Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 05:00

" L’Indépendant, le journal local au titre programmatique ( ! ), vient de publier ces jours-ci l’épilogue du différend ayant opposé en justice l’employée d’une association illibérienne (association socioculturelle et sportive d’Elne) et le président de cette association, élu local … et au-delà. L’élu aurait poussé au désespoir cette employée par un harcèlement moral « d’une très grande cruauté ». Et cela, bien sûr, dans le but de provoquer une démission « spontanée » dispensant l’élu des démarches délicates et impopulaires d’un licenciement.  L’anecdote, qui n’en est pas une pour l’intéressée, pourrait se clore sur la satisfaction de voir enfin, au bout de trois ans ( ! ), justice rendue : sanction financière, aggravée substantiellement en appel  par le tribunal aux dépens dudit président. Pourtant, au-delà de la réprobation morale et des sanctions que de telles pratiques méritent en effet, il est bon d’examiner ce que ce comportement révèle.  
                                                                           
D’abord, notons que l’actualité est émaillée d’affaires en tous genres mettant en cause ou éclaboussant ainsi des élus. De tous bords, hélas ! Notons aussi que ces affaires touchent à l’argent, aux abus de pouvoir, aux passe-droits et autres privilèges ou indélicatesses que se permettent ces « sortis des urnes ». Elles témoignent toutes d’un solide mépris des règles dont se réclame pourtant la démocratie. Elles sont surtout un révélateur de médiocrités personnelles que l’onction républicaine n’arrive pas à sublimer. Enfin, plus préoccupant, elles confortent chez l’élu un sentiment de puissance renforcé par la quasi certitude d’une impunité que les lenteurs ou les tergiversations de la justice confirment le plus souvent. En guise de bouclier, un discours formaté se met alors en place dont les éléments de langage empruntent au politiquement admis par tous et semblent illustrer le proverbe latin « canis caninam carne non est »  (les chiens ne mangent pas la viande de chien ou les loups ne se dévorent pas entre eux...) Tout devient complot, les affaires ne peuvent pas être commentées car elles sont « à l’instruction », les  grands seigneurs (c’est-à-dire les petits féodaux du cru) laissent « la justice suivre son cours », le discours devient moral : il faut afficher de nobles intentions pour mieux blanchir les actes. Ce petit monde, conscient qu’il déçoit, joue de sa position sociale pour interdire tout changement au nom d’un réalisme dont il se réclame pour magnifier son mérite, source unique de sa légitimité d’après lui : le monde est difficile et les clefs pour le comprendre ne peuvent être mises entre toutes les mains …      
                                                                                                                                                           Nous avons là une des raisons majeures qui éloignent de plus en plus nos élus du commun des citoyens que l’actualité tristement répétitive écœure … et rend peut-être injustes. Il faut en effet résister autant que faire se peut au néfaste « tous pareils ».  Pour cela, rappeler sans cesse qu’il n’y a certes de légitimité en démocratie que celle que donnent les urnes ; mais que l’élection, conquête du pouvoir dans la cité, n’est pas une fin en soi ni bien sûr pour soi ! La légitimité de l’élu est subordonnée dans le temps au « va-et-vient » permanent qu’il doit mettre en place avec la population et ses représentants pour être réactivée et permettre à cette population de contrôler la bonne exécution du mandat qu’elle lui a confié. Il faut donc à l’élu une bonne dose d’humilité pour oublier « son supposé mérite » et admettre sa subordination à une Idée et un procédé dont il n’est qu’un instrument. Chargé d’organiser la vie de la cité et d’en prévoir les évolutions, il doit impérativement rendre des comptes à ses mandants, à charge pour eux de participer et de donner un sens qualitatif à cette pratique.      
                                                                                                    
Exiger cela de nos élus, c’est le meilleur moyen de les préserver (… des tentations). C’est aussi le meilleur moyen de conserver les meilleurs."

 

 

CONCLUSION de PUGNACE:

Vu la situation locale, nous pouvons espérer que, à l'instar de cet observateur pertinent, les électeurs cyprianais ne se contenteront plus de simples déclarations d’intention.


Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Notoriété 11/07/2013 14:09


Les différences sont évidentes:


Dans le privé l'employeur qui va à la faute se fait taper sur les doigts par son employeur ou s'il est lui-même employeur par son porte-monnaie ou ses actionnaires. De plus les frais de défense
sont à la cherge de l'entreprise.


Dans le domaine public: Rien de tout cela, les frais sont à charge du contribuable et c'est sans risques Pénal. Le risque existe au niveau des élections et de la réputation des acteurs. 

Epique 11/07/2013 09:53

Comportement indigne des élus, ce qui s'est passé chez notre voisin ressemble fort à ce qui se passe à St Cyprien.

Combines 11/07/2013 09:45


http://www.lindependant.fr/2013/07/05/deux-elus-dont-un-conseiller-general-epingles-pour-harcelement-moral,1772232.php

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html