Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 06:22

 

 

 

... coup d'oeil sur l'Office

... coup d'oeil sur l'Office

  • l'Office du tourisme, l'EPIC, est la succursale de la mairie. Jusqu'en 2009 c'est le triumvirat des chefs - maire, directeur général des services et directeur de cabinet - avec en plus pour la gestion quotidienne un directeur du tourisme et un directeur des musées.(voir lexique des sigles en bas de page).

 

  • 2009: les chefs chutent, l'EPIC pique du nez mais survit avec ses 2 directeurs du quotidien (et la délégation spéciale).

 

  • 2009/2010 Del Poso pique l'EPIC avec la mairie et le pacse avec GSF. Pour que tout continue comme avant (le patron c'est le maire) il change tout : plus de triumvirat magistral et on vire les 2 directeurs du quotidien; on met à la présidence une femme de paille (la paille brulera vite puisque le TA annulera l'élection de Mme Pineau) et à la barre un couple d'amis soumis ...

 

 

   Concrètement TDP pacse l'EPIC et GSF

     en 3 temps et quelques mouvements : 

 

1. une liaison dangereuse.

 

  • La mairie cligne de l'oeil à GSF. Dès octobre 2009, à peine élu maire, Thierry Del Poso passe personnellement commande d'un audit sur les oeuvres d'art à GSF, par une simple lettre à son gérant (et néanmoins ami), M. Humpage, et il le fait à l'insu du conseil municipal et des deux adjoints chargés l'une des questions culturelles, l'autre des affaires financières.
  • M. H. ne résiste pas à la séduction: il lache GSF. Il remet ses parts sociales et la gérance à son associée Mme Stéphanie Misme

 

  • l'EPIC l'accueille les bras ouverts. Dès janvier 2010: on licencie le directeur du tourisme (M. Bertrand) avec une belle prime (360 000 euros) et on embauche M.H. sur un emploi de droit privé (donc choix personnel du maire, dixit M.H. lui-même). Puis en mai le même M.H. est promu directeur de l'EPIC au bénéfice d'une expérience de 3 mois, sur un contrat de droit public avec une majoration de 1 000 euros par mois!

 

  • mais, la nostalgie est sans frontières, le 25 mars 2010 le nouveau directeur de l'EPIC, ex gérant de GSF, reçoit de son ex associée, S.M.,  livraison de la commande à lui passée en octobre 2009.
  • et la nostalgie guide l'EPIC ... vers GSF : la page 22 de cet audit fait par GSF annonce dans le tableau de dépenses que l'EPIC devra prévoir pour 2010 des honoraires de 36 000 euros destinés à ... GSF 
  • nostalgie/préméditation: l'audit de mars préfaçait le marché de mai, la liaison préfigurait la cohabitation ... libertine

 

2. Une cohabitation libertine: 

 

  • libertine au regard de la morale des marchés. L'EPIC a publié le 19 avril 2010 l'appel à candidatures pour la gestion des oeuvres d'art et l'organisation d'expositions. Le 6 mai GSF était retenue pour un marché de 43 056 euros ... correspondant au montant de 36 000 euros HT "imaginé" dès le 25 mars dans son propre audit. Bien entendu il n'y a eu qu'un seul candidat, comme il n'y a eu qu'un seul devis. Et M.H. avalise au profit de S.M., son ex-associée, le devis (qui tient lieu de marché !) qui avait été prédit dans l'audit 40 jours jours plus tôt. Les bons amis font les bons comptes.

 

  • libertine au regard du public puisque ce marché avec un prestataire de services, société privée, se transforme en salaire mensualisé versé à GSF et installe sa gérante, S.M., tantôt en "commissaire d'exposition", tantôt en "conservatrice des collections" ou en "chef de projet" et même en signataire de convention au nom du maire et pour le compte de l'EPIC. La gérante de SARL tient lieu de directeur de musée.

 

  • mais cohabitation prolongée. Le contrat de 2010, on devrait-dire l'auto-promotion, prévu pour un an, fut prorogé tacitement en 2011 puis suivi d'un nouveau "marché" pour 2012 : il n'y eut cette fois encore qu'une seule candidature - vous avez deviné laquelle - et le marché ayant été lancé le 14 décembre 2011, pour ne pas perdre de temps la commission a ouvert le pli le 15 décembre 2011 ... alors que la lettre de candidature et l'acte d'engagement de GSF ne seront datés que du 4 janvier 2012. Quand on aime on ne regarde pas !    

 

3. brève rupture et retrouvailles.

 

  • Y a-t-il eu quelque alerte judiciaire ou quelque prudence du candidat avant l'élection municipale de 2014, GSF (donc S.M.) quittera les musées de Saint-Cyprien en 2013.
  • mais son avocat personnel lui promit, en tant que maire, qu'elle reviendrait en cette maison (qu'on va bientôt démolir ... mais il ne le savait pas encore)
  • et elle est revenue. Et elle a liquidé la SARL "guide sans frontière". Elle est ainsi revenue à titre privé: elle a abandonné le nom (GSF) que lui avait donné son ex, M.H.
  • L'union ancienne était fondée sur le multiple passé partagé, le passé de collaboration du temps des expositions de J. Bouille, le passé avec l'avocat-maire et celui avec l'associé M.H.. La participation nouvelle est désormais libérée, pour Stéphanie Misme des liens toujours fragiles du PACS ancien (EPIC/GSF), elle repose directement sur l'entente personnelle avec ses deux protecteurs, l'un politique et l'autre administratif ... et sur leur pérennité

 

 

Entre quelques autres questions pendantes, se pose l'interrogation : quel est l'avenir de M. H. ?

Le TA avait rejeté le recours en annulation de sa re-nomination de 2012 pour un prétexte d'irrecevabilité peu sérieux. En appel le rapporteur public a proposé l'annulation de ce jugement et le renvoi au TA. La décision de la COUR de Marseille confirme: elle annule le jugement du TA qui avait refusé de juger et elle lui renvoie le mistigri ... le feuilleton continue.

 

 

 

 

_____________________________________________

LEXIQUE:

  • EPIC : établissement industriel et commercial (gère l'ODT)
  • ODT : office du tourisme (gère musée, camping et Grand Stade
  • GSF : société (SARL) "guides sans frontières", créée par MH puis gérée par SM
  • M.H. : Matthew HUMPAGE, fondateur et gérant de GSF avant de devenir directeur de l'EPIC
  • S.M. : Stéphanie MISME, co-associée de M. H. puis seule associée-gérante de GSF.
  • C.A.A : cour administrative d'appel

​________________________________________________

 

POUR  RELIRE LES EPISODES PRECEDENTS DU PETIT LIVRE NOIR cliquez ci-dessous: 

 

http://www.pugnace.fr/le-petit-livre-noir-2010-2015.html

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

RETOUR AU BERCAIL 21/12/2015 07:02

Après une longue absence je rentre à ST Cyprien , cherchant du travail , qu'en est t-il de la clinique du sport , le ministre a t-il signé , ou en sont les 200 emplois à la clé ?
Je vois qu'il n'y a plus les panneaux du gymnase ?
Etait ce de la publicité mensongère , dans ce cas c'est un délit , qui va attaquer ceux qui ont trompé la population . Sans doute l'état laisse faire , comme tout le reste . Y a t-il un préfet responsable ? Les apôtres sont aussi coupables de complicité . Mais c'est vrai que les apôtres en tirent profit , l'un c'est le chantier piscine du camping et maintenance ( très juteux, sans oublier les pontons ) , l'autre a beaucoup de chantiers , m^me celui du DGSE ( avant cet épisode il a tout loupé , il était à la rue ) , un autre est le fournisseur de voitures de la commune , puis il y a le cousin et les anciens qui se gavent avec l'immobilier , même qu'on fait passer une opèration privée pour une opération d'utilité publique , il y a celui prend de la bedaine tellement il mange de carottes . J'ai même appris qu'une piscine construite sur un espace vert communal va être régularisée ( ou a été )par la commune . Qu'est ce que ça fait pas faire les carottes ! Bravo à tous ceux qui ferment les yeux . Ainsi va le monde ...

pugnace 21/12/2015 07:24

trop de questions ... qui du reste contiennent leur réponse

Accablant 12/12/2015 19:30

Très clair, ce feuilleton!
Accablant, très accablant aussi!
Et la Justice, où est-elle, que fait-elle?
Et les conseillers majoritaires, ils vous lisent?

pugnace 12/12/2015 20:06

la Justice pèse le pour et le contre, les détails de procédure et le fond des choses, les parties en cause et les enjeux, le contexte de temps et de lieu: la justice n'est pas une machine à sortir des décisions, sauf quand elle estime qu'il y a urgence mais seulement pour l'un des motifs ci-dessus énumérés et dont elle seule peut apprécier le poids, à condition qu'elle en ait les moyens, la disponibilité et qu'elle en ressente l'impératif. La justice n'est pas un robot, ni un bourreau.

quant au goût pour la lecture de mes chers collègues du conseil, je ne saurais le qualifier ni le quantifier même après 6 ans de fréquentation, certes intermittente et heurtée. Je note cependant que certains parviennent à lire les rapports dont on leur confie la charge. Quelques uns doivent de temps en temps faire l'effort, en se bouchant le nez, de venir sur ce blog réputé nauséabond puisque parfois ils corrigent les erreurs que je signale. Mais d'autres sont sans doute plus sélectifs et ne viennent sur le blog que pour voir les illustrations : c'est pour eux que je me décarcasse à renouveler mon iconographie.

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html