogspot.fr/

pugnace 25/03/2013 10:56



si le lien ci-dessus ne fonctionne pas cliquez sur le lien dans la liste des blogs répertoriés ci-contre à "st-cypmydarling"



rassurez-nous, monsieur l'adjoint 25/03/2013 09:21


Nous attendons de la part de l'adjoint aux finances un démenti très détaillé, par le moyen qui lui conviendra.


Et pas une simple dénégation .


C'est ça, la vraie démocratie !

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html