Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 06:00
Vous ne cessez de nous demander notre programme. On peut vous répondre en un long discours ou en deux phrases, disons en 2 phrases :

- changer la gestion municipale pour rendre le pouvoir réel aux citoyens, le pouvoir d'influer sur les choix qui vont avoir une incidence sur leur cadre urbain, leurs contributions et la qualité de vie offerte à leurs enfants.

- redonner à la commune les moyens, notamment financiers, de définir cet avenir et de le définir en conciliant donc le possible d'aujourd'hui et le souhaitable de demain.

Ce n'est ni un programme de majorité, ni un programme d'opposition.
C'est un programme d'opposition, opposition à toutes les erreurs, dérives et mauvaises pratiques du passé dont nous espérions que la nouvelle majorité ferait rapidement table rase.
C'est un programme de majorité, majorité des habitants raisonnables de cette ville, qui savent au-delà des diversités d'opinions que tout n'est pas possible mais qui veulent que leurs élus en responsabilité définissent des objectifs, des moyens, un calendrier, bref un dessein collectif, un projet de ville, des perspectives d'avenir.

Nous ne prétendons pas le coucher sur le papier aujourd'hui, ni le jour de Noël, ni le jour de l'épiphanie. Car ce projet est conditionné par deux choses : la contrainte financière et la volonté politique.

La contrainte financière c'est donc d'abord l'analyse de la situation actuelle puis le projet de redressement que l'on adoptera: nous avons quelques idées sur le sujet mais il appartient en premier lieu au maire, à son délégué aux finances puis au Conseil municipal d'en traiter. Le plus vite sera le mieux. Malheureusement l'équipe de direction ne semble pas réagir vite sur la question. Il faudra si cela tarde trop que nous (tous) la mettions en demeure de le faire.

La volonté politique c'est-à-dire les choix de vie collective. Chacun a son idée, ses préférences, ses besoins. L'intérêt collectif n'est pas seulement la somme de ces désirs particuliers. Il résulte d'une expression collective réfléchie et raisonnée. A notre avis la campagne électorale récente, trop émotive en raison de l'actualité tourmentée, a appelé les électeurs à faire des choix de réaction plus que d'impulsion, de rejet du passé plus que de projection d'avenir. Les candidats le pressentaient du reste pour la plupart en promettant de s'ouvrir plus largement, de consulter, d'écouter, bref de renouer avec la population un dialogue trop longtemps étouffé.
  
C'est dans cet esprit que au moment où les commissions municipales et le Conseil Municipal vont être appelés durant ces deux semaines à de multiples réunions et délibérations, nous voulons vous associer activement à cette réflexion indispensable sur Saint-Cyprien demain. On vous avait promis pendant la campagne de vous consulter sur les sujets majeurs de la vie communale. Le maire, qui a pour l'instant bien d'autres soucis, va peut-être lancerun jour ou l'autre un référendum par exemple sur son plan de redressement financier ou sur le sort à réserver à l'ancien projet de centre d'art contemporain des Capellans. Pour l'aider dans cette démarche, nous vous proposons de faire d'ores et déjà un référendum sur le référendum. Autrement dit de lancerune consultation sur les questions que la population aimerait poser et aimerait qu'on lui pose

Pour ce faire, nous vous suggérons de nous adresser à partir de demain vos propositions de questions. Nous les sélectionnerons selon l'intérêt qu'elles recueillent entre vous. Puis, disons dès les 1ers jours de 2010, nous vous les soumettrons une à une en vous demandant de vous prononcer sur chacune par "oui" ou par "non".

Les questions que vous nous proposerez devront donc être brèves (une ligne et demie maximum) et faciles à comprendre:

- elles devront appeler une réponse simple: oui ou non
- elles ne devront pas comporter de noms de personnes
- elles devront être sérieuses

Dès demain donc, nous ouvrirons notre rubrique journalière jusqu'au 1er janvier : " posez votre question"

Puis en janvier 2010 nous vous consulterons sur ces questions : une interrogation par jour. Puis nous recenserons vos oui et vos non. Et enfin sur la base de cette consultation nous proposerons au maire les questions les plus pressantes.

Merci de votre participation

SVP ne tombez pas dans la galéjade facile du type "farces et attrapes":
             - voulez-vous que soit érigée une pyramide de verre sur la place Bergson ?
             - que des indemnités de départ majorées de 40 % soient versées au maire même en cas de faute grave ?
             - que le château d'eau soit décoré des portraits lumineux des maire et adjoints ?
       
        - que le bâtiment prévu pour le musée d'art moderne soit reconverti en centre de réinsertion sociale et professionnelle des élus et fonctionnaires en examen?

Pugnace ouvrira un concours sur le sujet le 1er avril 2010

Partager cet article
Repost0

commentaires

Cros 24/12/2009 15:20


* Achever les chantiers ouvert ici ou là: exemple rue Bossuet où 3 lampadaires sont factices et dépareillés.
* matérialier des places de stationnement partout  dans les rues afin d'éviter l'utilisation des trottoirs comme aires de garage.
* Obtenir de la police municipale des contrôles de vitesse et de bruit.
Cela doit pouvoir entrer dans les contraintes budgétaires


Augustin Bouvet 21/12/2009 08:48


 léo va te reposer d'où tu viens... retourne y , le vrai LEO lui va s'y retourner !!


Léo d'outre-tombe. 20/12/2009 19:02


Moments de fêtes.
Vive la poésie.
La mer, le sable, l'amour.

Chanson et parole de Léo Ferré

La marée, je l'ai dans le cœur

Qui me remonte comme un signe

Je meurs de ma petite sœur, de mon enfance et de mon cygne

Un bateau, ça dépend comment

On l'arrime au port de justesse

Il pleure de mon firmament

Des années lumières et j'en laisse

Je suis le fantôme jersey

Celui qui vient les soirs de frime

Te lancer la brume en baiser

Et te ramasser dans ses rimes

Comme le trémail de juillet

Où luisait le loup solitaire

Celui que je voyais briller

Aux doigts du sable de la terre

Rappelle-toi ce chien de mer

Que nous libérions sur parole

Et qui gueule dans le désert

Des goémons de nécropole

Je suis sûr que la vie est là

Avec ses poumons de flanelle

Quand il pleure de ces temps là

Le froid tout gris qui nous appelle

Je me souviens des soirs là-bas

Et des sprints gagnés sur l'écume

Cette bave des chevaux ras

Au raz des rocs qui se consument

Ô l'ange des plaisirs perdus

Ô rumeurs d'une autre habitude

Mes désirs dès lors ne sont plus

Qu'un chagrin de ma solitude

Et le diable des soirs conquis

Avec ses pâleurs de rescousse

Et le squale des paradis

Dans le milieu mouillé de mousse

Reviens fille verte des fjords

Reviens violon des violonades

Dans le port fanfarent les corps

Pour le retour des camarades

Ô parfum rare des salants

Dans le poivre feu des gerçures

Quand j'allais, géométrisant,

Mon âme au creux de ta blessure

Dans le désordre de ton cul

Poissé dans des draps d'aube fine

Je voyais un vitrail de plus,

Et toi fille verte, mon spleen

Les coquillages figurant

Sous les sunlights cassés liquides

Jouent de la castagnette tant

Qu'on dirait l'Espagne livide

Dieux de granits, ayez pitié

De leur vocation de parure

Quand le couteau vient s'immiscer

Dans leur castagnette figure

Et je voyais ce qu'on pressent

Quand on pressent l'entrevoyure

Entre les persiennes du sang

Et que les globules figurent

Une mathématique bleue,

Dans cette mer jamais étale

D'où me remonte peu à peu

Cette mémoire des étoiles

Cette rumeur qui vient de là

Sous l'arc copain où je m'aveugle

Ces mains qui me font du fla-fla

Ces mains ruminantes qui meuglent

Cette rumeur me suit longtemps

Comme un mendiant sous l'anathème

Comme l'ombre qui perd son temps

À dessiner mon théorème

Et sous mon maquillage roux

S'en vient battre comme une porte

Cette rumeur qui va debout

Dans la rue, aux musiques mortes

C'est fini, la mer, c'est fini

Sur la plage, le sable bêle

Comme des moutons d'infini...

Quand la mer bergère m'appelle.


xav66 20/12/2009 12:42


résumé en vidéo d une question, va t on les finir?..Dailymotion - NOS FUTURES CONSTRUCTIONS A SUIVRE... -
une vidéo Actu et Politique


pollux 20/12/2009 12:19


De très bonnes idées agrémentées de beaucoup d'humour ! 
   J'aime votre coté sérieux,voire pro, avec l'esprit taquin qui l'accompagne!
 
j'espère que votre tête de liste (pour qui je n'ai pas voté)
       regrette déjà sa decision de vous débarquer;
mais à y réflechir ...il a bien fait !!! vous etiez trop bien pour lui !!!! 

                                              
Merci et joyeux Noël
nb : bon courage pour la lecture des questions qui ne manqueront pas d'affluer.


patrick 20/12/2009 10:35


Pas besoin d'être devin pour annoncer que nous sommes tous préocupés par :
 - l'évaluation précise de la dette
 - les moyens les plus appropriés pour la "digérer"
 - l'arrêt des dépenses non urgentes , surtout celles de prestige
 - une transparence sans faille avec l'annonce plusieurs mois à l'avance de tout projet coûteux, et cela pendant les 4 ans à venir
 - etc.


  • : Jean Jouandet - Le blog de pugnace
  • Contact

Pour  Une  Gouvernance  Nouvelle 

           et une Action Communale Energique

c'est le programme de nos élus pour restaurer une gestion démocratique et efficace.

avec votre association

                 "CAPESPOIR DEMOCRATIE"

Recherche Par Mot-Clef

CAPESPOIR DEMOCRATIE

Pour tout savoir sur notre association (objet, statuts, bureau),

cliquez sur ..... http://www.pugnace.fr/2015/01/capespoir-democratie.html

 

JUSTICE

Pour trouver les jugements et décisions diverses de Justice, cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/jugements-et-decisions-de-justice.html

 

AL FOURTY

Pour consulter le dossier de la vente du camping  cliquez sur ... http://www.pugnace.fr/al-fourty.html

 

 

"Affaire Bouille" - Procès -

 

        pour retrouver les reportages et commentaires sur l'affaire Bouille et le procès, cliquez ici ...

http://www.pugnace.fr/affaire-bouille-et-proces.html

 

FINANCES COMMUNALES

le petit livre noir 2010/2015

pour feuilleter cliquezsur  http:le-petit-livre-noir-2010-2015.html