Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 18:00

 

 

Face à l’horreur, le slogan " Je suis Charlie " est devenu l’étendard de la liberté et de la résistance à l’obscurantisme. Au lendemain du massacre de mercredi, la symbolique liée à la presse a imposé son explication simple, sa force d'indignation et sa volonté de survivre. L'émotion collective s'est focalisée sur ces 3 mots existentiels : le moi, la vie, les autres. A sa mesure et à sa manière Pugnace a participé à ce rassemblement et ne le renie pas.

 

Aujourd'hui les Charlie se sont multipliés, ils discourent, pleurent et défilent avec pancartes, drapeaux et hymne national. Et les anti-Charlie de s'interroger sur le sens de ce salmigondis politique autour d'une interprétation univoque d'un drame qui leur paraît irréductible à une caricature et de douter de l'avenir de ces convivialités plus ou moins hypocrites et à coup sûr éphémères.

 

Ils disent : gare au méli, mélo ... gare au Charlie, Charlot.

Car depuis le 7 janvier les choses ont évolué et la réalité s'est complexifiée, les évènements se sont alourdis, le slogan fusionnel risque désormais d'abuser et d'être instrumentalisé. Charlie n'est pas seul dans le drame. Il n'est plus le symbole exclusif de la folie meutrière du terrorisme, s'il l'a jamais été. Les cibles, institutionnelles et humaines, sont multiples et diverses. L'unanimisme apparent du slogan ne répond plus à la réalité multiforme des faits ni à l'authenticité des divers porteurs de pancartes ralliés au mouvement collectif. 

 

 

LUZ lui-même, dessinateur emblématique de l’hebdo, s'interroge sur le sens conféré à ce massacre : il minimise le poids emblématique de Charlie, il supporte mal la récupération du meurtre de ses confrères caricaturistes.  " Aujourd’hui, écrit-il, on a l’impression que Charlie est tombé pour la liberté d’expression. Nos copains sont juste morts" et il met en garde " Les gens s’expriment comme ils veulent mais il ne faut pas que la République ressemble à une pleureuse de la Corée du Nord. Ce serait dommage."

Son interview dans "les inrocks" mérite d'être lu : cliquez ici  ....LUZ

 

 

Aujourd'hui la célébrité des dessinateurs, que certains pleurent sans les avoir aimés, n'occulte plus les noms des victimes collatérales - telles le modeste agent de maintenance qui fut la 1ère victime des forcenés simplement parce qu'il était là pour travailler - ou des fonctionnaires de police, police d'Etat ou municipale, qui, hommes ou femme, blanc, noir ou basané, catholique, musulman ou agnostique sont morts en service, car ils étaient là pour protéger les autres.

 

 

Aujourd'hui la brutalité du choc Charlie prend aussi un autre sens après la prise d'otages dans l'hyper casher: 4 civils tués parce qu'ils étaient juifs. Ils n'ont pas été tués parce qu'ils étaient Charlie ou policiers, mais parce qu'ils n'étaient qu'eux-mêmes, faisant leurs achats de shabbat dans un magasin casher : c'était trop pour les fous d'Allah, ils n'avaient pas le droit de vivre, à leurs yeux leur seule existence en tant que juifs offensait Allah autant que les blasphèmes de Charlie.

 

 

Aujourd'hui, les Français ne peuvent plus être Charlie, ils sont aussi et plus encore Frédéric (l'agent de maintenance mort pour rien), Ahmed (ce policier musulman odieusement achevé sur le trottoir parisien) ou Yohav (l'étudiant de 22 ans tué à Vincennes).

 

Plus question de se replier dans le larmoiement indigné des amis posthumes de Charlie ou d'applaudir à la récupération personnelle (sur grand écran) et verbalement grandiloquente de la France,charlie charlot de la République et de la liberté de la presse par tel ou tel qui, tout en enfreignant quotidiennement la loi de la République, poursuit des blogs dits "nauséabonds" devant la XVII ème chambre correctionnelle de Paris (celle-là même qui a débouté les plaignants contre Charlie hebdo !)

 

Qui veut faire l'ange fait la bête, qui veut être Charlie fait Charlot.

 

La défense et l'illustration de la liberté, de l'égalité, de la fraternité et ajoutons de la laïcité méritent certes des rassemblements et des défilés spectaculaires de citoyens et même de chefs d'Etat européens ... à condition de n'être pas le show final et populaire d'un drame mais une mobilisation durable, nationale et européenne, pour un combat discret, austère, persévérant mais sans gloire ni reconnaissance publique, celui quotidien de la pratique scrupuleuse du contrat social et républicain qui unit Charlie, Frédéric, Ahmed et Yohav et qui nous défend tous contre les sectarismes, les fanatismes autant qu'il nous préserve des égoïsmes et des communautarismes.

 

Une nation, un peuple, une démocratie ont besoin de symboles, de devises, de rites, de "journées historiques" surtout dans l'épreuve, face aux agressions extérieures ou aux tourments internes. Mais maintenant, après les défilés d'exorcisme, de deuil et de réconcilaition, au-delà des "carnavals de la parole" (dixit Jacques Julliard), maintenant qu'est-ce qu'on fait? C'est le grand défi lancé à l'Etat et à ses élus responsables, c'est aussi le défi auquel nous aurons tous à faire face.

 

Sans prétendre y répondre ici, posons simplement la question en reprenant la conclusion de deux intellectuels dans le Monde de ce dimanche qui ne doit pas être pas seulement un jour de marche oecuménique : "les évènements du 7 janvier nous rappellent que la démocratie n'est pas seulement un régime politique, c'est un défi, une lutte, un bien public qui doit être défendu. non pas contre des ennemis fantasmés mais contre nos propres faiblesses, nos propres limites, notre résignation... Réagissons et organisons-nous."

 

 

Réagissons tous les jours pour pouvoir dire "je suis, nous sommes" et non pas "je suis, nous suivons"

 

 

"je suis Pugnace"

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

jesuisStCyp 15/01/2015 06:18







Prophète cacahouètes ! ... histoire de cœur
un cœur qui c'est peut être trop précipitamment accéléré ce matin à 7h en passant devant les points de diffusion de la presse à Saint-Cyprien et en observant les différentes
queues qui s'étaient formées depuis près d'une heure...Tiens donc les cyprianais seraient-ils devenus avides d'informations concernant cette chère petite station balnéaire

auraient-ils brusquement envie de savoir comment on utilise leurs petites économies largement
(cette année encore +plus+) déposées dans l'escarcelle municipale ? 
auraient-ils envie de savoir comment évolue l'affaire du camping Al-Fourty (dénoncée par la Justice administrative en décembre) ?
peut-être besoin d'information sur l'incroyable cadeau de Noël du maire au gérant de la société qui l'exploite sur sa nouvelle bannière?
seraient-ils brusquement intéressés à savoir comment le risque (qui va devenir inévitable) de brader leurs derniers bijoux de famille va se mettre en place prochainement ?...
...alors le cœur emplit d'émotion on interroge les vaillants citoyens sur leur motivation première, pour apprendre qu'ils sont là pour attendre la livraison de leur
nouveau Charlie Hebdo Officiel,...celui des survivants
TDP le vilain petit prophète de St-Cyprien (celui qui oblige à nous prosterner)
les survivants de Pugnace, ceux qui se battent pour libérer l'information à St-Cyp
longue est encore l'année...on verra plus tard !





n'est pas charlie qui veut 14/01/2015 19:33


Les relations publiques ne sont plus ce qu'elles étaient ! Encore, faudrait-il savoir que 2 et 2 font 4! pas besoin de grandes études pour le comprendre.


Qui peut-on leurrer ? pas grand monde.


Certains, pour occuper l'espace ont besoin d'une mise en scène, d'apparat , le summun de la discrétion c'est justement d'oeuvrer,  d'être discret, crédible.



Pas besoin d'amuser la galerie


Il n'est pas nécessaire de tirer toujours la couverture à soi.



S'effacer, la vraie grandeur d'âme .....

malek boutik 14/01/2015 09:59


Heureusement le ridicule ne tue pas. Le Peuple s'est mis debout contre le laxisme des Politiques qui ont fait alliance avec : Voir article du Point


http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/malek-boutih-des-elus-locaux-corrompus-ont-pactise-avec-les-gangsters-et-les-islamo-nazis-13-01-2015-1896131_1897.php#xtor=CS2-238


Je vais être très clair. Au sein du PS, je serai désormais sans concession avec les élus corrompus qui passent des deals avec les voyous et les communautés par électoralisme. Il faut qu'on
fasse le ménage dans nos rangs. Nous ne pouvons plus laisser prospérer les supermarchés de la drogue dans nos cités dont on voit qu'ils entretiennent des filières où gangsters et islamo-nazis se
donnent la main. C'est vrai dans les villes de gauche comme dans les villes de droite ou dans les villes UDI qui pactisent avec les dieudonnistes comme en Ile-de-France. Cette affaire traverse
tous les partis. Je ne vais pas être gentil au PS. Il faut que chacun nettoie devant sa porte.

FAUSSAIRES 14/01/2015 09:51


Cet énergumème et son mentor  , à chaque élection ils vont poser pour la photo électorale .


Son mentor pratique bien photoshop , si nécéssaire on fait un montage ( un faux) pour tromper les gens !


Son mentor a échoué partout ou il est passé et là il a trouvé un éléve assidu , tous les deux pour le moment profitent bien de la situation .


Les anti démocrates ont été nombreux à utiliser "CHARLIE ".


Pour les cantonales on va leur faire un petit montage à notre façon !!!

NO PUB 13/01/2015 20:21


Connaissez-vous ?


"dis moi avec qui tu vas et je te dirai qui tu es"


C'est ainsi qu'une plume avisée a pensé investir nos cerveaux, en ces circonstances, fragilisés.


N'est pas né, qui confond Préfecture et ciné.


 

pelican 13/01/2015 20:11


AU POST 9


ENTIEREMENT D ACCORD AVEC VOUS , le ridicule ne tue pas !!

Pathétique 13/01/2015 15:18


Pathétique la récupération de l'esprit "Charlie" par un maire qui a multiplé les plaintes contre les blogs et a menacé les auteurs des blogs de lourdes peines mais aussi leurs lecteurs !


Pathétique la récupération de l'esprit "Charlie" par un maire qui a déclaré par 2 fois en séance publique du conseil municipal "qu'il n' y aura pas de démocratie à Saint-Cyprien"

petite-fille du pêcheur 13/01/2015 10:37



petite-fille 13/01/2015 11:00



Grand-père a longtemps hésité avant de me missionner pour dire quelque chose sur Charlie. Finalement il a craqué au vu de la
photo que vous montrez sur le blog : un maire avec « grand-panneau-Charlie » ; il serait resté décemment anonyme dans la foule s’il n’avait eu pour principal objectif de faire
savoir qu’il était là. Et bien sûr c’est le directeur de cabinet qui s’est chargé de l’annoncer au bon peuple…Notre maire a donc été Charlie dimanche!


C’est ça qui fait bondir Grand-père. Je vous passe les jeux de mots dont il se régale ; chacun doit les connaître et
sans doute les utiliser. Mais, en gros, il trouve culoté qu’avec toutes les casseroles qu’il traîne derrière lui précisément sur l’exercice de la démocratie et le respect de la liberté
d’expression, le maire ait le toupet de s’en réclamer et d’afficher le respect de ces valeurs au cœur de ses préoccupations.


Il fallait y être, bien sûr, ne serait-ce que pour tenter d’approcher la préfète …Mais l’histoire ne dit pas s’il a marché
jusqu’au bout. Grand-père se souvient d’une marche en souvenir des réfugiés espagnols de Saint-Cyprien : le maire avait donné le signal du départ depuis la plage à tout un groupe d’anciens
dont beaucoup claudiquaient bas ; il avait ensuite retrouvé la troupe boitillante au village. C’est lui qui, frais et dispos, était arrivé le premier : il avait fait le trajet en
voiture.


Oui, Grand-père est caustique et rancunier, je dois avouer. Il n’a pas oublié les commentaires des anciens de
l’époque.


Notre maire avec « grand-panneau-Charlie » a donc marché dimanche! Grand-père espère que les cyprianais
seront nombreux, eux, à ne pas tomber dans le sien.


Moi, j’ajoute que dans toutes les analyses qui sont faites aujourd’hui sur le pourquoi des attentats, il en manque une,
simpliste peut-être, que je vous soumets, une parmi les autres bien sûr sinon elle serait traitée de démagogique. La voilà : il est très important que nos élus soient totalement exemplaires,
toujours( !) mais indispensable en temps de crise ; la population qui connait, elle, les difficultés que l’on sait, souffrante et inquiète, ne peut recevoir de leçons et de consignes
que de personnes qu’elle respecte et qui donnent l’exemple. Lorsqu’on se réclame de valeurs que l’on piétine, on déconsidère ces valeurs. Quel crédit apporter à tous ces grands mots que nous ne
voyons pas vivre pleinement chez ceux que nous avons élus, ni s’appliquer à notre quotidien ? Quelle consistance peuvent avoir ces valeurs aux yeux des jeunes, y compris de ceux qui sont sur
le chemin de la Syrie ?


 



Legal 13/01/2015 09:50


La Préfète sait lire le droit en principe, et elle est chargée de faire appliquer cette décision de Justice. Si elle ne le fait pas comme demandé par le Tribunal d'appel de Marseille elle doit
donner sa démission.

pugnace 13/01/2015 10:58



un préfet ne démissonne pas :  ou il est démis ou il prend le maquis (ça c'est Jean Moulin)


... et peut-être qu'elle réfléchit ... dans son club-house



RIEN A VOIR 12/01/2015 16:55


VU aujourd'hui à la parde, un pelican se gavant de belles carpes , il faudrait que les services municipaux de hâtent de le fair partir, car là il a trouve un garde-manger !


C'est dommage que les deux dames de la "ginguette" soient statiques et ne voient rien, ginguette fermée samedi aprés-midi alors qu'il y avait énormément de monde avec le beau temps, beaucoup
d'enfants, aujourdhui c'est ouvert et il n'y a personne, normal ya école;

ORDRE 12/01/2015 15:07


Je pense que pour bien vivre il faut bien construire sa vie , l'état c'est pareil , il faut qu'il construise bien et c'est loin d'être le cas .


La république n'est pas  respectée , pas protégée , les gardes fous ont été enlevés s'ils ne sont pas remis on tombera dans le vide .


Ces manifestations ont montré qu'on veut de l'ordre .

Je suis 11/01/2015 22:51


N'acceptons pas davantage, ces violences qui ne laissent pas de traces, sous pretexte qu'elles ne tuent pas, car elles empechent de vivre.

Procès 11/01/2015 21:16


CHARB était un monument debout. Un exemple qui devait sauver la démocratie, suivons son impertinence  avec CABU, et leurs amis.


Evitons les CHARLOTS et j'en connais, pour éviter les procès, ils ne seront pas cités mais je sais ils se reconnaitront.



Je suis libre..... 11/01/2015 19:54


Je ne suis pas descendue dans la rue pour défiler, j'ai respecté une minute de silence, et même plusieurs, pour toutes les victimes de cette barbarie, celles de cette semaine en France, celles
depuis des années dans le monde, barbarie au nom d'une idéologie d'un autre temps qui s'appuie sur ce qu'il y a de pire dans l'être humain.


Qui a osé dire "des islamistes étrangers ont frappé notre pays"? ils sont nés en France, ont grandi dans nos cités, ont fréquenté nos écoles! La faute à qui, à quoi?


Ici, je suis libre de penser ce que je veux, aimer qui je veux, adorer le Dieu que je veux, ou ne courber la tête devant aucun, tant que ma liberté n'empiète pas sur celle des autres.


Je regrette que ce mouvement de citoyens réunis dans la même douleur ait été récupéré par les politiques, mais je regrette surtout ces morts inutiles d'anonymes qui se sont trouvées au mauvais
endroit au mauvais moment. C'est à eux que je pense.


Je ne veux choquer personne et je m'en excuse par avance si c'est le cas: je ne pleure pas les journalistes de Charlie Hebdo, je pleure tous les hommes, toutes les femmes, tous les enfants tombés
par la seule volonté de fanatiques.

atao feal 11/01/2015 19:28


Je viens d'entendre, sur FR3, Daniel Mach dire qu'il était Démocrate. C'est bien.


Qu'il vienne expliquer au Maire de Saint-Cyprien ce qu'est la DÉMOCRATIE !!!

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html