Mercredi 16 juillet 2014 3 16 /07 /Juil /2014 16:26

Thierry Del Poso aime, selon ce mot de Montesquieu, raconter des histoires en assaisonnant les faits d'inexactitudes, de contre-vérités et d'omissions. On en débattra prochainement - le 11 septembre prochain au tribunal correctionnel de Perpignan où il m'a fait citer - sur un certain nombre de faits importants.

 

L'exemple présenté ci-dessous - l'élection du maire et des adjoints par le conseil municipal du 28 mars - est simplement anecdotique car la déformation de ce procès-verbal est sans aucune portée de droit mais elle est révélatrice de l'addiction du maire aux vérités artificielles.

 

La première page de ce procès-verbal est inexacte sur 6 points. Le public, nombreux lors de cette séance, peut en témoigner ainsi que l'enregistrement audio qui est fait lors de toutes les séances du conseil et la vidéo qui pour cette circonstance exceptionnelle a filmé l'ensemble de la réunion.

 

1. M. Thierry Del Poso n'a pas ouvert la séance; Il s'est installé en bout de table, à l'extrémité du fer à cheval, près de la porte et il est resté silencieux jusqu'à l'élection. Il n'est intervenu pour la première fois que pour se porter candidat.


2. Il n'a donc pas "confié cette présidence" au doyen de l'assemblée. C'est le directeur général des services, M. Triplet, qui a convié Jean Jouandet à rejoindre à ce titre la présidence provisoire de la séance.


3. C'est également M. Triplet, et non le doyen d'âge, qui a procédé à l'appel des conseillers municipaux.


4. En revanche, le doyen d'âge a prononcé quelques mots d'introduction, qui sans doute ont été mal perçus car ils ne sont pas évoqués dans le PV. Cf article du 28 mars intitulé   illustration de la démocratie


5. Le PV omet également de préciser que le président de séance a fait appel aux candidatures, comme l'impose la règle, la candidature unique du sortant n'allant pas de soi comme le suggère le procès-verbal.


6. Enfin, s'il est exact d'indiquer que les votes ont été déposés "dans l'urne prévue à cet effet", il convenait de préciser aussi que ces bulletins ont été mis sous enveloppe après passage dans l'isoloir prévu à cet effet.

 

Cela ne change rien au résultat de l'élection.

 

Cela n'a-t-il pour but que de flatter l'ego "souverain" de l'élu?

 

Ou n'est-ce, déformation professionnelle des plaidoiries impossibles, qu'un tic ou un toc faisant que même sans aucun motif d’être faux, il devient à la longue très difficile de dire l’exacte vérité?


 

Copie de zzzzz 055

Par pugnace
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires

Dimanche 13 juillet 2014 7 13 /07 /Juil /2014 07:00

Deux photos du même jour suscitent cette question. Deux véhicules portant le logo de l'intercommunalité ont le 3 juillet stationné longuement l'une (A) dans la cour d'une maison particulière de Saint-Cyprien, l'autre (B) sur le parking d'une villa de Saleilles.

Le type de véhicules ne correspond pas à des voitures de fonctions attribuées à des cadres avec l'autorisation d'en disposer personnellement. Ces véhicules ont stationné là (au moins) toute l'après-midi de ce jeudi qui était un jour ouvrable ... bien que jour de vote pour répondre "non"  à monsieur le maire.

Ces camionnettes de Sud-Roussillon ont donc assuré, et c'est habituel, le transport domicile-travail de leurs conducteurs et elles sont restées au chomage pendant le repos prolongé de leurs conducteurs.

Ces exemples ne sont pas exceptionnels - les photos peuvent être quotidiennes (1) : Sud-Roussillon est une grande famille et Del Poso nous l'a dit, dans son auto-portrait, pour lui la famille c'est sacré !

 

Photo A (Saint-Cyprien le 3 juillet à 16 heures)

3juillet2014a-16-h.JPG

 

 

       Photo B  (Saleilles le 3 juillet  après-midi)

saleilles3juillet16h.JPG

 

 

 

 

 

(1) Tous les jours et même le week-end : la situation était identique le samedi (5) et le dimanche (6 juillet) : le véhicule A était toujours dans la même cour et le véhicule B avait simplement amélioré son stationnement (en dégageant l'entrée de la maison et en s'installant tranquillement sur le parking devant le N° 53.

 

Ainsi Sud-Roussilon bivouaque chez ses salariés. Les médisants ne vont pas manquer de répéter que cela permet de conduire les enfants à l'école. pendant les vacances scolaires, les plus malveillants iront même juqu'à prétendre que cela permet de ramener à la maison des matériaux et des outillages ou que cela permet de syphonner à domicile le carburant de la collectivité ... Médisance et malveillance bien sûr.

 

On peut penser simplement que cette facilité accordée aux salariés de Sud-Roussillon s'inspire du désir légitime de faire la promotion de l'intercommunalité en affichant son logo dans les divers lotissements du voisinage ... dommage qu'on n'ait pas assorti cette promotion de la photo de son président et de son fameux slogan "proche de vous"  

 

Par pugnace
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires

Jeudi 10 juillet 2014 4 10 /07 /Juil /2014 07:00

Ce n'est pas la question du prochain référendum stupide de la commune. C'est l'interrogation que pose l'annonce publiée le lundi 7 juillet 2014 dans le quotidien régional : Marion Cuffy quitte le journal qui cherche un nouveau correspondant. L'annonce du journal n'est cependant pas relayée dans le blog personnel de l'intéressée et à la lecture de celui-ci on se demande si c'est vraiment elle "qui a décidé de mettre un terme à cette longue et belle aventure"  ou si, par hasard, cette suggestion n'a finalement pas été faite par le Procureur de la République ...

 

après Mme Misme, M. Palau, voici Marion Cuffy, à qui le tour ?

 

Pour être positif, il faut encourager les candidatures nouvelles : celles des membres de Capespoir, des amis de Pugnace et de Mosaïque seront, on s'en doute, reçues avec sympathie par la rédaction du journal qui ne souhaite plus dépendre de la communication municipale dont, à en croire les derniers mots de son annonce, elle a apprécié "le sérieux et la rigueur" ...

 

zzzzz 053ter

Par pugnace
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

Lundi 7 juillet 2014 1 07 /07 /Juil /2014 07:00

Le dernier dossier du conseil municipal du 12 juin était voué à la préservation des espaces naturels, des paysages et des équilibres biologiques. Pour enrayer les risques de morcellement sauvage et de cabanisation progressive de ces zones NC (agricoles) ou ND (naturelles) le maire a demandé au conseil de soumettre à déclaration préalable les divisions de propriétés foncières qui ne sont pas soumises par ailleurs à un permis d'aménager.

 

L'objectif est en soi respectable bien que le dispositif mis en oeuvre apparaisse très réglementaire (et dont le respect sera malaisé) et qu'il crée une nouvelle procédure contraignante à l'heure où tout le monde préconise un choc de simplification.

 

Ce rapport présentait à l'appui de son argumentation une photo de terrains situés le long de la route d'Alénya au golf de Saint-Cyprien. Ces terrains se sont peu à peu parsemés d'installations diverses risquant de se propager, de s'aggraver et de polluer l'environnement ... mais on peut penser que d'autres moyens plus doux et persuasifs, pédagogiques et incitatifs, permettraient de réguler les besoins de loisirs ou d'exploitation agricole sans brandir la menace de l'autorité judiciaire et de l'annulation de l'acte.

 

Quoiqu'il en soit l'intérêt de cette photo était d'évoquer, sans le montrer, un terrain tout proche, appartenant au golf, sur lequel des travaux d'exhaussement du sol, par d'intenses apports de remblais et de terre,ont été réalisés en 2010 afin d'aménager un terrain de sport sur un espace naturel , très protégé par la Charte Natura 2000 qui interdit toute modification du site et tous travaux.

zzzzz 040 Ces faits ont été dénoncés à l'époque par plusieurs intervenants animés du souci de préserver cet espace sauvage à proximité de l'étang et en lisière de notre commune.

 

Le maire, saisi du problème, a même  pris le 15 février 2010 un arrêté ordonnant l'interruption des travaux jusqu'à décision du Tribunal correctionnel.

 

Or le golf a annoncé récemment à ses "amis sportifs de haut niveau (décidément c'est la spécialité locale) un terrain de foot et de rugby en cours d'aménagement" : le tribunal correctionnel aurait-il prononcé un non-lieu sur cette illégalité?

 

Il allait de soi que devait être posée au maire la question d'actualité : hormis l'autorisation  qu'il exige désormais en cas de partage des terrains, que fait-il pour maintenir les grands terrains à l'abri des exploitations commerciales qui détruisent le biotope, violent avec persévérance la loi et son propre arrêté?

 

Il allait de soi qu'il ne répondrait pas : et pourtant il a osé le faire en commençant à mettre en accusation un tiers sans rapport avec ce dossier dont le seul tort est de s'être fâché avec lui !

 

L'environnement à Saint-Cyprien n'est qu'affaire de proximité or le responsable du terrain de foot est resté en amitié féconde avec le maire qui l'a redésigné au comité de direction de l'EPIC (1). Voilà pourquoi Natura 2000 devient ici Natura 2000 -1

 

Faute de réponse du maire, espèrons-en une du Procureur de la République ou du Préfet.

_____________________________________________________________________________________

 

(1) Le comité de direction de l'EPIC (office du tourisme) est un club de bonne compagnie (pour le maire) : à côté de 6 suivistes de la majorité, outre le pré-cité patron du golf, M. Lormand, on y a nommé les relations d'affaires ou d'amitié telles que  M. Ambroise, le bien-connu acquéreur (dans des conditions scabreuses) de notre camping ou M. Bruyère le directeur du casino re-déclaré délégataire des jeux dans des conditions également scabreuses.

Par pugnace
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

Samedi 5 juillet 2014 6 05 /07 /Juil /2014 19:00

Dans le dossier n° 9 le conseil devait désigner deux représentants à la commission locale chargée d'évaluer les transferts de charges avec Sud-Roussillon. Nous avons suggéré une représentation équitable  par un élu de la majorité et un des minorités qui, rappelons-le, ont totalisé 43,5 % des suffrages. Le maire a reconnu que c'était possible (Dr  Jekill) mais qu'il n'en ferait rien (M. Hyde).


 Jean-Claude Montès a néanmoins présenté sa candidature, 
sans illusion,

 et on a voté à bulletins secrets : le courage pouvait venir à quelques uns 


240 F 29122315 OiKNKanzYLuqGJgv0TIizPr258GLIeTX  * JCM a recueilli 4 voix ( 3 Mosaïque + Claudette Guiraud par procuration) 

  * la liste officielle (pré-imprimée) a militairement fait le plein et obtenu 27 voix.

  * Il y a eu 2 votes blancs : Mme Sadourny votait aussi pour M. Antoine (par procuration) ... petit écho du vote du 15 avril dernier pour la commission d'appel d'offres pour les marchés publics où le maire l’a gratifiée de 2 voix de ses peones … pour contrer la désignation de JCM et lui donner la préférence.

 

COÏNCIDENCES ?

 

UMPS ressasse le FN et ça lui profite bien (au FN mais pas à l'UMP ni au PS);


au conseil municipal de Saint-Cyp on a l' UMPSG : mais à qui ça profite ?

 

 

 

 

Par pugnace
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires

de PUGNACE à MOSAÏQUE

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle

et une Action Communale Energique

Les élus de la liste MOSAÏQUE poursuivent ici l'information, la réflexion et l'action citoyennes menées depuis 2009 pour restaurer à Saint-Cyprien une gestion démocratique et efficace.

 

Le mairisme

Le sujet est toujours d'actualité et le livre "le mairisme ou la démocratie en trompe-l'oeil " toujours en vente dans les divers points de librairie de Saint-Cyprien. Ci-dessous présentation faite à la radio RCF Hérault 

http://www.dailymotion.com/video/x1rsdte_saint-cyprien-ou-la-logique-du-bon-sens_news

 

 

 

écrivez-nous :

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés