Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 11:00
.
C'est le titre du "MIDI  LIBRE" sur l'article qui suit avec quelques commentaires personnels en rouge :

Le procès de la corruption à Saint-Cyprien (P.-O.). Petits cadeaux, gros billets, œuvres d'arts et urbanisme : le procureur renvoie treize suspects au tribunal correctionnel.


Les cadeaux, c'est permis" se plaisait à dire l'UMP Jacques Bouille, qui fut pendant près de 20 ans maire de Saint-Cyprien (P.O.), une station balnéaire de 10 000 habitants, avant de se suicider en prison, le 24 mai 2009. Et des cadeaux, le procureur de la République de Perpignan en a recensé beaucoup, dans son réquisitoire de 72 pages, qui renvoie treize suspects au tribunal.


Sur les 17 personnes mises en examen, quatre obtiennent un non-lieu. Seront jugés en 2014 : Marie-Antoinette Bouille, Marc Blasco, Christiane Patural, Éric Hernandez, Jean-Louis Izard, Rémi Bolte, Jérôme Ferrer, Francis Montor, Pierre Fontvieille, Damien Piller, Pierre Ferrer, Alain Schuller et Jean-Christophe Deville.

 

"Une véritable frénésie d'achats"

Il y a ceux que le docteur Bouille, surnommé “Mack-Bouille “par certains opposants, se faisait à lui-même, avec l'argent de ses contribuables. En courant les salles des ventes, soi-disant au profit des deux musées de sa commune. "Une véritable frénésie d'achats" note le magistrat qui a fait les comptes : plus de 7 M € d'œuvres d'arts achetées en six ans.

 

notons en passant qu'on attend toujours de savoir quelles sont les oeuvres que la ville a récupérées et quel sort on compte leur réserver.


Notons aussi qu'on n'a jamais eu connaisance de l'audit demandé sur ces oeuvres à M. Humpage, audit payé à sa société "guides sans frontières" et "réalisé" (sic) par Mme Misme embauchée ensuite par l'office du tourisme !

 

 

Il dit "qu'il se sent zieuté"

De belles pièces, un Utrillo, un Vlaminck, et des centaines de netsuke, des figurines japonaises exposées non au musée, où aucun inventaire n'était établi, mais dans le bureau du maire. Bien des tableaux, d'ailleurs, n'étaient pas visibles par le public. Et lorsqu'à l'automne 2008, Jacques Bouille apprend que la P.J. enquête, il dit "qu'il se sent zieuté". C'est la panique. Les policiers découvriront des tableaux de partout : chez lui, mais aussi "sur un terrain vague, propriété du maire, et dans un poulailler appartenant à sa mère.

 

 

Un Vlaminck à 60 000 €. 

Damien Piller, avocat et promoteur suisse ayant mené cinq projets immobiliers à Saint-Cyprien, partageait l'amour de l'art de Jacques Bouille : pour jouer les mécènes, en 2006 et 2007, il a payé dix tableaux, dont le Vlaminck à 60 000 €. Total : plus de 400 000 €, sans doute directement achetés par Jacques Bouille en personne. Quand le scandale a éclaté, Me Piller a fourni des lettres datées du jour de la vente, indiquant que chaque tableau était destiné "à la fondation d'intérêt public" associée au musée de Saint-Cyprien. Problème : cette fondation, "c'était une idée en l'air, qui n'a pas abouti" dira en 2009 Jacques Bouille aux policiers.

 

notons en passant que M. SCHULLER est le patron de la LODEF à qui le maire (actuel) M. Del POSO a consenti "gracieusement" une servitude de passage sur un terrain communal en vue de desservir son lotissement "le sillage" (sur une longueur de 129 mêtres et une largeur de 2,5). Le rapport était présenté par M. GAUZE adjoint à l'urbanisme mais M. Del Poso a refusé obstinément d'exiger une indemnité comme nous le lui demandions pour préserver les intérêts financiers de la commune ... et la morale publique !

 

"Les tableaux, je m'en foutais" 

Tracfin a compté 280 234 € déposés en liquide sur les comptes bancaires des époux Bouille, en 2006 et 2007. Dans le même temps, le couple a acheté pour 460 000 € d'œuvres d'arts et de bijoux. D'où venait l'argent ? Peut-être de ces enveloppes versées par les entrepreneurs pour obtenir un marché, ou une autorisation de lotir. À l'un d'eux, le maire "avait demandé pour faire avancer le dossier le versement en liquide d'une somme de 50 000 €" raconte le procureur. L'entrepreneur refuse, le maire relance en proposant qu'il achète deux tableaux, par chèques, pour la même somme : l'entrepreneur s'exécute.

 

Des pratiques contagieuses

"Les tableaux, je m'en foutais" raconte un autre chef d'entreprise, qui en a quand même acheté huit en 15 mois, pour 155 000 € et a conservé la quasi-totalité des marchés de travaux d'électricité de la commune. Mais d'autres ont directement versé des enveloppes, dont ce promoteur à qui le directeur de cabinet du maire demande "un droit d'entrée correspondant au paiement d'une commission en liquide de 37 500 € soit un tarif établi de 3 € le m2" rappelle le procureur.


Le magistrat note que ledit directeur de cabinet a fait doubler son salaire en se faisant payer par l'office de tourisme (6 300 € mensuels), tandis que le directeur général des services, qui prenait aussi sa part sur l'enveloppe, cumule lui deux salaires (9 400 € par mois au total). Des pratiques contagieuses : l'adjoint à l'urbanisme signe le permis de construire d'un hangar sur le port, au profit d'une SCI appartenant à son fils, et dans lequel il a lui-même investi 150 000 €.


Le successeur de Jacques Bouille à la mairie vend un terrain communal à une société qu'il administre, au tiers de l'évaluation des Domaines... Reste cette perle rare, qui a refusé de cracher au bassinet, et auquel le procureur rend hommage, à la page 32 : "Il résumait sa position en une formule lapidaire : "Je ne donne pas d'argent aux enculés (sic)".


notons pour finir que les mots sont aussi contagieux que les pratiques puisque le dernier mot de cet article a été repris, comme on sait, par le nouveau maî(t)re en avril 2012 ... mais contre d'autres cibles ...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

travail independant 06/11/2014 19:40


Et dans les cités à comparâitre, les épouses, les enfants, la famille travaille toujours à la ville;

Arlettie 06/11/2014 09:40


Comme demandé plus haut!


Comment a t'il su que J.B possédait autant d'eouvres d'art chez lui? Seuls des gens introduits ont pu savoir tout cela. J.B n'invitait pas, je présume n'importe qui dans son musée personnel.
Trahit par des proches? En politique ou amis jaloux?

NDDL 66 03/11/2014 22:13


Records battus, une population spoliée des achats faits par un Maire Relayé par un autre Maire . des ventes de terrains dans des conditions douteuses.


Tous devant la Mairie pour demander les explications.

femmes savantes 01/11/2014 23:57


 https://www.facebook.com/video.php?v=10204569192140196&fref=


Conseil de Molière-


Si n'être point cocu vous semble un si grand bien.


Ne vous point marier en est le vrai moyen.


En clair soyez responsables de vos prétentions Mrs les
élus.

Inventaire 01/11/2014 23:50


Mme Misme aurait elle averti son ...A.... pour l'avertir des manques dans les Musées.


Mais les questions actuelles posées à DEL POSO sur l'inventaire restent sans réponses, faut il lui envoyer un huissier pour connaitre les existences ou les manques dans les Musées. Le Maire se
moque des administrés il cache l'essentiel à l'aube du Procès.


La PJ, le Maire, les Procureurs, le ou la Préfète, personne dans ce département n'a fourni a la population les existants réels des objets d'art achetés avec les finances Municipales.


C'est certainement une preuve de la démocratie de ce départemnt.


Faut il défiler dans les rues, demander à Mr Humpage de nous refiler la liste et leur valeur, lui qui a été payé et bien payé pour établir un document sur le sujet au temps ou il était gérant de
la SARL Guides sans frontières ayant reçu commande de TDP pour cetravail. Après il a été engagé comme directeur de l'EPIC et sa nomintion annulée plusieurs fois par les tribunaux administratifs.


QUE SONT DEVENUS CES TRESORS pour l'instant on ne connait que le montant de la dette.


 

Maboule 01/11/2014 19:47


Sans cautionner les violences des manifestants, il faut s'interroger sur les motivations d'une jeunesse désespérée par des décisions prises en comité restreint, par des élus suffisants et
prétentieux, prêts a monter des projets fumeux et couteux sans motivation réelle mais qui serviront leurs intérèts. Réélection, pouvoirs illimités.


Ils se sont affranchis souvent d'une partie de l'impôt et captent les richesses des simples manants avec une prétention méprisante, après ils appellent les forces de l'ordre quand ça tourne mal
et crient vive la Démocratie.


A saint Cyprien le mépris affiché tournera mal, les jeunes et moins jeunes en ont plein le dos de supporter cette équipe qui prends des décisions ineptes en dépensant inutilement des Millions
avec des fonctionnaires territoriaux surpayés.


LE VENT TOURNE ils DEVRONT AFFRONTER LA RUE , en sortant des loges de la maçonnerie de Cabestany.

MOT A LA MOD 01/11/2014 17:28


TRANSPARENCE

question au Maire 01/11/2014 14:04


Comme je sais que la mairie suit vote blog, j'en profite pour poser une question au premier magistrat de la commune .
Mr le Maire, allez-vous pour le compte de la commune de STCyprien que vous administrait, vous portez partie civile dans l'affaire Bouille et ainsi représenter les contribuables de la ville?


Si, il y avait une association qui prenait le relais et qui se constituait partie civile, Mr Jouandet à mes coordonnées;

pugnace 01/11/2014 17:43



le maire vient de mandater Me Halimi pour représenter la commune (et, espérons-le, défendre ses intérêts)



Aveugles 01/11/2014 13:46



pugnace 01/11/2014 16:54



aveugles ... et muets !



MAGIE 01/11/2014 12:13



pugnace 01/11/2014 13:14



la magie a tout effacé !



réveildejustice 01/11/2014 08:37


ça remue au palais de justice de Perpignan, ce n'est pas comme à Tarbes !


http://www.lindependant.fr/2014/11/01/a-roland-noury-le-maire-condamne-a-4-ans-d-ineligibilite,1949429.php

pugnace 01/11/2014 08:43



Suite à commentaire n° 6 :


à Saint-Cyprien le maire a signé en janvier 2011 une attestation certifiant que la licence de débit de boisson cédée (gratis) à M.  Ambroise faisait partie de la vente du camping : ce qui
est un faux ... entre autres



xav 01/11/2014 00:36


Petite intervention : le site internet du catan déçu à disparu (http://opposition-du-catalan-decu.over-blog.com/)Jean )mais il reste la vidéo, de jean jouandet pendant la campagne éléctorale a
subi la calomnie ,la justice fera le reste :▶ JEAN JOUANDET:MISE AU POINT SUR LA
CALOMNIE LOCALE - Vidéo Dailymotion

pugnace 01/11/2014 08:03



le burro est toujours là mais il est devenu muet, il n'ose plus braire, à moins qu'il se réveille pour la campagne des cantonales, la polémique est son pâturage



xav 01/11/2014 00:03


et ici on fait la fête... ▶ L'OFFICE DE TOURISME DE SAINT CYPRIEN COMMUNIQUE - Vidéo
Dailymotion

Paul 31/10/2014 19:05


Certains  des cités ci dessus continuent à faire des affaires avec la mairie .


Pourquoi se géner !!!

Nous on s'étonne à Perpignan 31/10/2014 18:18


es arrangements d'une procureure et d'un maire UMP


31 octobre 2014 |  Par Geoffrey Livolsi




Impliqué dans une affaire de marchés publics truqués, le maire de Tarbes, Gérard Trémège, sait tout ou presque de l'enquête judiciaire qui le vise. Des écoutes interceptées par la gendarmerie
ont révélé que l'élu et ses proches étaient tuyautés par la procureure de la ville. Le ministère a décidé d'ouvrir une enquête, vendredi 31 octobre, après les révélations de Mediapart.


muséumen folie 31/10/2014 12:55


Comment l'opposant de l' époque, celui qui a mandate un huissier au musée, savait-il qu'il y avait ici et là un "manque" : ça c'est la vraie question, qui l'a informé car tout est parti de là !


et quel était son intéret ? enfin là on sait.


les citoyens ont le droit de savoir;

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html