Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 03:53

Il n'est pas dans la logique Pugnace, et dans nos habitudes, de critiquer les choix d'opportunité faits par une majorité élue démocratiquement:  il appartiendra aux électeurs qui l'ont désignée en 2009 de porter le moment venu une appréciation globale sur la qualité de ces choix. Notre vigilance s'exerce essentiellement sur deux axes. D'abord sur le respect des règles, morales et légales, qui s'imposent à tout pouvoir, même élu, dans un système républicain soumis au droit. Ensuite sur le respect des engagements catégoriques et des exigences fondamentales pour notre cité, à savoir la remise en ordre de l'administration et des finances. Notre pugnacité s'abstient donc par principe de gloser sur les options particulières qui sont  prises par le maire, sous sa seule responsabilité politique, quand elles n'enfreignent pas la légalité, ne compromettent pas les finances et ne violentent ni la morale publique ni l'intérêt général... et là il y a suffisamment à faire! Nous n'avons commenté ici ni les parkings rose à poussette d'enfant, ni l'esthétique des lampadaires, ni l'emplacement des containers à ordures, ni les merlons de la plage, ni l'enclos à camping cars, ni tel ou tel aménagement de bureau ou de local dans le domaine de l'EPIC, ni les décisions en matière de marchés forains ou de réfection de trottoir. Mais il y a aujourd'hui sur un de ces chantiers qui préfigurent l'échéance électorale un tel cumul de coût et de mauvais goût qu'il convient de déroger à cette discrétion politique.

 

Il s'agit de l'aménagement de la place Maillol. Passons sur les questions de savoir s'il fallait la refaire, s'il fallait la refaire maintenant, s'il fallait consulter les riverains après l'engagement des travaux ou s'il ne fallait pas consulter avant le conseil municipal : dans cette commune où le fait du prince fait la loi ce ne sont que des questions impertinentes donc sans réponse. Il s'agit uniquement ici d'apprécier le résultat, ou plus exactement le rapport qualité/prix.

 

Certes le chantier ne semble pas achevé, certes le maire a annoncé que l'aménagement ne serait que provisoire. Mais enfin fallait-il dépenser 200 000 euros - c'est le prix affiché du marché passé avec l'entreprise - pour cet aménagement précaire et sommaire qui déroule vers la plage un tapis de bitume noir qui rebaptise la place Maillol en place Macadam?  Certes on a pris soin de privatiser au préalable la moitié de la place au profit des commerces riverains ce qui a l'avantage de réduire le coût public en même temps que l'espace. Certes on a tenté de mettre en valeur le sinistre  revêtement routier par de nobles encadrements de granit blanc. Certes le chantier ne semble pas achevé et sans doute va-t-on le parfaire d'un changement de lampadaires, d'un retour sur son piédestal de la sculpturale Maillol voire de l'érection en vis à vis d'un autre bronze emblématique de notre cité (?). Mais point n'est besoin d'attendre l'inauguration glorieuse (ruban, discours, écharpes tricolores et drapeaux, musique, autosatisfaction politique et démagogie électorale) pour apprécier le résultat. Le décor est déjà planté.

   

          P1030742Planté ... empoté est plus juste.

Des pots énormes, vert et gris alternés, cernent la place Macadam. Ils brandissent en surélévation, au niveau des toits de voitures, des oliviers dits pom-pom (c'est la mode de bonzaïfier ainsi en majesté l'arbre biblique) et autant de bouquets de palmiers (à protéger des papillons, charançons et autres prédateurs)     

 

 

 

P1030752

et le maire n'a pas lésiné sur le nombre : il y en a 12 alignés comme à la parade et généreusement offerts au lever de patte canine, aux tags sauvages puis aux affiches électorales

 

et  il n'a pas lésiné sur la dimension : 1 bon mètre cinquante de hauteur et un volume très ... impressionnant 

 

et bien sûr il n'a pas lésiné sur le prix :

en jardinerie le prix public pour un particulier est pour le pot de l'ordre de 1 500 €  et pour l'olivier pom-pom de 4 à 8000 € selon la taille et l'esthétique. Quel est le prix particulier pour un client public ? on imagine que M. Figueras a du négocier au mieux,  car on connaît les bonnes habitudes de gestion communale. Quoiqu'il en soit, si l'on rajoute la terre (1 bon mètre cube), le transport et la mise en place, le prix de revient de ce délicat décor doit être de l'ordre de 25 à 30 000 €.  Si le coût en est inférieur, le maire ne manquera pas pour démentir de présenter les factures . 

 

Ce nombre, ce volume et ce coût semblent avoir été les seuls critères de qualité, au plan de l'environnement et de l'esthétique urbains (est-ce M. Baudu et son atelier d'urbanisme qui a imaginé cette outrance pour justifier la subvention exceptionnelle de l'an dernir?) On pouvait espérer que la réfection de la place Maillol crée en ce site privilégié de transition entre l'urbain et la mer une zone verte de détente et de fraîcheur où les estivants (et même les autochtones) auraient pu faire une pause ombragée, soit en quittant la plage soit en déambulant sur le baladoir. En fait de végétalisation,  on retrouve, en version aggravée, noircie et rétrécie, l'ambiance minérale d'un espace de passage sans charme ni attractivité, prétentieusement jalonné de ces bonzaïs incongrus dont la présence ostentatoire devient attentoire au site qu'ils sont censés mettre en valeur. A chacun de juger le rapport qualité/prix.

P1030744     

  

P1030743

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    P1030748 

 

 

 

  P1030746

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière question : a-t-on estimé les charges d'entretien manuel de ces plantations surélevées qui vont exiger une mise en forme délicate et régulière ? les risques de vandalisation ? et, question candide, l'impact des tourmentes et tempêtes maritimes ? Cela tiendra-t-il jusqu'au printemps 2014?  

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Esquerdes 08/06/2013 09:32


Cette place qui termine la perspective des (coûteuses) fontaines devrait être une ouverture sur la mer , accueillante et conviviale . Mais non : placez y une terrasse de café qui brise symétrie
et toute perspective (heureux cafetier qui a ainsi l'usage du domaine public ) , les fameux pots  et vous obtenez ce résultat affligeant . Ajoutez les POTENCES du balladoir (qui outre leur
laideur intinsèque , placées côté mer coupent la vue sur la plage )   et vous obtenez le bord de mer le plus LAID (et pas le moins coûteux) du département ( au moins) . Reste à espérer
qu'une prochaine tempête élimine tout ça .

pugnace 08/06/2013 12:00



pour l'instant la (place de la) mairie n'a pas de pots



MICHOU 05/06/2013 21:57


Cette place est d'une laideur. Par contre, excellente, cet été, pour y faire cuire des oeufsaux plats à même le sol. Quel est l'auteur d'une aussi laide réalisation? Là, il faut dire que Bouille,
s'éclaterai de rire, en voyant cette horreur.

potier 04/06/2013 14:33


Ne tournons pas autour du pot :  les 12 vases qui sont destinés, en trois coups de cuillère
à pot,  à embellir la place « macadam » ne sont même pas de ces vieux pots dans lesquels on fait les meilleures soupes.  La levée de voile sur le budget  engagé nous permet même de découvrir le 13ème pot : le pot aux
roses !  Et oui,  le trop de pots est un manque de pot pour les habitants de Saint-Cyprien car
cet  « embellissement » provisoire  a  un coût et
c’est donc nous qui allons payer les pots cassés ! Dépouillés, il ne nous restera plus qu’à manger à la fortune du pot.

pugnace 04/06/2013 16:02



... la fortune du pot est celle de l'impôt



Art 03/06/2013 22:58


Z'avez rien compris ... c'est génial ... de l'art moderne ... un encadrement de granit pour mettre en valeur du ... macadam ... et cela pour quelques milliers d'euros ... mais c'est jamais que de
l'argent publique et c'est à refaire puisque provisoire. St-Cyprien surendettée, c'est rien, c'est virtuel et puis c'est chacun qui paye un peu plus. Voilà. Point barre.

Contri 03/06/2013 22:49


"Moi, j'suis amoureux de Paname,
du béton et du macadam,
sous les pavés, ouais c'est la plage,
mais l'bitume c'est mon paysage,
le bitume c'est mon paysage."


... et les électeurs seront séduits, du rose bonbon au sol, du vert criard sur pot de plastique ! De quoi ravir tous les con(tribuables) ...

Cyprianaise 03/06/2013 22:26


C'est d'un mauvais goût achevé et ... couteux. On aurait pu transplanter quelques mûriers plutôt que de les massacrer pour y faire une place ombragée en harmonie avec la nature du site. 

ARGENT 03/06/2013 19:11


L'argent n'a aucune importance quand il s'agit de celui du contribuable.

pot de chambre 03/06/2013 16:22


Moche , déjà vu, mauvais gôut, je ne sais pas pourquoi cela me référe au nanisme de certaine personne qui se voudrait aussi grande que le boeuf, allez ya du chemin à parcourir.


 

Phytosporum. 03/06/2013 10:58


Ces édicules d' un nouveau genre vont ils inciter les chalands à se réunir fraternellement autour d' un pot ?


 Ou ce lieu si savamment et symboliquement décoré sera t il le siège de la condrérie des empotés sur fond de noir bitume de la route ?


 


Constitue t il un hommage supplémentaire au regretté Aristide Maillol qui a donné son nom à la place éponyme ? J 'avoue que je ne savais pas ce grand sculpteur amateur de plantes vertes..


Toujours est il que ça va bientôt dépoter lors des prochaines élections municipales...Les potins vont déjà bon train...

  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html