Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 00:00

Cela fait un an que nous avons tiré le signal d'alarme en Conseil Municipal. En un mois, nous avions compris que cette équipe élue sur un programme crédible et adapté aux circonstances n'était pas en capacité de tenir ses engagements et surtout ne cherchait pas à s'en donner les moyens. Nos suggestions émises en interne s'étaient révélées stériles. Nous avions préconisé en vain des méthodes, des réorganisations et des axes de réflexion en vue d'analyser les problèmes, les contraintes et les marges de manoeuvre, puis de définir les objectifs et plans de travail et de se doter des structures et moyens humains adaptés. Désespérant de pouvoir mener de façon collégiale l'action de redressement pour laquelle nous nous étions engagés, nous avons publiquement révélé nos craintes dans l'espoir que, avec ou sans nous, le maire et son entourage auraient à coeur de prouver qu'ils étaient dignes de la mission confiée par les électeurs.

 

Un an a passé et le diagnostic du 13 novembre 2009 est hélas confirmé. Il n'y a pratiquement rien à rectifier dans notre déclaration. Sauf à en illustrer l'actualité en renvoyant aux articles publiés entretemps qui jalonnent de déceptions et d'indignations une gestion sans dessein, sans âme et sans sagesse car sans réflexion et sans ouverture sur l'avenir et encore moins sur les autres. Voici donc pour mémoire la profession de foi PUGNACE, nous en soulignons quelques points dont la flagrance a été établie au cours de ces 12 mois :    

 

_______________________________________________________________________________________________________________
Pour Une Gouvernance Nouvelle et une Action Communale Energique
Déclaration lue le 13 novembre 2009 au Conseil Municipal

Elu depuis deux mois le Conseil Municipal de Saint-Cyprien est convié à prendre une décision majeure et emblématique, c’est la première de son mandat, l’achat d’un petit terrain de camping pour 300 000 € ! Elu depuis plus de 50 jours, le maire a enfin pris la décision forte qui donne tout son sens à sa détermination politique : il a recruté un directeur de la communication (décision d’autant plus courageuse que ce n’est pas, comme pronostiqué par la rumeur, un personne de son intimité!) et dans ce contexte 3 adjoints (sur 9) sont obligés de créer, avec le concours de deux autres élus, un groupe de réflexion, de concertation et de propositions, le PUGNACE, pour tenter d’insuffler à la municipalité un élan et une méthode de travail susceptibles de tenir les engagements d’action pris devant les électeurs. Ce groupe de 5 élus issus de la majorité, reste fidèle au programme auquel ils ont participé mais il est animé de la volonté de réaliser rapidement et démocratiquement les actions de redressement financier, moral et politique de cette commune sinistrée pour lesquelles ils ont accepté de s’engager, en dehors de toute ambition et de tout intérêt personnels, a fortiori de toute motivation alimentaire. Il est ouvert au dialogue démocratique donc au concours de tous ceux qui veulent œuvrer dans l’intérêt général, de façon transparente, réfléchie et responsable.

 

Une nouvelle gouvernance et une action communale énergique, c’est résumé en quelques mots le programme de la liste " unis par la raison " ", la rupture avec la pratique " Bouille et consorts ". Ce que nous voulons ? Nous voulons éviter que les routines, la persistance des organisations anciennes et l’absence de rénovation des structures de pilotage continuent à entretenir ces pratiques que la justice réprime et que les électeurs ont réprouvées.

 

Ce que nous voulons, c’est en effet une gouvernance nouvelle qui tranche avec les méthodes de gestion communale personnalisée, de centralisation et d’opacité, d’arbitraire et de favoritisme dont on a découvert les nuisances dramatiques. Les élus de ce groupe ne veulent pas que les recrutements de personnels soient décidés par une seule personne, sans appel véritable de candidatures, sans examen collégial des aptitudes comparées des candidats. Ils ne veulent pas que le limogeage de cadres anciens soit négocié en tête à tête discrets et que leur départ s’assortisse d’indemnités démesurées au motif qu’ils avaient obtenu par complaisance des clauses contractuelles ultra avantageuses et dérogatoires à la convention collective et aux principes de morale et de droit des contrats. Ils n’admettent pas que l’on puisse seulement envisager de monnayer aux frais de la commune le départ des hauts fonctionnaires fautifs, poursuivis par la justice, qui ont mis à sac la commune, contre qui la commune a décidé de se porter partie civile et qui n’ont droit qu’à la révocation disciplinaire pour faute personnelle et cumul illégal d’emplois public et privé. Ils souhaitent qu’une vraie politique d’emploi, une gestion des ressources humaines, soit engagée selon les règles que le droit de la fonction publique et l’équité imposent et que l’on ne procède pas au coup par coup à des mesures improvisées ou subjectives, telles que le maire les annonce successivement puis les infirme selon l’humeur des uns ou des autres: suppression des astreintes, des heures supplémentaires et indemnités diverses sans aucun examen cas par cas des justifications ou des droits acquis. Ils n’acceptent pas cette façon monocratique de gérer les hommes selon la faveur du maire ou de tel ou tel adjoint, ou selon le vote ou le lien de parenté de l’agent. Le clanisme et le paternalisme d’antan ont fait assez de dégâts pour souhaiter substituer au fait du prince une pratique saine, démocratique et humaine de la gestion des services et des hommes

   

Ils souhaitent de même que les opérations immobilières à venir, qu’il s’agisse de cessions patrimoniales comme le camping d’Al Fourty ou de projets d’investisseurs nouveaux attirés par les affaires sur la commune ou de sociétés bien installées dans le foncier cyprianais (et les procédures judiciaires) soient traitées désormais avec la transparence et l’objectivité que permettent et qu’exigent les procédures publiques et que de façon générale ces affaires à détente multiple soient gérées de façon distincte.


Plus généralement, ils ont proposé de façon précise et répétée que soient mis en place des groupes de réflexion pour traiter des questions de méthode et d’organisation qui doivent sous-tendre toute prise de décision rationnelle : à savoir la méthode en matière d’achats et d’approvisionnement des divers services de la nébuleuse communale, la désignation de personnes responsables des marchés, de responsables des contrôles de gestion, la mise en place de tableaux de bord pour suivre les activités des services et les consommations de moyens, le traitement technique des dossiers ouverts (tel que le sort du musée et des œuvres d’art), la fixation des divers tarifs publics (cantines, crèches, musées etc). Ils demandent que la fixation des diverses taxes payées par les particuliers ou les professionnels soit également mieux concertée, que les aides aux associations soient encadrées dans un règlement explicite permettant de proportionner la subvention communale à l’intérêt communal de l’association et au concours que celle-ci apporte au service public communal ou à l’animation collective. Toutes questions de bonne gestion qui sous-tendent la qualité de l’action municipale et qui restent en instance. Car on ne fait pas de bonnes finances, ce qui est d'actualité, sans faire de bonne politique. 

Cet effort collectif préalable s’impose d’autant plus que la bonne volonté et la disponibilité de la plupart des élus ne sauraient suppléer à leur inexpérience des affaires publiques. Et ce d’autant plus que l’administration municipale a été décapitée par l’affaire judiciaire ouverte l’an dernier. La commune n’a plus de DGS directeur général des services. Or cet agent était le pivot de la gestion locale et ses talents devaient être exceptionnels puisqu’il parvenait à mener de pair ses fonctions au poste clé de l’administration communale et au poste supérieur de l’Office du tourisme tout en menant une active politique personnelle et patrimoniale des affaires communales. Ce fonctionnaire clé n’a pas été remplacé. Nous estimons indispensable et urgent que soit recrutée - fut-ce provisoirement sur un emploi de cabinet en attendant la libération du poste fonctionnel - une personne ayant une expertise de haut niveau, la connaissance des méthodes modernes de management public et de contrôle de gestion et une totale indépendance par rapport au contexte local et ce afin de donner les impulsions nécessaires au redressement communal et d’apporter aux élus en charge le concours technique qui à ce jour est largement défaillant. On a besoin d’un directeur d’action, on a recruté un directeur de la communication.

Devant ces tergiversations, les élus de Pugnace ont décidé de formaliser leur démarche. En créant ce groupe de stimulation. Pour stimuler la réforme des méthodes municipales en suspendant provisoirement les missions qui leur avaient été déléguées, finances, affaires culturelles, patrimoine, éducation et jeunesse, dont en dépit des efforts prodigués ils estiment aujourd’hui ne pas pouvoir assurer de façon performante et sécurisée la gestion et la responsabilité. Suspension mais non démission du mandat. Ils ne se démettent pas de leur mandat de conseillers municipaux et d’adjoints comme certains impatients de prendre leur place l’auraient souhaité. Ils conservent ces mandats dans l’attente d’une réorganisation du travail municipal car ils n’ont pas perdu l’espoir que celui qui fut le candidat du renouveau dans " la raison " devienne l’acteur et le pilote énergique de la rénovation et qu’ils puissent contribuer de leur expérience, savoir-faire et conviction à cette action pugnace. Pendant cette période d’expectative, ils font évidemment abandon de leur indemnité d’adjoint dont ils n’avaient du reste pas voté la majoration de 40 % et ils demandent expressément que la somme correspondante soit versée au CCAS. Une gouvernance nouvelle et une action
communale énergique dans la réunion des bonnes volontés et des compétences et dans une démarche collégiale, réfléchie et transparente : c’est notre seul projet et encore notre (petit) espoir.


Jean JOUANDET, adjoint aux finances

Suzanne MARCHAL, adjointe à la culture et au patrimoine

Martine LEROY, adjointe à l’éducation et à la jeunesse

Jean-François MAZUREK, délégué au développement économique

Daniel BOYER, conseiller municipal.   ______________________________________________________________________________________________

 

Finalement, après relecture il n'y a qu'une correction à faire : supprimer le nom de J-F Mazurek dont les scrupules et la voix ont sombré dans les eaux sales du port et dont le comportement depuis le 28 décembre 2009 illustre la pratique politique locale. Pratique d'appropriation du pouvoir où l'on achète les adhésions et baillonne les consciences, où le petit chef de village s'installe sereinement sur la dépendance des uns et la crainte des autres, où la manipulation supplée à la compétence, la communication trompeuse à l'action et l'opacité au débat.

 

Pour conclure, il est tentant dans cette commune où les restos du coeur sont si bien traités de se souvenir de Coluche. Il prétendait que "la moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout", il ne pensait pas que certains pouvaient cumuler, à vous de juger. 

 

 ...  

Partager cet article
Repost0

commentaires

oursinade 14/11/2010 19:57



bizzard


les coms sur claudette?


Un smicard va demander de ne pas donner sa fiche de paye ?


Les primes sont secrètent ?


Humm ça sent pas bon.


n'ayant aucun ego puis je avoir un avis ? lol


La médiocrité, la bétise , la bassesse me font penser à affreux sales et méchants.


que des gens intelligents et de culture remontent les débats ça en met plus d'un mal à l'aise, les pauvres ces incultent!!


Bravo encore à Marie pierre et vous


 



Armand G 14/11/2010 11:41



Suite à l'article sur le blog de Claudette Guiraud je me permets de vous envoyer mon commentaire qui n'est pas passé sur le blog de cette personne. Elle filtre tout et ne laisse passer que des
messages de soutien pour son action. Pourtant il y en a beaucoup contre son action !!! Nous sommes plusieurs à dénoncer ces faits.


Claudette Guiraud,lest tombée dans une piège qui n'en n'était ps un d'ailleurs, mais malheureusement elle montre ainsi sa véritable personnalité.


Personne ne l'obligeait à écrire ce qu'elle a écrit mais elle l'a fait et nous pouvons bien entendu le constater et l'analyser.


Vous essayer d'expliquer quelque chose qui ne peut pas s'expliquer. Si ce n'est pas une grande "connerie". Je suis avec intérêt les affaires municipales et je trouve qu'il y a beaucoup de respect
entre tous les groupes d'opposition et c'est réconfortant pour nous extérieur et impuissant à tout cela.


Claudette Guiraud à coupé, à sectionné par son article sur le blog ce pacte de bonne intelligence, ce pacte de respect qui s'était installé. Je trouvais que J Jouandet et MP Sadourny prenaient
soin à faire exister tout le monde dans l'opposition.


L'écoute, le respect des propos, le respect des prises de position de toute l'opposition étaient écouté et soutenu par tous.Même si je dois reconnaître que souvent Claudette Guiraud était très
faiblarde, très légère. Elle jouait perso, voulait faire croire qu'elle avait des infos, mais gardait tout pour elle et les exploitait toujours très mal.


Ces 2 personnes(Jouandet/Sadourny) ont à eux deux unifiées ces groupes d'opposition pluriels et totalement indépendant les uns des autres. Chacun est avec son équipe, mais ils ont trouvés une
plateforme commune pour tirer ce conseil municipal par le haut.


Claudette Guiraud par erreur ou par calcul vient de rompre ce pacte. Peut-être qu'il fallait qu'elle le fasse car elle est la seule qui cherche désespérément à exister et à accéder à une certaine
reconnaissance. Laquelle ? me direz vous, elle seule peut le savoir, son blog de soutien à l'UMP dénote toute sa fragilité et sa quête de reconnaissance.


Je suis pour ma part de cette même idéologie, mais je suis en total désaccord avec ses derniers actes et je suis consterné par les personnes qui représentent sur Saint-Cyprien le parti du
gouvernement.


Devons nous la rencontrer, devons nous lui expliquer ... que faire devant une telle erreur, une telle bêtise.


Il ne faut surtout opposer les gens entre eux, il ne faut pas opposer les employés municipaux des élus de l'opposition.


4 ans c'est long mais c'est court aussi et je pense et je suis même certain que les employés municipaux avec la pauvresse des adjoints qui s'en occupent ne pourrons s'en sortir et être soutenu
que par des personnes comme les 2 groupes d'opposition Sadourny/Jouandet.


Je suis déçu par les agissements de C Guiraud car maintenant c'est déjà trop tard!


 


 



Ô mores! 13/11/2010 17:57



"Ô,soldats de l 'An II"


 


 



pugnace 13/11/2010 18:33



bientôt VALMY !



Cyprianais 13/11/2010 16:59



Votre analyse de l'an passé était, hélas, visionnaire ! Toutes vos craintes se sont révélées fondées - licenciement avec indemnités scandaleuses au Directeur du Tourisme... Recrutements
nombreux sans appels à candidatures... pressions sur les employés municipaux avec "fait du prince"... favoritisme à l'égard de certaines associations "bien pensantes"... absence d'audits
(finances, oeuvres d'art, patrimoine, personnels, matériels ...)... braderie avortée du camping Al Fourty et non concertation avec la population via ses représentants élus de l'opposition
sur les choix de gestion du patrimoine... sans compter les multiples "petites" dérives de clientélisme (licenciements abusifs..)... ce rappel n'est pas exhaustif mais montre que vous étiez dans
le vrai. Nous sommes de plus en plus nombreux à en être conscients et à souhaiter que cela cesse !



pugnace 13/11/2010 17:12



adhérez à notre association et diffusez l'information



A cumulard et ses pantins....... 13/11/2010 09:50



Pour compléter la pensée de Coluche, qui convient bien à notre "cumulard",


 en voici une de G.B.SHAW :


" Il ne sait rien.


  Il pense qu'il sait tout.


  Ce qui le désigne pour une carrière politique. "



xav 13/11/2010 09:13



Dailymotion - LE JOUR DE LA SCISSION:P.U.G.N.A.C.E CM DU 13/11/09(3) - une vidéo Actu et Politique



pugnace 13/11/2010 09:44



merci



  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html