Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 15:03

 

 

En 7 ans de gestion municipale, Thierry Del Poso est parvenu enfin à surmonter son allergie à la comptabilité publique.  Il réussit en son second mandat la prouesse cocasse de jouer avec les inscriptions budgétaires tel un prestidigitateur, jonglant avec les chiffres les plus versatiles et les imputations hypothétiques, pour démontrer l'impossible et l'impopulaire : le bienfait de l'impôt et le bonheur des contribuables. Il est devenu en 2016 un véritable artiste de l'illusion budgétaire qui laisse coi son expert lui-même, l'adjoint aux finances Andrault, et fascine les électeurs qui commencent à compter leurs tire-lires. Quelques exemples abracadabrantesques de cette virtuosité à faire chanter les chiffres ... et déchanter les imposés:

 

  • la baisse de la dotation de l'Etat : - 700 000 euros annoncé en février, 958 670 le 15 mars et finalement 311 000 le 29 mars dans le budget. N'est-ce pas une prouesse qu'après avoir semé la panique et l'indignation contre l'Etat le maire parvienne à modérer la perte sèche pour la commune ... sans renoncer à la recette fiscale mobilisée au bénéfice de la panique et de l'indignation?

 

  • l'inscription de 250 000 euros de dépenses dans le budget pour les horodateurs après avoir rassuré les commerçants en leur disant que rien ne serait décidé au budget

 

  • le chiffrage des vestiaires et tribunes du terrain de football des Capellans à 612 000 euros HT tout en disant que ce n'est pas le coût réel, ce montant n'étant qu'un "ballon" d'essai pour gonfler les demandes de subvention.

 

  • ça rappelle le chiffrage du fameux gymnase électoral, plafonné à 3 millions (juré-craché), qui a dépassé en quelques mois le niveau de 4 millions et dont la seule promesse a donné lieu aujourd'hui à une dépense stérile de 330 000 euros. On a payé 330 000 euros pour avoir pendant quelques mois de grands panneaux d'espoir et en mars 2014 quelques suffrages reconnaissants (et naïfs)

 

  • pour l'autre grande promesse électorale de 2014, la clinique, le conseil avait voté l'achat d'un terrain en zone inondable pour une estimation de 800 000 euros. Le maire a avoué le 29 mars que la commune renonçait à l'achat.

 

  • le Dob a fièrement annoncé le 15 mars que grâce à la "mutualisation des achats" (nouvelle recette magique) les factures d'électricité avaient baissé de 100 000 euros. Moyennant quoi, on inscrit au budget une dépense supplémentaire de 30 000 euros par rapport à 2015. Ou le maire n'a pas lu les deux documents, ou il nous raconte des fables.

 

  • autre exemple de fable budgétaire : en 2015 le maire avait soutenu l'urgence des travaux de réfection du canal d'Elne et il avait inscrit au budget 600 000 euros; les travaux ont coûté 40 000 euros et on a consommé la différence ailleurs.

 

  • Le Dob avait déploré que sur un poste important (les actes et frais de contentieux, poste cependant inférieur à celui des fêtes et cérémonies ou des indemnité d'élus!) un contribuable  cause à la commune des charges abusives (40% de ces dépenses).  Vérification faite sur les deux derniers exercices connus (2014 et 2015), outre les règlements forfaitaires convenus avec les avocats et versés trimestriellement, les deux postes les plus lourds concernent d'une part la procédure de partie civile de la commune dans l'affaire Bouille (48 000 euros) et d'autre part les frais engagés personnellement par le maire contre Jean Jouandet et les blogs soit 41 500 euros, cette somme correspondant à des plaintes pénales qu'il a toutes perdues ... sous protection fonctionnelle évidemment. Donc le contribuable qui coûte cher à la commune ... c'est le maire qui a pour devise "quand on n'aime pas, on ne compte pas".

 

  • au budget 2016 le maire et les adjoints vont coûter un peu moins cher : le crédit inscrit pour leurs indemnités a baissé de 4 000 euros mais rassurez-vous il reste quand même 196 000 euros: ce sera suffisant pour couvrir les besoins même si le conseil a refusé de supprimer la majoration de 40% en signe de solidarité avec les contribuables. 

 

  • le maire a majoré de 5 % la subvention à l'école privée Saint-Pierre et simultanément il a réduit les crédits destinés aux écoles publiques de 3%. Il se souvient que son mentor de 2012 estimait que le curé valait mieux que l'instituteur.

 

  • autre prouesse artistique du maire : à deux reprises (réunion publique salle Pons et conseil municipal) il est revenu sur le boulet budgétaire des achats d'oeuvres d'art réalisés par son défunt prédécesseur. Se lamentant de ne pouvoir les vendre librement pour trouver quelques ressources, d'où la hausse des impôts, il chiffrait ce patrimoine stérile à plus de 10 millions d'euros. Sur interrogation d'un conseiller septique il a maintenu cette estimation  pharamineuse alors que la plainte de la commune (partie civile dans le procès Bouille) chiffre les achats à un montant très précis de 1 535 690,93 euros et que le constat d'huisser fait à sa demande en mars 2008 totalisait l'inventaire des achats à 2 271 508,83 euros!

 

A ce niveau de tromperies, d'approximations, d'affabulations financières, le compte finit par n'être plus drôlatique, il devient affligeant. Et on s'interroge sérieusement sur le trompeur : est-il totalement ignorant des réalités financières ou prend-il le petit monde cyprianais qu'il aime tant pour un ramassis d'imbéciles? Quel que soit le facteur de ces faussetés et variations, qu'il s'agisse d'une faiblesse mentale ou morale (ou les deux), il affiche par ce mépris des chiffres un mépris méprisable pour ses électeurs et contribuables, ses conseillers municipaux dévoués et soumis et bien sûr les autres.

 

Il ne s'agit pas d'avoir le culte du chiffre mais celui de la vérité. Les chiffres ne sont que la traduction du réel mais au coeur du budget, qui fonde la vitalité communale, ils expriment un projet; s'ils sonnent faux, ils invalident le projet et discréditent celui qui le porte.

 

Le mépris de la vérité a un coût immédiat (7%), mais il se paye toujours un jour ou l'autre, d'une façon ou d'une autre. 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Ciceron 07/04/2016 23:44

Je me tue à vous dire que la gestion et lui c'est comparer en capacité de vie la Terre avec Mars!

Barragan 06/04/2016 20:10

TDP a substitué la commission des Finances par une nouvelle commission d'enquête " Logement "
1) Acheter, Louer à Saint Cyprien : l'état des lieux
2) Comment contourner les prix élevés du Foncier à Saint Cyprien
3) Et pourtant ont bâtit du neuf à Saint Cyprien ... Mais pour qui?
4) Acheter un terrain ou rénover : la chasse aux bons plans
Conclusion de la commission d'enquête : La Coloc pour tous : Nouveau vecteur social !

Pythagore 06/04/2016 19:24

En résumant nous constatons que le Maire dont la profession première est Avocat préfère les Contes aux Comptes avec lesquels il semble fâché définitivement.
Mais que fait il à ce poste s'il ne veut respecter les usages des comptes publics.
Il mélange tout alors que la comptabilité publique est faite pour mettre de l'ordre dans les idées des rétifs.

terre de jade 06/04/2016 18:42

le surnom de Pinocchio lui irait à ravir

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html