Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 10:36

 Certains se sont étonnés que le consultant financier appelé en renfort (renfort certes bien nécessaire quand on voit la piètre prestation publique de MM. Del Poso et Andrault) ait pu faire preuve d'une telle décontraction tout au long des débats budgétaires de mardi dernier. Il était surprenant qu'il puisse consciencieusement se curer le nez dans le dos du maire et en même temps suivre avec pertinence les échanges sur le compte et le budget. Et ensuite venir à la gauche du maire répondre aussi brillamment c'est-à-dire avec la condescendance du "sachant" qui ne peut que sourire niaisement aux ignares en expliquant que les choses sont ainsi qu'il l'a dit sauf si la conjoncture vient à les rendre meilleures pour la plus grande satisfaction de tous.

 

Tout s'explique: ce monsieur, M. Pascal HEYMES, est un expert, sinon des finances, du moins de Saint-Cyprien. Ce fut le conseiller de l'ancien maire. On a fait appel à lui dès 2002 pour analyser la situation et faire de la prospective : on a vu le résultat.

 

Ainsi M. Del Poso, le chevalier blanc qui voulait rompre avec la gestion précédente calamiteuse, qui voulait redresser la situation financière catastrophique de la commune, qui a changé pour cela d'adjoint aux finances en novembre 2009 a eu la géniale idée de faire appel à celui qui avait précédemment si efficacement conseillé la commune. Certes on lui écrit à Voiron pour faire illusion mais il a toujours son cabinet à Montpellier et c'est bien le même homme, le même cabinet d'expert.

 

Le même qui a servi un DOB creux et sans perspective, puis un budget insipide, impuissant et gaspilleur. Au grand soulagement évidemment des maire et adjoints qui ignorent tout d'un budget et se satisfont d'une gestion au jour le jour, pourvu qu'elle soit validée par les honoraires d'un cabinet d'avocat ou de consultant. La médiocrité délègue et recueille la médiocrité.

  

Question à + 40% : pourquoi quand on se sait incapable, fait-on appel à des gens qui ont dans le passé fait la preuve de leur nocivité?

 

Y a-t-il une fatalité sur Saint-Cyprien?

 

Y a-t-il une connivence entre Stratorial et Saint-Cyprien, ou quelqu'un de Saint-Cyprien?

L'aberration autorise toutes les hypothèses allant de l'incompétence à la sottise en passant par la manipulation.   

  

Voici les preuves de l'identité des "experts"  

 

 1    le "marché" 2010 

 

stratorial-001.jpg

 

    2    le "marché" 2002 

 

stratorial.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Stechkin 27/04/2010 08:52



Monsieur Heymes,quand on veut jouer les donneurs de leçons,il faut avant tout donner l 'exemple,et vous n 'auriez donc  jamais dû accepter un marché dont l 'illégalité n 'a pu échapper à un
spécialiste des collectivités tel que vous...


Vous avez perdu toute crédibilité aux yeux de la population qui vous a lu...



moxy 25/04/2010 23:58



Pour ma part cher Monsieur je constate que les delais et les dates de signature ne vous ont pas permis de travailler legalement ! vous avez accepté de l'interimaire une mission "biaisee" . Le
mieux serait de le reconnaitre car la verite va eclater ne serait ce qu'avec d'eventuelles expertises sur l'envoi des documents. vous dites ne pas avoir eu de contacts depuis 2002 mais comment se
fait il que vous ayez pu faire ce dossier en 2 jours ???? ou alors notre interimaire a menti sur toute la ligne .... Ce qui est sur c'est que l'un des deux ment ...... et peut etre n'etes vous
pas au courrant des soucis de l'interimaire .....A vous de donner la verité !



Constat 25/04/2010 23:45



Merci M. Heymes de vos explications et merci à Pugnace de ne pas les avoir "modérées". M. Heymes, vous nous dites "le consultant propose, informe et explique"... ce qui revient à penser
qu'effectivement vos explications (selon votre texte) n'ont pas été entendues par l'ancienne municipalité. Ne peut-on alors légitimement penser que le recours au service d'un consultant ne soit
qu'un artifice de + pour masquer une gestion, pour le moins hasardeuse. Dans pareille hypothèse, vous participez, même si cela n'est pas de votre volonté, à un système qui perennise des
méthodes de gestion critiquables. Lorsque votre mission achevée, vous en constatez l'échec, vos propositions, informations et explications sont restées lettres mortes, n'avez-vous pas alors
le sentiment de l'inefficacité de votre concours? Nous, si, sans même préjuger de votre bonne foi. Dans le contexte actuel, vous comprendrez aisément que le recours à un consultant "non entendu"
par l'ancienne municipalité est politiquement choquant de la part d'un Maire qui s'est fait élire sur un engagement fort de renouveau total. Cela nous est d'autant plus difficile à admettre qu'il
a mis le thème du redressement financier au centre de ses arguments de campagne et qu'il doit pour beaucoup son élection à la mise en avant d'un ancien Préfet/TPG pour (sans besoin de
consultant exterieur / frais inhérents) redresser la situation catastrophique de la ville. Vous connaissez l'histoire et avez accepté de reprendre ce dossier de Saint-Cyp dans des conditions (ne
serait-ce que de temps) peu propices à une préparation sérieuse du DOB / budget. J'ai assisté au CM sur le vote du budget et votre prestation ne m'a pas convaincu. Vous auriez pu
anticiper, et à défaut rebondir sur l'argumentaire budgétaire de l'opposition... l'expliquer au Maire...vous n'en avez rien fait et le budget 2010 ne comporte pas l'ombre d'une amorce
de désendettement de la ville, ni de baisse des taux d'imposition... Alors, oui la question ne me paraît pas diffamatoire: à quoi ont servi vos conseils passés ? A quoi a servi votre
prestation présente? sinon à servir une certaine continuité de méthode gestionnaire inadaptée à l'urgence de redressement des finances communales. Pour ma part, je ne cherche pas, par
ces remarques, à porter atteinte à votre intégrité, mais je constate que votre mission est "légère"...  



pascal.heymes34@orange.fr 25/04/2010 22:14



Bonsoir,


je vous remercie d'avoir publié mon commentaire... mais sans la fin, qui a été coupée, sans doute parce que ce texte excédait le maximum autorisé. Voici par conséquent à nouveau la fin du texte :


La préservation des grands équilibres financiers des collectivités locales est une préoccupation constante dans mes
missions de conseils (environ 500 depuis 1985, date à laquelle je suis devenu consultant) contrairement à ce que vous écrivez en indiquant que j’ai « mené la commune au surendettement ».


 Même si votre intention n’était pas malveillante et fondée
sur votre préoccupation relative à la situation financière de Saint Cyprien, votre propos présente un caractère diffamatoire et porte gravement atteinte à mes compétences professionnelles.


 Je vous remercie de bien vouloir publier in extenso ce
commentaire, que j’assimile à un droit de réponse à vos affirmations et d’en tenir compte dans vos futurs articles. Je me limiterai à cette intervention dans votre blog.


 


Pascal HEYMES,


Consultant en finances locales


 



pugnace 26/04/2010 07:47



1/ce n'est ni le lieu ni le moment de dialoguer entre nous sur la situation financière de la ville. Il fallait le faire en conseil, en commission avec des documents, (diaporama) des graphiques,
des exposés sur le désendettement, la rénégociation , le port etc etc. Il fallait expliquer à ceux qui ne veulent pas savoir et il fallait discuter avec ceux qui ont conscience de la situation.
Cela n'a pas été fait: la faute à qui? au maire, au consultant, aux deux.


2/ vous expliquez ce que le 1/3 du conseil a prétendu, à savoir que la gestion budgétaire est la responsabilité des élus. Vous n'avez été qu'un alibi, les élus ne se sont en rien approprié
l'analyse et la réflexion indispensables en la matière. Il faut dire que vos supports pédagogiques et vos exposés n'étaient pas de nature à exciter leur curiosité et à enrichir leur culture
financière. Votre aide est un emplatre sur une jambe de bois.    


3/ votre prestation n'est pas conforme à la demande et aux besoins


4/ l'octroi du marché a été faussé


5/ le budget 2010 est un coup pour rien.Et là comme toujours, qui n'avance pas recule: en n'affrontant pas la réalité, on la complique, on diffère la sortie de crise et on alourdit la
situation. C'est là la faute majeure du maire et c'est là votre "raté" que d'avoir cautionné cette passivité budgétaire.c'est d'autantplus grave devotre part que vous en connaissiez la gravité.


On en reste là entre nous: la responsabilté première en incombe à ceux qui vous ont passé commande, irrégulièrement et pour rien.Qui ont été incapables de formaliser le cahier des charges, puis
d'élaborer en concertation les choix opportuns et se sont abandonnés à la facilité d'un pouvoir discrétionnaire (régalien, sourd et aveugle, mais assuré) qu'ils croient tirer du verdict
passé des urnes.  



Pascal HEYMES 25/04/2010 19:28



Votre blog fait état d’une mission de conseil que j’ai réalisée pour le compte de la Ville de Saint Cyprien en 2002 en
précisant que j’étais « celui qui avait mené la commune là où elle est, dans le surendettement et la surimposition »  et « qui [a] dans le passé fait la preuve de [sa] nocivité »


 


Après m’être interrogé sur la pertinence d’une réponse à cette affirmation…. et aux différentes allégations qui ont suivi, le temps me
paraît venu d’une intervention de ma part. Je me sens diffamé par vos propos qui sont inexacts. Sans doute est-ce bien involontairement de votre part : la situation financière préoccupante
de la ville appelle une recherche d’explication et se traduit par une colère qui s’exprime dans le débat public et probablement n’avez-vous pas eu communication des résultats de mes travaux remis
en 2002.


 


Je tiens tout d’abord à préciser que la mission que j’ai réalisée entre novembre 2001 et février 2002 a donné lieu à un restitution
aux élus de Saint Cyprien en février 2002. A l’issue de cette réunion, je n’ai effectué aucune autre prestation de conseils ou d’étude pour le compte de la Ville de Saint Cyprien.


 


J’écrivais en février 2002,  dans un premier document d’analyse financière
rétrospective :  « la Ville, plus encore que les années précédentes, se trouve très près d’un
financement par l’emprunt du remboursement du capital de la dette, ligne rouge infranchissable : l’année 2001 fait apparaître les premières conséquences du fort recours à l’emprunt sur
l’annuité de la dette, conséquences d’autant plus fortes que la croissance des dépenses courantes ne s’est pas ralentie, bien au contraire.


La rupture de cette tendance est impérative, sous peine de déséquilibre financier grave.


Autant, sinon davantage, qu’un travail sur l’encours de dette, le
ralentissement de la croissance des dépenses de gestion constitue la clef des équilibres futurs de la collectivité.


Une limitation forte de la croissance des frais de personnel et des charges de
gestion courante, notamment des subventions, devra être envisagée, de même que la décélération des dépenses d’équipement et du volume annuel d’emprunts. »


En février 2002, dans le document d’analyse financière prospective que vous évoquez, je préconisais, pour rétablir la situation
financière de la ville à l’horizon 2005, les éléments suivants :


·         Une évolution des
charges de fonctionnement, hors intérêts, comprise, selon les postes entre 2,5% et 4,5% par an au maximum, inflation comprise


·         Une évolution des taux
d’imposition de 3% par an pendant 3 ans (ce qui aboutissait à un niveau de taux inférieur à celui effectivement constaté en 2005)


·         Un volume de dépenses
d’investissements limité à 15,7 M€ sur 4 années (2002-2005)


Ces hypothèses conduisaient à un encours de dette au 31 décembre 2005 de 24 M€, stable par rapport au niveau de 2001, et un ratio
stock de dette/épargne brute de 10 ans, en dessous de la zone rouge de 15 ans.


 


La situation financière effective de la Ville en 2005 a été très éloignée de ces préconisations. Je rappelle, mais vous connaissez
comme moi cette situation, que l’encours de dette au 31 décembre 2008 a atteint 54,5 M€ et le ratio stock de dette / épargne brute 33,5 ans.


 


 


En matière de conseils et d’études financières, le consultant propose, informe et explique, les élus disposent et il est pour le moins
… inélégant, pour ne pas dire plus, de me faire porter la responsabilité de la situation financière extrêmement difficile de la Ville en 2008, alors que dès 2002 j’avais fait des préconisations
pour éviter à la Ville à court terme une situation financière profondément dégradée.


La préservation des grands équilibres financiers des collectivités locales est une préoccupation constante dans mes
missions



pugnace 25/04/2010 20:29



La prestation servie au conseil municipal ne confirme guère la belle phrase finale de M. HEYMES.


Quant au reste, constatons simplement qu'il n'a servi à rien en 2002 comme en 2010, n'est-ce pas de la nocivité que de se faire honorer pour rien? Est-ce pour cela qu'on a à nouveau fait appel à
lui de préférence aux 3 autres cabinets que l'on évincés?.



citoyen 21/04/2010 19:05



Tout à fait d'accord avec vous "Scandale". Il est grand temps que les réactions d'indignation des uns et des autres s'expriment  en plein jour : une grande manifestation qui rassemblerait
tous ceux qui n'ont pas voté pour que St Cyprien soit traité de cette façon là. Une autre idée : faire un appel aux bonnes volontés qui ont une facilité à la rédaction, pour proposer une lettre à
adresser au préfet, qu'un grand nombre, j'en suis persuadé, signerait.



pugnace 21/04/2010 19:43



ok


 



pollux 21/04/2010 18:54



une nouvelle fois MERCI de mettre ainsi les points sur les I !


 TDP et ses 19 sous-ordres sont de dangereux incapables ; CQFD .


Ce mr Heymes m'a paru plus que suffisant lors du CM et je comprends pourquoi maintenant : il se sait hors d'atteinte quoique fasse  la minorité+Pugnace ...


Tout ce que vous mettez noir sur blanc ci-dessus est cauchemardesque ,


           il est vraiment urgent que la population se bouge mais ...!!!



pugnace 21/04/2010 19:44



c'est de plus en plus urgent


 



bouboule 21/04/2010 18:38



Au mieux il connait les méthodes de la commune , comment faisait il pour renvoyer l'ascenseur . Est ce un spécialiste de ce type d'appareil , nous serions surpris du véritable coût de sa
prestation.


Le pire c'est qu'il soit sincère , dans ce cas nous aurions choisi deux fois la catastrophe.


Et puis quel intérêt réuni les deux Maires Monsieur feu Jacques Bouille et Monsieur Thierry Del Poso  sinon la malléabilité de ce conseiller en gestion de Malheur.



A vomir... 21/04/2010 18:02



Effarant !



pugnace 21/04/2010 18:32



effarant, scandaleux, inadmissible, impensable, indigne, on peut multiplier les qualificatifs: rien, même pas leur incompétence, ne peut expliquer l'inconscience, l'absence de conscience
morale et intellectuelle, de ces nouveaux élus à perpétuer de tels comportements aux résultats aussi pitoyables et à s'enfermer dans un système qui a fait la preuve de ses
turpitudes.


 


 



Scandale 21/04/2010 17:36



C'est absolument scandaleux! TDP et son équipe nous ont menti sur toute la ligne. Dans ces conditions, leur élection me paraît totalement illégitime car il ne s'agit pas là d'une ou de quelques
promesses de campagne non tenues, mais d'un véritable dol citoyen. A ceux qui lisent ce message ne pensez vous pas qu'il,est temps pour nous citoyens de faire entendre notre voix. Je pense qu'une
manifestation rassemblant le plus grand nombre pourrait faire réagir les autorités préfectorales et aider nos élus de l'opposition à rétablir une vraie gestion démocratique!



  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html