Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 06:10

 

après le conseil du 13 décembre 2014 sur la nullité de la vente du camping al fourty, il est bon de se souvenir que le débat n'est pas nouveau. 

 

voici sous le titre "Vendu à la sauvette" le premier article du blog - du 5 octobre 2010 (c'est le 2 novembre que m. ambroise déposera son offre de 10 millions chez le notaire et c'est le 16 décembre 2010 que le conseil décidera de lui vendre à 9,5 -

 

relisez bien les déclarations faites par le maire le 9 mars 2010 : il voulait garder la propriété du terrain : on lui offre aujourd'hui l'opportunité de le faire  il refuse ... pourquoi? 

 

 

et voici "le conseil des chaises" sur l'approbation du procès-verbal de cette délibération de décembre.....link

 

 

 

        VENDU à la SAUVETTE           5 octobre 2010 

 

 

Sur les marchés du Périgord on vend les truffes sous le torchon, pour donner à leur mystère une valeur supplémentaire et pour négocier discrètement entre initiés. A Saint-Cyprien aussi on a des marchés de plein vent et on a même des adjointes qualifiées en ce domaine mais on n'a pas de truffe. A Saint-Cyprien aussi on aime bien négocier en cachette, c'est la "culture" locale : on achète des tableaux en douce, on recrute des copains et des cousins, on transige en secret des licenciements et des indemnités, on noyaute les associations, on cache les documents ou on les aménage, bref on se complaît dans la gestion grise des intérêts publics comme d'autres pratiquent dans le commerce privé le marché noir ou le marché gris. La dernière trouvaille - la rumeur s'étend sur la ville même si les services de la mairie démentent sans sourciller - c'est donc la vente à la sauvette du camping Al Fourty. On aurait même donné les clés à "l'acquéreur" ce qui, dommage collatéral imprévu, mettrait les "resto du coeur" sur le trottoir. On vend sans le dire tout en le laissant savoir, on vend sans avoir le droit mais on se l'arroge ce droit régalien de disposer à sa guise des biens publics, car on est "sorti des urnes", on vend à la chute des feuilles d'impôt pour se faire quelque monnaie en 2011.

 

Ce n'est pas une idée neuve que de vendre ce camping, elle ne serait pas forcément mauvaise si elle était bien réfléchie et bien menée, on en parle depuis longtemps, le maire précédent a failli le faire avant de partir en prison, le nouveau le fait sans attendre. Il le fait au mépris de tout. Au mépris des institutions et en violation des compétences  (c'est normal, il est avocat donc voué à plaider coupable) car c'est le conseil municipal qui doit décider la vente d'un bien communal. Au mépris de ses engagements personnels car il avait solennellement promis un débat sur le sujet : voir ci- dessous sa déclaration du 9 mars 2010. Au mépris de la réflexion financière: on vend en fin d'exercice, sans avoir analysé lors du débat d'orientations budgétaires d'abord l'intérêt de la vente, ensuite le produit jugé souhaitable, enfin le réemploi de ces recettes (va-t-on les affecter au désendettement, au financement des investissements de 2011, aux dépenses de fonctionnement? on n'a rien appris sur ce sujet de Stratorial et de Dominique Andrault). Au mépris des procédures: on n'a pas rendu publique la mise en vente, on n'a pas demandé au conseil comme pour les appartements de lancer la publicité, on a "négocié" sous le torchon et le torchon fait un peu sale.

 

On négocie en douce, ce qui autorise tous les mal pensants à mal penser, ce qui pousse tous ceux qui se souviennent des turpitudes passées à crier "ça suffit!", ce qui indigne tous les démocrates qui savent que quand un élu dissimule tout c'est parce qu'il veut cacher quelque chose. Quoi?

 

C'est le 9 mars en Conseil municipal que le maire a livré le fond de sa pensée sur le camping Al Fourty. Le fond est un peu vaseux et la pensée trouble mais c'est du Del Poso dans le texte :

 

"S’agissant du camping Al Fourty, l’option de la vente pure et sèche a été abordée. On n’a pas encore pris de décision mais ce n’est pas une bonne solution à mon sens de vendre un bien immobilier, c’est vrai que cela générerait des recettes à court terme, mais de fait et par définition si on le vend on n’en est plus propriétaire. Alors il y a d’autres solutions qui sont actuellement à l’étude, soit des solutions de crédit bail, soit la constitution d’une SEM, soit un mode d’exploitation différent, le but étant de conserver à terme la propriété du terrain, la propriété du foncier et de générer à très court terme, dans l’immédiat, des rentrées pour nous permettre de diminuer le montant des annuités que nous avons à rembourser et de retrouver une certaine capacité de financement. A l’heure où je vous parle toutes les options sont ouvertes. Il n’y a strictement aucune décision qui soit arrêtée puisqu’il s’agit quand même d’un dossier qui est particulièrement important "

 

 

Vous avez bien lu: il y a trois choses claires dans cet exposé confus : si on vend on n'est plus propiétaire (sic), le but est de conserver la propriété du terrain, rien n'est décidé.

Si on continue la lecture, on se rassure:

  

"Il n’y a strictement aucune décision qui soit arrêtée puisqu’il s’agit quand même d’un dossier qui est particulièrement important et croyez qu’aucune décision ne sera prise sans concertation réelle avec l’ensemble des élus, y compris ceux de l’opposition, parce que c’est une décision qui ne va pas simplement engager la majorité actuelle pour les 4 ans à venir mais c’est une décision qui va peser sur l’ensemble des mandats à venir, que ce soit nous ou quelqu’un d’autre, peu importe. Il faut penser à l’avenir et c’est donc une décision collective, une concertation collective qui aura lieu avant de prendre une décision définitive sur ce camping. "

 

On est rassuré, n'est-ce pas ? le maire dit qu’aucune décision ne sera prise sans concertation réelle avec l’ensemble des élus, y compris ceux de l’opposition, on n'aucune raison de douter de sa parole et de son respect de l'opposition, n'est-ce pas ?  La concertation collective promise avant de prendre une décision définitive sur ce camping n'ayant pas eu lieu la rumeur doit donc être fausse, le maire va démentir en toute hâte et ouvrir la porte d'Al Fourty au resto du coeur. Il n'osera pas,car c'est un vrai démocrate du Nouveau centre (n'est-ce pas ?), il n'osera pas mettre tout le monde devant le fait accompli au prochain Conseil municipal. A moins qu'il n'ait trouvé un truc pour vider tous les élus de l'opposition du Conseil comme il a viré les Pugnace de l'Epic pour pouvoir faire ses mauvais coups en cachette, sous le torchon.

 

A moins qu'il ait décidé de se discréditer définitivement et totalement.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pugnace
commenter cet article

commentaires

Priorités. 22/12/2014 16:32


Les employés municipaux ont distribué les invitations, ils ne peuvent pas être au four et au moulin, il y a des priorités, la plage attendra.

sedentaire en promenade 22/12/2014 14:42


Le Maire a assuré à Mr Montes en conseil municipal que la plage serait nettoyée avant les fêtes de noël;
C'est faux, la plage offre un spectacle de désolation, pas assez d'employés ? les ordres ne seraient -ils pas donnés? on est en droit de s'interroger, plus de 440 personnes travaillent pour le
commune.

spectacle affligeant 21/12/2014 16:29


Quand il était candidat, il critiquait et disait à qui voulait l'entendre que les voeux municipaux étaient une trop grosse dépense!!


Depuis, il se la joue grandiose avec nos sous, un lunch une aprés-midi récréative et un spectacle!


Tous à Stcyp, la station où on fait plaisir à tous sauf aux contribuables de strcyprien.
Par contre, le marché de noël bouge, mais pas dans le bon sens, la police a du intervenir pour une bagarre de gens qui avaient fétés en avance l'année 2015.

Menteur 21/12/2014 13:47


Pour un Maire mauvais gestionnaire c'est le PON-PON. Il dit ne gagner que 100.000 € et restitue 500.000 € à l'acheteur.


Qui peut y croire - La Prèfecture - Le Procureur - Le Trésor Public.



jeannine 21/12/2014 13:32


je ne sait pas si le bosc fait du benefice  mais en 2011le bosc envoyait les campeurs sur le fourty ceux ci n etait pas contents par la difference de prix et surtout que le proprietaire du
TERRAIN leur faisait  payer des locations pour tous et m inporte quoi exemple des rallonges pour l electricite

memento 21/12/2014 12:26


Faute substatielle ... à suivre

memento (suite) 21/12/2014 12:27



La « faute
substantielle »


TDP n'est ni le 1er ni le seul à tenir des discours à géométrie (très) variable, à devoir rendre compte de  déclarations anciennes à l’opposé des décisions du jour. Pour des raisons mystérieuses, la vérité d’hier a reçu quelques correctifs et il se trouvera toujours
une dialectique alambiquée pour justifier la volte-face. Mais ces raisons, on s’en doute, ne relèvent pas toujours d’un idéal collectif et ne sont pas forcément la conséquence d’une maturation
intellectuelle…


 


Machiavels en herbe, ces politiciens de tous poils rendent le bon peuple plus que sceptique sur les vertus du régime démocratique avec les
prolongements électoraux que l’on connait. Promesses non tenues, reniements et opacités de gestion…Comment s’en étonner ?  La politique, ainsi
conçue, est bien  l'"art", insultant pour la démocratie, de maquiller les intentions, de cacher les décisions déjà prises, de brouiller hypocritement
les pistes pour éviter de justifier les choix.  Procédé indigne, l’opération est apparemment rentable, au moins en termes de notoriété et
d’image.





 C’est que nous sommes là en pays de connaissance, dans le monde délétère du « tous
pareils » ! Alors, pourquoi « s’acharner » sur ce « pauvre » maire ? Après tout, il est apparemment un au milieu de tant d’autres de même tonneau …  Oui, mais c’est hélas le nôtre, ce qui, on en conviendra, est déjà une bonne raison.





Une autre raison, fondamentale celle-là, rend la position de TDP très délicate car singulière.
Pour obtenir la destitution de l’ancien maire … et prendre sa place, il a dû mettre haut la barre de l’intégrité des élus, du fonctionnement et de la gestion  démocratiques de la commune. Il s’est inscrit dans une position de donneur de leçons pour réussir son « accession au trône ». Les suites dramatiques
de ce très regrettable épisode de l’histoire communale ne sauraient évidemment lui être directement imputées. Pour autant, elles lui font une obligation morale  impérieuse : celle de s’imposer toutes les exigences qu’il réclamait de son prédécesseur. Nous en sommes loin.





C’est là un manquement impardonnable. Une faute originelle que ne saurait amnistier une quelconque majorité de votants, électeurs oublieux
ou clients peu regardants qui, selon la formule si mal consacrée, lui ont renouvelé leur confiance !



Complot 21/12/2014 10:36


Pourquoi il s'obstine seul lui le sait , il dira je suis diffammé.


On peut penser à tout.


Mais quoi qu'il se soit passé cette continuité dans l'erreur signe le méfait.

LUI 21/12/2014 10:05


https://www.youtube.com/watch?v=61QADyDTM9s


A apprendre par coeur

Bavard 21/12/2014 09:59


Il est coincé le Del Poso, coincé dans son obstination et surtout par l'ensemble des conditions de vente. Il ne respecte pas ses écrits et sa signature, son engagement devant Notaire et
signé par LUI et SA au nom de l'assemblée de la commune est resté inapliqué.


En cas de décision de nullité de la délibération par le Juge administratif....La commune devra faire constater la nullité de la vente afin de respecter la chose Jugée.


Et bien Del Poso ne respecte pas la chose Jugée, il s'en écarte et ne respecte pas ses engagements.


Il a menti devant tous et aussi à lui-même et à la Justice avec ses prétendues attestations de la Préfecture et du Trésor.


Le Premier Magistrat de la commune nous fait passer le Message .






  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html