Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 05:00
Le rapport de l’office du tourisme, joint au compte administratif soumis au vote du conseil municipal du 20 juin, est censé rendre compte de l’activité touristique de 2012. Sur ses 42 pages une seule porte sur la « fréquentation de la station ». Le reste du document décrit les diverses actions de l’office et de ses dérivés (éditions, salons, publicités, informations, film, marketing, questionnaires, courriers, stages, animations, visites, jeux, spectacles, expos, apéritifs, produits gadgets, tournois et entraînements sportifs, ateliers). C’est un rapport consacré exclusivement aux moyens mis en œuvre et qui n’aborde nullement la question des résultats.  

Ce papier illustre tout à fait la conception du tourisme à Saint-Cyprien, une conception institutionnelle et évènementielle. Le tourisme à Saint-Cyprien c’est un office, ce n’est pas une activité économique. Or l’office, l’EPIC, c’est d’abord un organisme, un organisme secret qui refuse le comité d’entreprise (avec sanction du TGI) et en sabote l’élection, qui garantit l’emploi amical d’un directeur (mal nommé et sanctionné à deux reprises par le Tribunal administratif), qui permet des recrutements discrets et préférentiels et des licenciements arbitraires (sanctionnés à deux reprises par le Conseil de Prud’hommes). C’est ensuite un organisateur de petites et multiples festivités, de spectacles et de prétendus évènements destinés à complaire au public touristique. 

Jamais personne dans l’institution, ni le président, ni le directeur, ni le comité de direction, ne semble s’être posé la question utile : à quoi ça sert de faire venir et de satisfaire des touristes ? Pourtant M. Ambroise qui siège au comité connaît la réponse : il aurait pu leur expliquer que pour lui le touriste n’est là que pour générer du « cash », pour produire du liquide, pour rapporter.

De façon moins triviale disons que l’EPIC est un établissement public à caractère industriel et commercial, ce qui définit sa double vocation : d’une part de  service public chargé de valoriser et promouvoir les atouts de la station et d’autre part d’acteur économique de développement et de profits collectifs, pour la commune et pour ses habitants. Les moyens mis en œuvre par la commune, personnel, finances, locaux, structures diverses, n’ont d’autre finalité que de contribuer à améliorer les revenus de la collectivité et de ses habitants, les commerçants d’abord mais aussi indirectement l’ensemble de la population et le budget communal. Le tourisme n’est pas le jouet de quelques responsables, ni une entreprise d’emplois protégés, ni une entreprise de spectacle gratuit pour vacanciers, c’est une entreprise d’intérêt communal qui doit viser et atteindre des résultats. Or de résultats économiques et financiers il n’est pas question dans le rapport Humpage.

La page consacrée à la « fréquentation de la station » (page 24) donne deux tableaux. 
  • Le 1er tableau donne sous forme de graphe les pourcentages de remplissage des hôtels (pour 3 mois) et des campings (pour 4 mois) : aucun chiffre sur le nombre de nuitées, ni même sur les capacités d’accueil (ce qui aurait permis une estimation grossière), aucune indication même sur la répartition entre chaque catégorie d’accueil; a fortiori aucune indication sur les durées de séjour et les budgets des vacanciers. La seule information est que août est meilleur que juillet et que le remplissage des campings est supérieur à celui des hôtels ! On ne sait même pas si 2012 est meilleur que l’année précédente. Quant au nombre d’emplois ainsi créés ou à l’évolution du chiffre d’affaire global de ces établissements, la question reste totalement étrangère aux préoccupations du directeur du tourisme. 

  • Le 2ème tableau, classique, est celui du tonnage d’ordures ménagères, dressé en mois de 2007 à 2012. Le critère est classique mais dans le cas particulier il ne donne lieu à aucune interprétation : on rappelle simplement sous le tableau l’évaluation statistique selon laquelle chaque habitant produit 800 grammes de déchets par jour de juin à septembre et 600 g le reste de l’année. A chacun de faire les calculs, les comparaisons et les conclusions. On le fait ci-dessous mais avant tout soulignons le mépris ou l’incompétence de ce directeur, deux fois mal nommé et deux fois annulé, qui ne prend pas la peine, ou qui a honte, de traduire en nombre de touristes les tonnes de déchets collectés.
Ceci est révélateur de notre tourisme : c’est un office qui crée de l’emploi, dépense de l’argent, organise des événements, pour séduire des milliers de touristes (on ne sait pas combien) qui produisent des tonnes de déchets (ça, on sait combien). 

On dirait, si on était méchant, que M. Humpage organise du bruit pour produire des ordures. 

Pour faire l’effort, qu’il ne fait pas, d’analyser la fréquentation à partir des ordures, notons que la comparaison entre la 1ère année du tableau (2007) et la dernière (2012) fait apparaître que :
  • Le tonnage d’été (juillet, août, septembre) est passé de  2 950 tonnes à 2 890 soit une baisse de 2%
  • Le tonnage de l’inter-saison (mai, juin, octobre) est passé de 1 049 à 1 001 soit une baisse de 4,6 % 
On comprend que le directeur, deux fois mal nommé, s’abstienne de traduire les ordures en touristes puisque cela fait apparaître une baisse sur la pleine saison (ce qui mériterait au moins une explication) et un échec total par rapport aux promesses d’élargir la saison. Echec d’autant plus criant que même en nombre de visiteurs reçus dans les locaux de l’office les catalans du sud ont chuté de 63 % (page 19 du rapport) ce qui appellerait là aussi une ou deux explications. 

Autre échec patent : malgré la participation au salon d’Oslo, avec terrain de pétanque à l’appui, en janvier 2012, le nombre de demandes d’information en provenance de Norvège (donc de touristes réels) est nul (page 13) : M. Humpage a fait fanny.

On comprend pourquoi son départ de Saint-Cyprien est annoncé … 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Propriétaire 15/07/2013 10:02


Bonjour.


Sans une analyse des résultats on ne peut avancer correctement. Comment se rendre compte de l'efficacité des actions sans en analyser les retombées? Pour faire avancer des les choses, il faut
comprendre d'où viennent les problèmes et ce qui a été bénéfique. Pour ce qui est des ordures, cela se passe de commentaire (politique)...


 

Rouxel 27/06/2013 18:18


"séduire des milliers de touristes (on ne sait pas combien) qui
produisent des tonnes de déchets"


Nous avons là le prototype de la machine folle qui trouve sa raison
d'être dans une pesée (tiens! encore une pesée...) qui justifie son fonctionnement. C’est ainsi qu’ en leur temps se justifiaient les shadocks qui pompaient des tonnes d'eau sans trop
savoir pourquoi, ni au profit de qui ni avec quel rendement.


Pomper, pour
les Shadoks, c'était devenu une habitude...Quand les Shadoks se trouvaient devant un grave problème et qu'ils ne voyaient pas très bien comment faire, et bien ils pompaient.
« Ils avaient de grosses pompes pour les gros problèmes et des petites pompes pour les petits problèmes. Ils avaient mis au point des pompes spéciales pour les cas où il n'y avait pas de
problème du tout. Disons que quand on pompait avec ça....non seulement il ne se passait rien comme avec une pompe Shadok ordinaire, mais plus on pompait et plus il n'y avait rien qui se
passait.... C'était quand même une sécurité… »


 Une de leurs croyances était que plus ça rate, et plus on a de chances que ça marche. 
« Par exemple : Leur fusée n'était pas très au point mais ils avaient calculé qu'elle avait une chance sur un million de marcher. Ils se dépêchaient donc de bien rater les 999 999 premiers
essais pour être sûrs que le millionième marche. »                                                                                                                   
                                                                                             


Le mouvement perpétuel..! L'alpha et l'oméga de la politique
locale. Nous n’en sommes qu’aux tout premiers essais à Saint-Cyprien. Patience ! Si on laisse faire, un jour, ça
marchera.           


Il est vrai que c'est un peu long.


Et c..


 


 

pugnace 27/06/2013 19:10



 






EXIT 26/06/2013 11:01


Après la chasse aux Campings Cars, aux campeurs récalicitrants, voila la chasse aux cyclistes avec promesse du Maire dans un question réponse dans une assos, il va inventer le radar anti
cycliste.


Surtout pas de soucis avec les antennes téléphoniques qui polluent le village.


Matt et Thierry veulent dégouter les touristes pour rester avec ceux qui sont nés ici.


Mais qui paiera les impôts


Il faut prospecter en LAPONIE, après le salon Danois.


Pourquoi la LAPONIE:  ? réponse prochain numéro.......

coco 25/06/2013 22:17


Humpage sur le départ ? Peut-être recruté par un grand couturier (!!) puisqu'un article paru sur ouillade qualifie la saison estivale de St Cyp de "Haute Couture". On a pas les moyens, mais c'est
pas grave. Belles toilettes pour les touristes et pelures pour les habitants de St Cyprien.

liste 25/06/2013 19:05


si c'est pour faire "sa" liste, elle a écoeurée les gens de gauche avec son attitude!

pugnace 25/06/2013 20:09



le message semble concerner l'opposante "légitime"



Comité de courses 25/06/2013 12:28


Le PS/MPS recrute.

pugnace 25/06/2013 14:43



où?



Bazard 25/06/2013 12:26


S'il s'en va, on ne le regrettera pas , pourvu que ce ne soit pas avec une indemnité pour lui et sa copine comme BERTRAND.


Dans la droite ligne de l'équipe MUNICIPALE, ne pas rendre de comptes, c'est le principe.


Et puis comme dirait quelqu'un " On s'en BAT les C.... " en parlant des antennes téléphoniques.

pugnace 25/06/2013 14:45



les Cervelles sans doute ? 



conseiller 25/06/2013 11:49


Depuis qu'il est là, le tout puissant 3 employés ont saisis les Prud'hommes, à ce rythme là cela ne désemplit pas (lol).

Marquise 25/06/2013 10:41


Il n'est pas sûr que son départ de St-Cyprien soit dû à cette seule cause...car il y a fort à parier que la troupe municipale ne s'est pas donné le mal de faire les calculs que vous leur
présentez avec brio. De toutes façons, leur réponse est prête: "la crise, mon bon monsieur!". Une crise qui aurait pu être enfin l'occasion de réfléchir sur la politique d'accueil et d'animation
dans une station balnéaire qui reste malgré tout un village hors saison, avec ses dettes, ses difficultés et ses déchirures!  Au lieu de cela, on multiplie des évènements pour faire du bruit
comme si cela dispensait d'en tirer des leçons. Une politique du paraître qui croit que l'accumulation fait sens, qui confond communication et efficacité et qui trompe son monde en
présentant la note sans fournir les résultats.    Tout va très bien, madame la marquise!

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html